Join us for the best summer yet!

PERIODE PROBATOIRE APRES LA MORT, 21 au 27 avril 2008
Traduction libre d’un texte de Janet Hegarty, C.S. of St. Louis, MO, USA
par Pascal Bujard et autorisée par Warren Huff, Directeur des camps CedarS
Tirée du site www.cedarscamps.org

Note du rédacteur : Les renseignements et les idées suivantes s’appliquent à la Leçon Biblique de la Science Chrétienne pour cette semaine, et sont offertes principalement pour aider les campeurs et le personnel (aussi bien que les amis) de CedarS Camps, de voir et de démontrer l’importance de l’étude quotidienne des Leçons Bibliques de la Science Chrétienne toute l’année, et pas seulement pendant la durée du camp. La version originale en anglais de ce texte est disponible sur le site Internet de CedarS à l’adresse http://www.cedarscamps.org/metaphysical Vous pouvez vous inscrire à cette adresse afin de recevoir ce texte en anglais, ainsi qu’en français ou en espagnol chaque mercredi.


Il n’y a pas à avoir peur !!! Dieu, votre fidèle berger qui vous aime, est toujours avec vous ; Il vous protègera et vous guidera pendant chaque épreuve. Un berger porte beaucoup de soins à ses brebis. Il ou elle est un guide, aidant les brebis à trouver les meilleurs pâturages. Il surveille attentivement pour être certain qu’aucune brebis ne soit perdue. Il les rassemble lorsque la nuit tombe pour les protéger. Il enlève tendrement chaque saleté de la laine de la brebis et s’occupe de tous les problèmes qu’elle pourrait avoir. David, qui a écrit le Psaume 23 qui débute et conclut la Leçon biblique de la semaine, était lui-même un berger. De sa propre expérience, il savait combien un berger qui défendait sa brebis pouvait être courageux. David avait dû défendre ses propres brebis de l’attaque d’ours et de lions. Dans les deux cas, il combattit vaillamment pour protéger ses brebis. Il a vaincu à chaque fois et les brebis furent sauves. Même si David était un jeune enfant lorsqu’il gardait le troupeau, et lorsqu’il combattit le géant Goliath, il eut beaucoup de courage, un courage plus grand que celui de tous les soldats de l’armée. La source de son courage était sa profonde conviction que Dieu était son berger, prenant toujours tendrement soin de lui, le protégeant, et le guidant même si sa vie était en grand danger.
Comme David, vous aussi, pouvez sentir l’amour de berger de Dieu, et avoir un grand courage. Gardez votre tendre relation avec votre Père-Mère Dieu au centre de votre pensée cette semaine et laissez votre vrai courage spirituel être révélé.

Texte d’Or : Vous êtes toujours avec votre berger et vous êtes donc toujours en sécurité peu importe où vous vous trouvez ou ce qu’il se passe autour de vous. Il y a une vallée juste en dehors de Jérusalem, nommée la Vallée de Quidron (dans les temps anciens, nommée la rivière de Quidron pour l’eau qui pouvait couler occasionnellement dans la vallée.) De nos jours, elle est communément appelée la Vallée de l’ombre de la mort. David connaissait la rivière de Quidron. Il l’a traversée lorsqu’il quitta Jérusalem pour échapper à la menace d’Absalom. Mais ce n’est pas très clair si « la vallée » dont parle David dans le Psaume était vraiment un lieu spécifique, mais la géographie de la Vallée Quidron peut nous donner une bonne idée du genre de vallée que David devait avoir à l’esprit lorsqu’il a écrit le Psaume 23. Cette vallée est très profonde et étroite. A cause de cela, la lumière du soleil ne parvient pas au fond de la vallée, elle est toujours sombre, même en plein jour. Personne n’aime s’y trouver. Si vous pensez vous-même être en train de traverser la profonde et sombre vallée de la crainte, de la limitation ou du danger, souvenez-vous que votre berger aimant, Dieu, vous surveille et vous dit, « N’aie pas peur, c’est un lieu sombre, mais Je suis là et Je connais le chemin malgré l’obscurité. » Regardez l’hymne 81 pour plus d’inspiration.


