Thank you for your loving support this Giving Tuesday!

« Nous sommes inspirés par l’Esprit »
Idées d’applications métaphysiques pour la leçon biblique de la science chrétienne sur :

«Esprit»
Du 1er au 7 février 2020

par Christie C.Hanzlik, C.S., Boulder, CO
• ccern@mac.com • 720-331-9356 • christiecs.com •

Je trouve utile d’avoir des définitions claires et nettes des termes dans les leçons bibliques hebdomadaires, et la leçon de cette semaine sur «l’Esprit » ne fait pas exception. Pour moi, l’Esprit est ce qui enflamme, apporte l’enthousiasme, donne de la fraîcheur et de la nouveauté, respire la vie et ce qui inspire. Tandis que chacun de nous trouvera un lien individuel avec la leçon de cette semaine, et chacun de nous a sa propre compréhension du mot «Esprit», aux fins des «Idées d’application métaphysique» de cette semaine, je pense à l’Esprit comme l’inspiration divine.

TEXTE D’OR ET LECTURE ALTERNÉE

Avec cette expression «inspiration divine» à l’esprit comme définition de «Esprit», le texte d’or de la leçon de cette semaine pourrait lire quelque chose comme: «Je promets de vous donner mon [inspiration] et mon message…». .(Ésaïe 59:21)

Veuillez noter que lorsque je substitue des mots dans des passages bibliques ou des citations dans Science et Santé, je ne critique ni ne corrige les textes originaux. La raison pour laquelle je trouve utile d’essayer certaines substitutions de mots est de garder la signification des termes active et claire dans la pensée. Parfois je me retrouve à lire le même paragraphe deux ou trois fois sans vraiment m’y connecter, ou à lire sans me sentir inspiré. Et quand cela se produit, je trouve que je peux faire bouger les choses et accorder une bien meilleure attention pendant que je lis, si je substitue activement des définitions nettes aux termes. Si cette technique de lecture ne vous est pas utile, ou si vous avez une meilleure façon de vous connecter avec la leçon, n’hésitez pas à ignorer les substitutions que j’essaie ici dans ce Met.

La Lecture Alternée trouve diverses manières de décrire l’Esprit, ou l’inspiration divine, comme la source de toute bonté. Par exemple, «Il y a diversité de dons, mais le même Esprit.» (I cor 12:4) En d’autres termes, l’inspiration divine est la source de tous nos divers talents.

SECTION 1: L’ESPRIT EST TOUT, BON

La première section fait l’éloge de l’Esprit, l’inspiration divine qui remplit, inspire et bénit tout espace. L’inspiration divine, ou Esprit, est bonne. (citation B1, Psaumes 143: 10). L’Esprit est synonyme de Dieu, et ce qui vient de l’Esprit est spirituel. En tant que création et idée de l’Esprit, nous venons de l’Esprit, donc nous sommes spirituels. En appliquant cette idée à la définition que j’ai établie plus tôt, nous sommes divinement inspirés. (cit. s1, SH 331: 11)

Cette première section établit le fait que tout est de l’Esprit et qu’il n’y a pas d’existence en dehors de l’Esprit.

SECTION 2: NOUS VENONS DE L’ESPRIT, NOUS SOMMES SPIRITUELS

Après que la première section ait établi la totalité de l’Esprit, la deuxième section explique que nous sommes la création et le souffle de l’Esprit. «[L’inspiration divine] de Dieu m’a créé, et le souffle du Tout Puissant m’anime.» (cit. B5, Job 33: 4) «car tous ceux qui sont conduits par [l’inspiration divine], sont [la création de l’Esprit].» (cit. B6, Romains 8: 14-16)

Dans la mesure où nous acceptons l’Esprit comme notre seule source d’être, plus nous expérimentons l’inspiration, le but et la joie. Nous sommes inspirés par l’Esprit, qui n’est que beau, pur et vrai. L’Esprit et l’expression de l’Esprit (nous) ne peuvent être séparés. L’Esprit nous inspire et nous sommes l’inspiration de l’Esprit. Nous sommes le souffle de l’Esprit. (cit. S4, 470: 6-9) Comme l’explique Mary Baker Eddy, nous «naissons de l’Esprit». (cit. .S5, 63: 5) .Nous sommes «tributaires» de l’Esprit – nous venons de l’Esprit, et c’est notre seule source. (cit. S7, 481: 2)

