Join us for the best summer yet!

Prospérez dans le royaume de Dieu où vous avez été fermement implanté!
Idées d'application métaphysique pour la leçon biblique de la Science Chrétienne sur

«L'Âme»
10-16 août 2020

Préparé par: Kathy Fitzer
kathyfitzer@gmail.com

Aperçu:

Pour moi, la leçon de cette semaine met fortement l’accent sur la relation indivisible et permanente de Dieu et de l’homme – l’Âme et son expression. Quand je pense à l'Âme, je pense à l’identité et à l’expression illimitée par l'Âme de qualités telles que la beauté, la créativité, la joie, la paix, la santé et l’harmonie – qui brille à travers chacun de manière complète et unique. Fermement ancrés et enracinés dans le royaume de Dieu, nous prospérons – notre identité éternelle se déployant à jamais dans la nouveauté et la fraîcheur.

Le Texte d'or de Jérémie 32, versets 38 et 41 parle de la relation d'alliance entre Dieu et l'homme. Une alliance peut être considérée comme un contrat – chaque partie ayant une responsabilité et un rôle à jouer. Le latin original signifie littéralement «un rassemblement; une rencontre ou un accord d'entendements ». Mais, bien sûr, dans la Science Chrétienne, nous apprenons qu'il n'y a qu'un SEUL Entendement – et c'est Dieu. Donc, dans ce cas, l'alliance est un accord entre l'ENTENDEMENT et Sa propre idée. Les idées doivent être alignées sur l'Entendement qui les crée, n'est-ce pas?

Notre responsabilité (maintenir notre fin de contrat) est d'embrasser cet alignement avec l'Entendement. La raison pour laquelle nous pouvons faire cela est que Dieu a planté ses enfants (TOUS, partout, toujours) dans le pays qu'Il leur a donné. Notre voisin a un petit arbre planté dans un pot. Il tombe souvent à cause du vent qui souffle. Mais, les jeunes arbres qui ont été plantés dans son cour sont solidement enracinés et restent intacts et debout. Nous sommes plantés – et en sécurité.

J’aime la promesse de Dieu de 2 Corinthiens 6, verset 17 au début de la lecture alternée: «Je vous accueillerai». En raison de la relation d'alliance avec notre Père-Mère, nous pouvons compter sur Lui pour nous guider. Ce qui précède cette promesse spécifie, bien sûr, une exigence pour l'homme. Nous ne devons pas nous associer aux idoles. Aujourd'hui, cela pourrait se traduire par le fait de ne pas adhérer à la haine, à la peur, à l'incertitude, aux messages remplis de maladies, etc.. projetés par les médias.

Pour développer cette exigence dans Deutéronome 11, versets 7 à 21, nous avons le rappel de Moïse de garder les commandements de Dieu, d'aimer Dieu et de nous soumettre de tout cœur à Lui. Ce que j'ai remarqué, c'est la raison pour cette obéissance que Moïse a donnée. Non pas pour éviter le châtiment, mais pour recevoir une bénédiction: «avoir la force de vous emparer du pays où vous allez passer pour en prendre possession et entrer» (verset 8). Bien que les Israélites pensaient à la «Terre Promise» comme une zone géographique, alors que nous spiritualisons cette idée, nous pouvons voir le royaume des cieux comme la Terre Promise pour tous. Pour posséder leur «Terre Promise», les Israélites devaient expulser les résidents actuels. Pour posséder le royaume de Dieu (pour réaliser le bien présent), nous devons expulser avec vigilance de la pensée humaine toute image qui suggérerait que Dieu, le bien n'est pas suprême.

Garder Dieu au centre même de la pensée (même quand cela semble difficile à faire), c'est honorer notre fin du contrat (ou de l'alliance) qui nous permet de voir les bénédictions que Dieu répand.