Lecture Alternée : Réjouissez-vous, le voile triste qui a couvert le monde, a été retiré !!!
Ces versets rassurants d’Esaïe continuent le thème réconfortant et magnifique de Dieu comme étant notre berger. Cet ensemble de versets sont concentrés autour d’Esaïe 25 :7 et 8. Le New International Reader’s Version traduit ces versets comme ceci : « … le Seigneur détruira le voile de la tristesse qui couvre toutes les nations. Il détruira la tristesse qui est propagée à chacun. Il engloutira la mort à tout jamais. Le Seigneur et Roi essuiera les larmes de chaque visage. Il éliminera la honte de son peuple, de la terre entière. » Le New Interpreter’s Bible explique que les versets 7 et 8, « expriment les espoirs humains les plus profonds de la fin des pleurs, de la mort elle-même, et de tout chagrin. » Il explique que Dieu, qui est Amour, ne laissera pas se perdre Ses enfants bien-aimés, et ne les laissera pas errer sans but dans l’obscure « vallée de l’ombre de la mort. » Les six sections de la Leçon biblique qui suivent montrent comment ce voile triste a été retiré et comment le grand espoir de l’humanité a été répondu. Contrôlons nos pensées pour voir si nous acceptons ou non, la réalisation de cet espoir. Sommes-nous d’accord avec la Vie, ou craignons-nous la mort ? Si nous craignons la mort, laissons l’exemple de David, Jésus, Paul et le conseil tendre et aimant de notre Berger, nous conduire et accepter les joyeuses nouvelles – « La mort a été engloutie dans la victoire. » (I Cor 15 :54)

SECTION I : Pourquoi devrions-nous craindre la mort ? Jésus a déjà prouvé que la mort et le mal n’ont aucun pouvoir. Dieu a communiqué avec nous dans le passé par le biais de Ses prophètes. Mais plus récemment, il nous a enseigné ce que nous devions savoir à travers la vie de Jésus. (Bible 3) Jésus Christ nous a « marqué » le chemin. (S&S 4) Il nous a montré le chemin pour sortir de l’obscurité – la crainte et le croyance de la mort. « Ce que nous voyons, c’est Jésus, après avoir été temporairement rendu inférieur aux anges et ainsi sujet à la mort, pour qu’il puisse, par la grâce de Dieu, goûter de la mort comme chaque homme, maintenant être couronné avec gloire et honneur. » (J. B. Phillips) (Bible 4) Jésus prouva que la mort n’a aucun pouvoir, il a obtenu la victoire sur la mort pour chacun d’entre nous. Si nous obéissons aux commandements de Jésus, cela montre que nous comprenons réellement Jésus et la victoire qu’il a eue pour nous. (Bible 5) Et pourquoi voudrions-nous faire autre chose que de suivre les commandements de Jésus ? C’est vraiment sage de suivre les directives d’un homme sage, tout spécialement de quelqu’un qui a prouvé le néant de la mort et a montré à toute l’humanité le chemin permettant de sortir de l’obscurité de la crainte. Si nous suivons son conseil, nous faisons le meilleur usage de ce qu’il nous donna généreusement, par sa souffrance, « la vie éternelle. » (Bible 5) Jésus met toujours sa foi en l’Esprit au lieu de la matière. Cette semaine, vous pouvez « élargir [vos] frontières et consolider [votre] base ».(S&S 2) Recherchez une nouvelle opportunité chaque jour afin de prouver la totalité de l’Esprit et le néant de la matière. Lorsque vous en trouvez une, allez de l’avant !

SECTION II : Lorsque nous surmontons le péché, nous surmontons la mort. Si nous sommes d’accord avec le péché et suivons les directives du péché, nous sommes en désaccord avec Dieu et nous nions le fait que Dieu, la Vie, est le seul pouvoir. Nous devenons des promoteurs de nombreux pouvoirs ; bon et mauvais, vie et mort, et de nombreux entendements ; honnête et malhonnête, pur et impur, intéressé et désintéressé. Nous ne travaillons plus pour Dieu, mais nous travaillons contre Lui. (Bible 6) Un bon moyen de nous défendre contre les tentations du péché, est de nous demander, « Si je suis ces directives, où m’emmèneront-elles ? Me conduiront-elles vraiment où je souhaite aller ? » Lorsque Jésus fut tenté par le mal, les réponses qu’il lui donna montrent que Jésus savait que s’il suivait les directives du mal, elles ne le conduiraient pas où il souhaitait aller. Observez chacune de ses trois réponses. Vous verrez que Jésus savait que les suggestions du mal éloignaient de Dieu, ne le rapprochait pas de Dieu, alors que c’est ce qu’il désirait. (Bible 8) Mary Baker Eddy nous dit : « Veillez, soyez sobre et vigilant. » (S&S 8) Observez soigneusement pour voir où vos pensées et actions vous conduisent. Souvenez-vous que votre Berger qui vous aime, est toujours avec vous pour vous montrer le chemin. Conscient de Son amour, vous aurez toujours le courage dont vous avez besoin pour prendre le bon chemin, celui qui conduit à la Vie.