Voici la citation 6 telle qu’elle apparaît dans New Century Version (et avec quelques substitutions créatives de mots): «Les vrais enfants de Dieu sont ceux qui laissent l’Esprit de Dieu [l’inspiration divine] les conduire. L’Esprit [inspiration divine] que nous avons reçu ne fait pas de nous de nouveau des esclaves de la peur; cela fait de nous des enfants de Dieu. Avec cette [inspiration divine] nous crions «Père». Et l’Esprit lui-même se joint à notre esprit pour dire que nous sommes les enfants de Dieu. . . . .nous savons qu’en tout, Dieu travaille pour le bien de ceux qui aiment [l’inspiration divine]. Ce sont les gens qu’il a appelés, parce que c’était le plan [d’inspiration divine]. (cit. B6, Rom 14-16, 28 NCV) [traduction française pas autorisée].

SECTION 3: L’ESPRIT EST LA SEULE ATTRACTION RÉELLE

La première section a établi la totalité de l’Esprit, la deuxième section explique que notre seule source est l’Esprit, et la troisième section révèle qu’il n’y a pas d’autre puissance que l’Esprit. Il n’y a pas d’autre puissance, ni présence que l’Esprit. (Bible 8, Zacharie 4: 6)

La troisième section nous rappelle d’être vigilants lorsque nous acceptons de nouvelles idées pour nous assurer qu’elles viennent de l’Esprit – qu’elles sont divinement inspirées. Comme nous le lisons dans 1 Jean, « Bien-aimés, n’ajoutez pas foi à tout esprit; mais éprouvez les esprits, pour savoir s’ils sont de Dieu, car plusieurs faux prophètes sont venus dans le monde.» (cit. b12, I Jean 4: 1). Cette citation me rappelle que je dois toujours m’assurer que ce n’est pas la volonté humaine qui me guide, mais plutôt que je suis toujours à l’écoute de la volonté divine. Il y a eu tant de fois où j’ai pensé que j’avais une bonne idée, que j’étais super excité à son sujet, puis déçu quand ça ne fonctionnait pas. Finalement, je me souviens que si je m’étais arrêté pour d’abord me demander : «Est-ce une idée divinement inspirée?» Que j’aurais pu me sauver beaucoup d’ennuis. S’arrêter pour demander si nos idées nous sont inspirées par Dieu demande beaucoup d’humilité, et pourtant cette vigilance nous aide à rester en ligne avec l’Esprit et donne également aux idées leur impulsion parfaite. Lorsque nous nous connectons à l’Esprit comme notre seule source, nous sommes «remplis [d’inspiration divine]». (cit. B13, Éph. 5: 18)

Mary Baker Eddy explique qu’en vérité, «il n’y a qu’une seule attraction réelle, celle de l’Esprit [inspiration divine]». Elle compare cette attraction à une aiguille de boussole pointant vers le nord, nous donnant ainsi un sens sûr de la direction. Parce que nous ne sommes, en vérité, attirés que par l’Esprit, nous avons un sens clair de l’orientation. (cit. S8, 102: 9) .Nous devons rester attentifs à la pensée limitée et à la matérialité qui tenterait, comme un faux aimant, de détourner notre aiguille de la boussole. En vérité, il n’y a qu’une seule véritable attraction, mais nous devons également être attentifs à l’apparente attraction magnétique de la pensée trouble qui offre un sens limité de notre être véritable. (cit. S9, 536: 11; cit. S10 73:10)

Une façon de rester vigilant est d’affirmer chaque jour: je ne suis attiré que par l’Esprit (inspiration divine), et rien d’autre ne peut attirer mon attention.

En vérité, il n’y a pas de guerre pour notre attention. La lumière bat toujours les ombres et l’Esprit l’emporte toujours. L’Esprit est la seule véritable attraction.

Dans une vision limitée de nous, nous sommes tiraillés entre la bonne et la mauvaise attraction, et nous pensons souvent que les mauvaises choses sont plus attrayantes. Mais, alors que nous arrivons à nous comprendre d’une manière de plus en plus illimitée, nous en venons à découvrir que notre «individualité spirituelle ne se trompe jamais». (cit. .S12, 491: 9-10) .En d’autres termes, en comprenant de mieux en mieux notre vraie nature, nous voyons que tout au long de notre vie, nous ne sommes que divinement inspirés. À un sens limité, il peut sembler que nous ayons de fausses attractions, mais, par la prière – reconnaissant la suprématie de l’Esprit – nous effaçons ce sens limité et acquérons un sens de plus en plus illimité de notre être vrai et pur. (cit. .s12, 491: 7-10, 12)

SECTION 4: L’UNIQUE EGO, L’ESPRIT, INSPIRE LA PROPHÉTIE

La première section a établi la totalité de l’Esprit, la deuxième section a expliqué que notre seule source est l’Esprit, et la troisième section a révélé qu’il n’y a pas d’autre puissance que l’Esprit. Et maintenant, la quatrième section donne des exemples de la vision et des dons qui viennent avec une reconnaissance active de l’Esprit comme notre seule source d’existence.