SECTION III : La guérison de la maladie détruit la crainte de la mort. Lorsque Jean Baptiste demanda à Jésus de donner à ses disciples la preuve qu’il était venu de Dieu, Jésus répondit que les guérisons étaient la preuve. (Bible 10) Lorsque l’entendement mortel proteste contre l’idée que la mort n’existe pas et suggère que quiconque croirait en cela serait soit le mal, soit quelqu’un de dupe, nous pouvons suivre l’exemple de Jésus et montrer que chaque guérison prouve qu’il n’existe pas de mort. (Bible 11) Chaque guérison en Science Chrétienne prouve qu’il n’y a pas de mort, car elles prouvent que toute existence est le résultat de Dieu, Entendement infini, et que l’homme est entièrement spirituel. Chaque guérison prouve le néant de la matière et la totalité de l’Entendement. Comme Dieu, Entendement, est éternel et est la substance et la vie de l’homme, la vie ne peut pas être perdue. La réaction de Jésus à la suggestion qu’il guérissait par la puissance du diable, était de raconter la parabole de la maison divisée contre elle-même, qui montrait qu’il est impossible pour le mal de s’unifier avec le bien, et avoir pour résultat le plus haut bien. Jésus guida ensuite ceux qui l’écoutaient à comprendre la base de son oeuvre de guérison avec la parabole de l’homme fort. Cette parabole explique que la matière n’est pas la source des difficultés physiques. C’est l’entendement mortel qui est le problème et la guérison vient en mettant tout sous le contrôle de Dieu, l’unique Entendement. (Bible 11, S&S 13) Vous pouvez « lie[r] cet homme fort » et réduire au silence ses arguments concernant la mort et le mal. Trouvez les règles de la guérison données dans la citation 14 dans Science et Santé et faites-en bon usage cette semaine. Vous êtes certain d’être vainqueur !!!

SECTION IV : Ne retournez pas à vos anciennes habitudes, ALLEZ DE L’AVANT – « Jetez votre filet du bon côté. » Après que Jésus fut crucifié, il semblait que les disciples retourneraient à leurs anciennes habitudes de vie. Lorsque Jésus était avec eux, ils avaient prouvés qu’ils étaient capables d’être des pêcheurs d’hommes. Mais peu de temps après la crucifixion, nous retrouvons les disciples en train de pêcher en mer. Auraient-ils pu avoir oublié toutes les guérisons qu’ils avaient vues et accomplies, et retourner ainsi à leurs anciennes habitudes ? Lorsque Jésus les appela depuis le rivage, c’était un appel pour les réveiller – « jetez votre filet du bon côté » – le côté de l’Esprit – le côté que vous avez vous-même prouvé être le bon ! (Bible 13, S&S 19) Une fois que vous avez témoigné du pouvoir de l’Esprit, il n’y a vraiment aucun moyen, ni de bonne raison à en revenir au point de vue matériel. Cela pourrait être tentant de revenir à la source lorsque vous êtes confrontés à de sérieuses difficultés. Vous pourriez même être confrontés à des fausses suggestions comme celles que le mal a adressées à Jésus : la matière peut vous donner ce que Dieu ne vous a pas encore donné et la matière peut vous le donner dès maintenant, faites simplement ce que je dis, et vous aurez tout ce que vous désirez. Mais est-ce réellement possible pour la matière, qui n’a aucune base, source, ou principe réels, de faire autant, voir plus pour vous que l’Esprit tout-puissant ? Non. Les promesses basées sur la matière sont vides, des coquilles vides, séduisantes à l’extérieur, mais n’ayant aucune réelle substance. La matière peut-elle ressusciter le mort ou même entretenir l’espoir que cela est possible ? Non. Il n’y a pas de retour en arrière. Lorsque les tentations vous guettent, faites ce que firent les disciples, allez de l’avant. Soyez éveillé à la voix de votre Maître. Soyez conscient du pouvoir toujours présent et infaillible de l’Esprit. Et avec conviction, « jetez votre filet du bon côté » et ne regardez pas en arrière.

SECTION V : La preuve et le progrès construisent la force spirituelle. Paul était convaincu que nos épreuves sont aussi nos bénédictions, car elles nous font avancer et nous rendent plus fort. Après qu’il fut lapidé et sauvé de la mort, Paul a écrit, « Nous ne voulons pas, en effet, vous laisser ignorer, frères, au sujet de la tribulation qui nous est survenue en Asie, que nous avons été excessivement accablés, au-delà de nos forces, de telle sorte que nous désespérions même de conserver la vie. Et nous regardions comme certain notre arrêt de mort, afin de ne pas placer notre confiance en nous-mêmes, mais de la placer en Dieu, qui ressuscite les morts. C’est lui qui nous a délivrés et qui nous délivrera d’une telle mort,… » (Bible 17)

La mort est l’illusion. Que se serait-il passé si les « frères » de Paul, qui entouraient son corps lapidé, avaient perdu espoir à son sujet ? Ils auraient regardé la supposée preuve de la mort, mais ils ne se sont pas laissés tromper par la fausse preuve qu’ils regardaient. Les grandes oeuvres de guérison qu’ils avaient vu faire par Paul leur avait fait remettre en question ce que les sens matériels semblaient montrer. Et si les disciples avaient été tellement convaincus de la finalité de la mort de Jésus, auraient-ils pu entendre sa voix appeler depuis le rivage ? Ces choses dont ils avaient été témoins pendant la vie de Jésus devaient avoir gardés leurs portes mentales assez grandes ouvertes, pour qu’ils puissent entendre son appel et se réveiller du rêve, qu’il était mort. Ne laissez pas non plus, la preuve matérielle de la mort vous impressionner. (S&S 22) Vous avez vu et avez prouvé les faits de l’Esprit dans votre vie, la preuve irréelle de la mort ne peut pas changer cela, même si cela semble vraiment ultime.

SECTION VI : Vous devez voir cela ! Le désert aride est totalement fleuri, la vallée stérile est remplie de vie, et la profonde et obscure « vallée de l’ombre de la mort » est remplie de la lumière de la Vie et de l’Amour. Cette magnifique image porte notre attention sur le grand contraste qu’il y a entre la crainte mortelle de la mort et la promesse perpétuelle de Dieu de la vie éternelle. La tendre promesse de Dieu, « Sois en paix, ne crains point, tu ne mourras pas », est un tendre appel pour nous réveiller du rêve plein de crainte de la mort, et voir la gloire complète de la Vie irrésistible qui vous entoure. (Bible 19) Nous lisons encore la tendre image de Dieu comme étant notre berger, dont l’amour est éternel, dont le soin constant s’étend même à ces brebis qui s’éloignent d’une manière irréfléchie du troupeau. Le Berger promet patiemment de chercher chaque brebis, jusqu’à ce qu’elles soient toutes sauvées de l’obscurité dans laquelle elles ont erré, les ramenant tendrement en sécurité, et constamment nourries par l’Amour, jusqu’à qu’elles aient chacune ressenties la plénitude de la Vie. (Bible 20) Cette Leçon se termine avec le Psaume 23, et son interprétation spirituelle de Science et Santé. Il s’agit d’un « psaume au sujet de la vie, des activités quotidiennes, telles que manger, boire, et rechercher la sécurité selon une perspective centrée sur Dieu, qui contredit notre manière habituelle de penser. » (New Interpreter’s Bible) Appliquez cette approche centrée sur Dieu à vos activités cette semaine, et appréciez cette douce conscience de l’Amour toujours présent. La promesse de Dieu de la Vie éternelle est pour vous. Il vous cherchera, pour vous libérer de l’obscurité mentale qui vient de la fausse croyance en la mort. Dieu et Son Christ ne cesseront de vous chercher, jusqu’à ce que cette promesse soit complètement réalisée dans votre vie.