Dans la quatrième section, nous trouvons l’histoire de Joseph interprétant le songe de Pharaon et permettant ainsi à Pharaon de protéger son royaume pendant la famine. (cit. B16, Genèse 41: 1-57) Joseph n’a pas interprété le rêve de Pharaon par l’analyse psychologique. Son inspiration venait de l’Esprit. Comme l’explique Mary Baker Eddy, «Les anciens prophètes[comme Joseph] acquirent leur prescience en se plaçant à un point de vue spirituel incorporel, non en préfigurant le mal et en prenant la fiction pour le fait, c’est-à-dire en s’appuyant, pour prédire l’avenir, sur la corporalité et la croyance humaine.» (cit.s13, 84: 3) Elle explique que nous pouvons aussi avoir ce don de prophétie. Elle écrit en effet «Lorsque les hommes sont suffisamment avancés dans la Science pour être en harmonie avec la vérité de l’être, ils deviennent voyants et prophètes involontairement, étant gouvernés non par des démons, des esprits ou des demi-dieux, mais par l’unique Esprit. C’est la prérogative de l’Entendement divin toujours présent et de la pensée qui est en rapport avec cet Entendement de connaître le passé, le présent et l’avenir.» (cit. S13, 84: 3)

Ailleurs dans Science et Santé, elle définit le «prophète» comme «un voyant spirituel; disparition du sens matériel devant les faits conscients de la Vérité spirituelle.» (SH 593: 4-5) En lisant cette définition, je fais mentalement des substitutions de mots pour m’aider à la comprendre. Pour moi, cette définition se lit quelque chose comme… .un voyant spirituel; disparition du sens limité devant les faits conscients de la Vérité illimitée qui est de l’Esprit. Joseph était un prophète parce qu’il pouvait voir au-delà du sens limité des choses – le rêve alambiqué – et voir avec un sens illimité (vue de l’Esprit).

Les citations de cette section expliquent pourquoi la prophétie est possible. Ce n’est pas qu’un mortel limité saisit une vision d’une divinité lointaine, mais plutôt que l’Esprit nous inspire constamment et que nous sommes de l’Esprit, donc unis avec toute inspiration. Il n’y a qu’un seul Ego – l’Esprit – pas un tas de petits égos qui courent partout pour essayer de trouver un ego divin quelque part. Comme l’écrit Mary Baker Eddy: «L’Esprit est l’Ego qui ne rêve jamais, mais qui comprend toutes choses ; qui ne se trompe jamais, et qui est toujours conscient ; qui ne croit jamais, mais qui sait ; qui n’est jamais né et ne meurt jamais. » (cit. .s16, 250: 7-11) Nous sommes l’expression de cet Ego. Si l’Ego divin est le soleil central, alors nous sommes les rayons, et notre seule individualité vient d’être le rayon du soleil. Notre individualité vient de notre connexion inséparable avec l’Ego divin, l’Esprit, le soleil central.

J’ai trouvé cette idée de l’Ego utile chaque fois que quelqu’un semble avoir une forte opinion. Que quelqu’un semble critique, grossier, bavard, insécurisé, vantard ou charmeur – ce sont tous des costumes qui nous incitent à croire qu’il existe un égo autre que l’Ego divin. Ce n’est pas personnel. Nous pouvons guérir toutes sortes de soi-disant problèmes d’égo avec la simple vérité que l’Esprit est l’Ego omniscient, la source de toute inspiration divine. «L’Esprit est omniscient; cela exclut le besoin de [simplement] croire. (cit. S15, 487: 15-16)

.