[Note du traducteur : Vous trouverez ci-dessous les notes complémentaires de Warren Huff que je n’ai malheureusement pas le temps de traduire]


Possible Sunday School Topics, Homework & Application Ideas by Warren Huff for the 4/27/08 Christian Science Bible Lesson: “Probation after Death”
Possible Sunday School Topics [P.S.S.T. -Golden Text] With the lesson starting and ending with the 23rd Psalm, hear each verse of the Psalm from a shepherd viewpoint in The Song of our Syrian Guest by William Allen Knight. (It’s free, online at http://infomotions.com/etexts/gutenberg/dirs/1/2/6/1/12615/12615.htm) If you’re seeking the courage to face up to a scary situation, cherish God’s shepherding care for you and confidently obey his directions as sheep so trustingly do. “Sometimes, in spite of all the care of the shepherd and his dogs, a wolf will get into the very midst of the flock. The sheep are wild with fright. They run and leap and make it impossible to get at the foe in their midst, who at that very moment may be fastening his teeth in the throat of a helpless member of the flock. But the shepherd is with them. He knows what to do even at such a time. He leaps to a rock or hillock that he may be seen and heard. Then he lifts his voice in a long call, something like a wolf’s cry: ‘Ooh! ooh!’ On hearing this, the sheep remember the shepherd; they heed his voice; and, strange to tell, the poor, timid creatures, which were helpless with terror before, instantly rush with all their strength into a solid mass. The pressure is irresistible; the wolf is overcome; frequently he is crushed to death, while the shepherd stands there on a rock crying, ‘Ooh! ooh!’ ‘I will fear no evil: for art with me.'” The Song of our Syrian Guest by William Allen Knight (How important to be part of an obedient, church “flock!”)
Possible Uplifting Sunday School Homework (P.U.S.S.H.) If you ever feel like you’re being tested beyond your abilities, keep striving to live more and more unselfishly and to improve your moments and yourself. This is a message of this week’s lesson and also of a movie that most Sunday School teachers probably have seen, even if most of their students have not. In “Groundhog Day,” Bill Murray starts out as a very self-centered weather reporter who becomes snow-bound in Punxsutawney, PA on Groundhog Day. The day keeps repeating itself till he learns to do all he can to make a positive difference in the lives of everyone around him as well as in himself. Consider yourself “on probation,” willingly eager to: see the needs of others and proactively help them in every way you can; be kind to those who aren’t in the “in” crowd; foresee and forestall problems; willingly practice to improve your musical and artistic talents. “There is nothing difficult nor toilsome in this task, when the way is pointed out; but self-denial, sincerity, Christianity, and persistence alone win the prize, as they usually do in every department of life.” (S&H 463:15)
Possible Sunday School Topics (P.S.S.T. – Responsive Reading) – Sheep are great role models of the willing obedience featured in last week’s lesson and P.S.S.T.s. During camper recruiting season, I willingly and unquestioningly obey hundreds of verbal directions each week from a G.P.S. (Global Positioning System) devise that virtually says out loud: “This is the way,” (drive) “ye in it when ye turn to the right hand and when ye turn to the left hand.” (RR, Isa. 30:21) Remember that in Greek, sin is an archery term for “missing the mark.” A GPS keeps us from missing a turn, getting lost and wasting valuable time and gas money. What a good model a GPS is for correction-making when someone messes up. It doesn’t judge or call the wrong-turner a dummy, but kindly advises the mistake-maker to: “Make a U-turn when possible.” We each have a “God Positioning System” of angel messages from God constantly being communicated to us for our benefit. For a great youth lecture that develops this GPS theme, check out an audio podcast by Don Wallingford at http://www.tmcyouth.com/downloads/audio/don-chicago.mp3

(P.S.S.T. -1) (1st section) Jesus overcame two commonly accepted “certainties:” death and taxes. Last week I doubt that many U.S. citizens paid their taxes (and a friend’s) like Jesus did: with money that was found in the mouth of “the fish that first cometh up”. (Matt. 17:27) However, many of us do gratefully count on finding – in other unexpected places – the divine provisions needed at the moment. We should feel “sheepishly” cared-for (with no wants, Golden Text & S28), because Jesus showed us infinite examples of Love’s advance provisions that perfectly meet all our needs.

Jesus also provided infallible proofs that “there is no death-process.” (S3, S&H 289: 20) “He …brake (our) bands in sunder” (B2, Ps. 107:14) And yet, most people have failed to give up their belief in death (“carnal-mindedness”) and so continue to drag around its chains, standing in opposition to their own progress. How are you, or those you know, like this Florida driver? Although he had a nearly-new car, a senior citizen complained to our friend that his brakes were squeaking and that he was getting way less gas mileage than was advertised. Our friend offered to help negotiate adjustments with the dealership. They quickly discovered that the brakes were totally worn out and that the mileage was awful, because the man was driving with one foot on the brake and the other on the gas! (“So I can stop at a moment’s notice!”) Being worried (“ungrateful in advance”) is like driving with one foot always on the brake. May our “prayer … possess… no opposing element.” (My. 293:21) “When man gives up his belief in death, he will advance more rapidly towards God, Life, and Love.” (S2, S&H 430:7)

(P.S.S.T. -2) It’s no big deal that temptations come to us. After all, temptations came to Jesus too. (B8, B9) What is important is what we do with them. Jesus was ready to challenge each false claim as soon as it was presented. Notice that “this original man, Jesus” (S&H 286:13) didn’t try to get creative in his method or wording. (B8, Matt. 4:1-11) Instead, he just quoted back passages that he had memorized from Deuteronomy, the law book. How are you doing at memorizing favorite citations so you can apply them (like Jesus did) in moments of need when your books aren’t available? (See P.S.S.T. 6 for 3-3-08) Keep adding to your favorite citation collection and share with your class or congregation how this has helped your week.
A sucker may be a sweet and helpful symbol (and pun) to share with your SS students. God succor (help) (B9, Hebrews 2:18) is much sweeter and more satisfying than the “all-day” suckers that we used to enjoy as kids. Rather than being a “sucker” (“missing the mark” and disobeying your angel guidance system), stop falling for the false promises that temptations can be anything but detours taking you away from where you really want to go. (See P.S.S.T.-RR) Respond to temptation as decisively and quickly as Jesus did. (B8, Matt. 4:1-11) “God comes with succor speedy!” (CS Hymn 75:1)

(P.S.S.T. -3) Check out the fun MyBibleLesson.com (M.B.L.) cartoons that illustrate Jesus’ parable of binding the strong man (mortal mind) in order to heal the body. In her Science and Health chapter on “Christian Science Practice,” Mrs. Eddy gives wonderful guidance on treating the mind/body as an innocent defendant in a court trial. (“Never plead guilty!” S14, S&H 391:18 as well as the trial allegory to close the chapter, S&H 430-442)
You may also want to join me in giving thought to the M.B.L. poster about the “Guide to Great Housekeeping.” The biographies on Mrs. Eddy speak of what an orderly person she was and how that was a basis for her uncluttered and orderly treatments that healed. How does that apply to my desk? or to my room? or to our kitchen sink? Can I live in the now enough to put things where they belong as I go, rather than postponing those steps till they pile up? This is the way to control mental housekeeping and take proper care of the body as well.

(P.S.S.T. -4) Two thousand years ago, Jesus had much “higher-tech” “tools” and more environmentally-sensitive abilities than we do today. In 2008 there is still nothing on the market to match Christ’s: fish finder (for locating & corralling the disciples’ big catch, B13, John 21); his special GPS system (for directing the collection of prophesied components as in Matt. 21:1-7); his special metal detector (for locating tax money, see PSST-1); his special cloaking devise (for achieving invisibility in a hostile crowd as in Luke 4:29-30); his special fuel-efficient, speed-of-thought, boat (for transporting disciples instantly without a drop of fuel as in John 6:21); his special food-production “tools” (for multiplying limited resources to feed hunger humanity as in Matt. 14:14-21); his special anti-gravity, wave-walking ability (for walking over the waves as in Matt. 14:25); his weather-controlling, storm-stilling “tools” (for calming winds and stopping storms as in Luke 8:23-25); his special, but repeatable, power to rescue all who have missed the mark or made wrong turns, to heal every disease and even raise the dead (as recorded throughout the Gospels and promised for us to do too in John 14:12). What makes Jesus’ spiritual perception and abilities (and ours) far superior to anything that’s just technologically advanced? Never miss Sunday School where you can explore how to bring Christian healing and heavenly supplies to our world that is so longing for them.