SECTION 5: LE POUVOIR DE GUÉRISON DE L’ESPRIT TOUJOURS PRÉSENT (INSPIRATION DIVINE)

La première section a établi la totalité de l’Esprit, la deuxième section a expliqué que notre seule source est l’Esprit, la troisième section a révélé qu’il n’y a pas d’autre puissance que l’Esprit, et la quatrième section a donné des exemples de la prophétie qui vient avec une reconnaissance active de l’Esprit comme notre source. La cinquième section montre comment le Christ Jésus a démontré que le pouvoir de guérison de l’Esprit (inspiration divine) ne dépend pas de l’emplacement physique ou du temps.

Dans cette section, il est question de l’histoire du Christ Jésus guérissant le serviteur du Centenier. (cit. b20, Matthieu 8: 5-10; 13) Le serviteur est guéri à distance. En d’autres termes, Christ Jésus ne s’était pas rendu à l’endroit physique du serviteur. Pour moi, cette guérison démontre la puissance de l’Esprit (inspiration divine) toujours présente. En d’autres termes, la puissance de l’Esprit ne dépend pas d’une personne ou d’un lieu. La puissance de l’Esprit est toujours présente.

Mary Baker Eddy explique: «Si l’Esprit remplit tout l’espace, il n’a besoin d’aucune méthode matérielle pour la transmission de messages.» (cit. s22, 78: 17-19). (cit.b20, Matthieu 8: 5-10; 13)

Mary Baker Eddy explique cela plus loin: «La Science peut guérir les malades, qu’ils soient loin ou près de ceux qui les guérissent, puisque l’espace n’est pas un obstacle pour l’Entendement. L’Entendement immortel guérit ce que l’œil n’a pas vu ; mais la faculté spirituelle de saisir la pensée et de guérir par la Vérité-force est acquise uniquement lorsqu’on voit l’homme, non pas comme l’expression du pharisaïsme, mais comme le reflet de la nature divine.» (cit. S23, 179: 5)

La guérison ne dépend pas de l’emplacement physique parce que la vérité de l’Esprit (inspiration divine) est toujours présente ici et maintenant, sans délai. Comme l’écrit Mary Baker Eddy: «Si l’Esprit ou le pouvoir de l’Amour divin rend témoignage à la vérité, c’est là l’ultime condition, le moyen scientifique, et la guérison est instantanée.» (cit. S25, 411: 10)

SECTION 6: NÉ DE NOUVEAU DANS L’ESPRIT

La première section a établi la totalité de l’Esprit, la deuxième section a expliqué que notre seule source est l’Esprit, la troisième section a révélé qu’il n’y a pas d’autre puissance que l’Esprit, la quatrième section a donné des exemples de la prophétie qui accompagne une reconnaissance active de l’Esprit comme notre source, et la cinquième section a montré que le pouvoir de guérison de l’Esprit (inspiration divine) ne dépend pas de l’emplacement physique ou du temps. Dans la sixième section, nous trouvons l’histoire de Jésus enseignant à Nicodème comment être «né de nouveau» de l’Esprit (inspiration divine) [ou né «anothen» ou «d’en haut» en grec, comme dans GEM # 11].

Au cours de la conversation nocturne de Nicodème avec le Christ Jésus, le maître a expliqué que nous devons tous naître de nouveau. Si je comprends bien, naître de nouveau signifie rejeter la notion de point de départ physique et accepter que nous avons toujours existé dans l’Esprit, dans l’Entendement, dans la Vérité. Il n’y a jamais eu de premier moment de Vie parce qu’il y a toujours un moment avant cela, et un moment avant cela, et un moment avant cela… [mais finalement, tout cela vient de notre source divine, «au-dessus».]

Nous sommes l’idée de l’Entendement; l’inspiration de l’Esprit; l’expression de la Vie. D’un point de vue limité, il semble que nous ayons eu un point de départ distinct (naissance physique) et nous avons tendance à nous limiter en mesurant les tours de la terre autour du soleil depuis ce moment. Mais quand nous regardons au-delà de la vue limitée, et examinons la prémisse d’une naissance mortelle à travers le «microscope de l’Esprit» (le «microscope de [l’inspiration divine]» SS 264: 21), nous pouvons voir qu’il n’y a pas d’explication physiquement scientifique à la soi-disant point de départ de la conscience, notre capacité d’aimer, notre être inné et notre individualité. En vérité, nous avons toujours existé. Nous n’avons pas de point de départ. Il n’y a jamais eu de moment où l’Entendement omniscient ne nous a pas connus ou l’Esprit divin ne nous inspirait pas, ou la Vie ne nous vivait pas. Nous sommes coexistants et éternels avec l’Esprit. Et nous naissons de nouveau chaque fois que nous acquérons un sens plus élargi de l’être vrai, de la vraie existence.