(P.S.S.T. -5) Have you ever had a hard experience like Paul did that blessed you by launching you forward and making you stronger? Of his near-death experience Paul wrote, “it was the best thing that could have happened. Instead of trusting in our own strength or wits to get out of it, we were forced to trust God totally – not a bad idea since he’s the God who raises the dead!” (The Message, B17)
Paul’s friends who gathered around his body after it was stoned and left for dead weren’t impressed by the material evidence of death and so could awaken from the belief that he had died. Don’t you be impressed either by any material illusion of death. (S22) Resurrection and character transformation are to be expected and demonstrated. (as with Jane in P.S.S.T. -5, April 13, 2008 and with Bill Murray in “Groundhog Day,” PUSSH today)

(P.S.S.T. -6) Christian Science and CedarS, “contradicting sense,” (S26) are both founded on “a radically God-centered perspective that challenges our usual way of thinking.” (New Interpreter’s Bible Ps. 23) CedarS Founder, Mrs. Ruth Huff (my dear mom) opened the Bible at random to (B21, Isa. 35) as God’s purpose for CedarS and its alternative name – “the way of holiness.” (Isa. 35:8) In this way of holiness, the right way we are all yielding to, “the dry desert is in full bloom, the barren valley is brimming with life, and the deep, dark “valley of the shadow of death” is flooded with the light of Life and Love. … Apply this God-centered approach [this way of wholeness and holiness] to your activities this week and enjoy the sweet consciousness of ever-present Love. … God and His Christ will not stop seeking you until this promise is completely fulfilled in your life.” (Janet Hegarty’s Section 6 application ideas)

Le texte ci-dessus fait partie d’une longue série de notes sur les leçons bibliques créées chaque semaine par des praticiens résidents de CedarS (un camp sans but lucratif qui s’appuie sur la Science Chrétienne dans toutes leurs activités – semblable à Arc-En-Ciel en Suisse) et de manière occasionnelle par d’autres métaphysiciens [et entre crochets, des notes en italiques et des Idées d’Etude pour l’Ecole du Dimanche que j’y ajoute]. Ce document est destiné à pousser plus loin l’étude des leçons bibliques hebdomadaires (selon les Livrets trimestriels de la Science Chrétienne), ainsi qu’encourager la mise en application des idées qu’on y trouve. A l’origine, ce document n’était envoyé qu’aux participants des camps CedarS, ainsi qu’à leurs familles qui voulaient continuer chez eux, dans leurs Ecoles du Dimanche, à appliquer les mêmes principes pour l’étude de la leçon. Ces notes hebdomadaires ne sont en aucun cas définitives, ou un substitut à l’étude quotidienne de la leçon dans les livres. Les pensées présentées sont l’inspiration d’un moment et sont offertes pour donner un peu plus de dimension et de fond aux idées et passages étudiés. La Leçon-Sermon parle individuellement à chacun par le Christ, fournissant un aperçu unique et une mise en application sur mesure à chacun d’entre nous. Nous sommes heureux que vous ayez demandés ce partage métaphysique et nous souhaitons que vous y trouviez des idées qui vous aideront dans votre voyage spirituel quotidien.
Warren Huff, Directeur du Camp : director@cedarscamps.org


********

Le Bulletin Métaphysique hebdomadaire est offert sans frais aux 1’200 campeurs et au personnel, bénit chaque été au camp CedarS aussi bien qu’aux anciens campeurs, aux amis et aux familles qui l’ont demandé. Cependant, des contributions actuelles et futures sont très appréciées pour nous aider à faire face aux coûts de production de ce bulletin, aussi bien que pour aider les campeurs, pour le soutien des programmes et de l’exploitation du camp. Cliquez sur http://www.cedarscamps.org/giving pour savoir comment vous pouvez nous soutenir sur Internet, ou pour trouver des renseignements pour nous contacter en privé pour faire un don qui aidera à perpétuer le bon travail de CedarS. Vous pouvez aussi envoyer votre contribution non-imposable par la poste à: The Cedar’s Camps, Inc., 19772 Sugar Drive, Lebanon, MO 65536

 

American Camp Association

MAIN OFFICE
(November - May)
410 Sovereign Court #8
Ballwin, MO 63011
(636) 394-6162

CAMP OFFICE
(Memorial Day Weekend - October)
19772 Sugar Dr.
Lebanon, MO 65536
(417) 532-6699

Support our mission!

CedarS Camps

Back
to top