Nos moments continus de renaissance sont également notre confort et notre protection contre la mort – la croyance en un point final. Comme nous naissons continuellement de nouveau avec un sens de plus en plus élargi d’existence sans commencement, il devient de plus en plus clair qu’il n’y a pas non plus de fin à l’existence. Les idées de l’Entendement ne s’épuisent pas – l’Entendement ne se lasse jamais. Les expressions de l’Esprit ne sont jamais à court d’inspiration. La vie ne s’arrête jamais de vivre. Comme l’explique Mary Baker Eddy, «La compréhension que la Vie est Dieu, Esprit, prolonge nos jours en fortifiant notre confiance dans l’impérissable réalité de la Vie, dans sa toute-puissance et son immortalité.» (cit. S29, 487: 27)

SECTION 7: NOTRE BUT AXÉ SUR L’ESPRIT

J’ai résumé les points de ce Met au début de chaque section. Et maintenant, nous en sommes à notre dernière section. Si je comprends bien, la première section a établi la totalité de l’Esprit, la deuxième section a expliqué que notre seule source est l’Esprit, la troisième section a révélé qu’il n’y a pas d’autre puissance que l’Esprit, la quatrième section a donné des exemples de la prophétie qui vient avec une reconnaissance active de l’Esprit comme notre source, la cinquième section a montré que le pouvoir de guérison de l’Esprit (inspiration divine) ne dépend pas de l’emplacement physique ou du temps, et la sixième section a montré que nous pouvons tous être «né de nouveau» grâce à l’inspiration divine. La dernière et septième section nous dit de vivre de manière résolue, avec un sens clair de l’Esprit.

Notre but est d’être une expression de l’Esprit. L’esprit est infini. Et chacun de nous est une expression individualisée de l’Esprit. Nous avons chacun un but et une valeur. Individuellement et collectivement, nous sommes l’expression de l’Esprit. Personne n’en est exclu. Nous avons chacun un but divin et nous sommes tous essentiels à l’expression pleine et complète de l’Esprit.

Esaïe offre à chacun de nous une déclaration d’intention: «L’esprit du Seigneur, l’Eternel, est sur moi, car l’Eternel m’a oint pour porter de bonnes nouvelles aux malheureux ; il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, pour proclamer aux captifs la liberté, et aux prisonniers la délivrance» (cit. b23, Isaïe 61: 1, 3) Quel bon point de départ Esaïe nous offre pour aimer notre prochain avec un dessein rempli de l’Esprit!

Mary Baker Eddy écrit également sur la recherche de notre but. Elle explique: «L’Esprit, Dieu, rassemble les pensées non encore formées dans les canaux qui leur conviennent et déroule ces pensées, de même qu’Il ouvre les pétales d’une sainte intention afin que cette intention puisse se manifester.» (cit. S30, 506: 18). Elle compare ici le «déroulement des pensées» à l’ouverture des pétales de fleurs. Nous pourrions appliquer cette idée de différentes manières… .à un nouveau-né, à quelqu’un qui n’a pas encore découvert le but de sa vie entière, à quelqu’un qui semble être hors de propos… chacun semble avoir des moments au cours desquels nous devons découvrir un objectif plus significatif.

À mesure que nous nous connectons à l’inspiration de l’Esprit, nous pouvons chacun découvrir de plus en plus de but spirituel. Nous pouvons découvrir le prophète et le guérisseur qui est en chacun de nous. L’Esprit inspire chacun de nous avec les dons de prophétie et de guérison. C’est comme si cette dernière section de la leçon biblique disait: «Considérez-vous comme un prophète spirituel. Considérez-vous comme un guérisseur spirituel. Et vivez en conséquence.

Mary Baker Eddy n’attend pas que chacun de nous soit des prophètes et des guérisseurs. Elle nous donne des instructions de vie directement tirées de la Bible: «Ecoutez ces commandements impératifs : « Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait ! » « Allez par tout le monde et prêchez l’Evangile à toute créature ! » « Guérissez les malades ! »(Cit. S32, 37:27)

Amen!

American Camp Association

MAIN OFFICE
(November - May)
410 Sovereign Court #8
Ballwin, MO 63011
(636) 394-6162

CAMP OFFICE
(Memorial Day Weekend - October)
19772 Sugar Dr.
Lebanon, MO 65536
(417) 532-6699

Support our mission!

CedarS Camps

Back
to top