Je me souviens d’une disposition du contrat de travail de mon mari au début de notre mariage selon laquelle s’il faisait des heures supplémentaires, les repas seraient payés. Il a fait beaucoup d'heures supplémentaires. Mais nous n’avons obtenu ce remboursement que lorsque le compte de dépenses a été déposé. Remplir les formulaires semblait être un réel inconvénient et l'inaction qui en résultait signifiait un retard de revenu. Les fonds étaient toujours disponibles! Il a juste fallu un petit effort pour les voir. Parfois, garder la pensée concentrée sur Dieu peut sembler demander beaucoup d’efforts – et nous sommes tentés de dériver. Mais les avantages de voir l’harmonie et la provision de Dieu en valent la peine! En réalité, Dieu nous tient à lui. Nous devons juste céder!

Section 1: La gloire de Dieu donne à tous l'existence et l'intelligence.

Faites attention aux références de cette section à la lumière et à la relation entre la source de cette lumière et son éclat ou son rayonnement. Comme la citation 2 du Psaume 103, le verset 19 dit de Dieu: «son règne domine sur toutes choses». TOUT est lumière! pas d'obscurité dans ce royaume. J'aime l'idée que «l'Eternel Dieu est un soleil et un bouclier, l'Eternel donne la grâce et la gloire, Il ne refuse aucun bien à ceux qui marchent dans l'intégrité… » (extrait de la citation 2 du Psaume 84, verset 11). Pour moi, la gloire (clarté, éclat et splendeur) illumine le chemin et révèle le chemin, et la grâce tendrement (ou avec plus de force, si nécessaire) nous prend par la main et nous conduit. La citation 2 dans Science et Santé à la page 466, lignes 20-23, révèle quelle de belle relation il s'agit, tant que nous comprenons que l'Âme, en tant que synonyme d'Esprit, se réfère à Dieu seul et est singulière.

La vision mortelle alambiquée suggère qu'il y a beaucoup d'âmes partout et que «l’âme est à la fois une mauvaise et une bonne intelligence, résidant dans la matière.» (citation 3 dans Science et Santé, page 482: 3). Cela suggère non seulement la séparation du bien (ce qui brise cette relation d'alliance, d'unité), mais conduit également à des conflits d'opinions et à la possibilité de conflits – des composants qui se font la guerre.

Cette suggestion de séparation est vraiment la base de tous les problèmes auxquels nous sommes confrontés, y compris la polarisation politique, les relations raciales et sexuelles, le manque d'offre (parce que trop sont en concurrence pour trop peu) et la croyance de contagion (qu'une personne peut en contaminer une autre). Mais, tout ce soi-disant conflit est simplement la croyance aux ténèbres. Et, comme la citation 4 à la page 72 Science et Santé met en valeur, qu'est-ce qui détruit les ténèbres? La LUMIÈRE!

L'Âme est la source d'une lumière infinie – toujours présente et inépuisable. A mesure que nous nous voyons nous-mêmes et tout le monde comme l'éclat de l'Âme (comme les rayons du soleil sont l'éclat du soleil), nous nous voyons comme des étincelles brillantes dansant et se magnifiant les unes avec les autres, mais jamais en conflit. Comme le révèle la citation 1 de la page 510, lignes 16 à 18, nous voyons Dieu comme la seule source, soutenant tout – l'harmonie régnant universellement et répondant intelligemment à tous les besoins!

Section 2: Le fait que Dieu et l'homme coexistent élargit l'individualité.

Il est tentant de penser que nous avons tellement plus à comprendre sur la relation de l'Âme et de l'idée afin de réaliser les bénédictions d’«une individualité plus développée, une sphère de pensée et d'action plus étendue, un amour plus expansif, une paix plus haute et plus permanente.» (Science et Santé page 265, lignes 5 à 15— (Wow! Le thème métaphysique de CedarS est à nouveau dans la Leçon en tant que citation 9 cette semaine!) Mais, il s'agit vraiment de se sentir plus proche de Dieu et d'accepter simplement le fait de ce qui est! Pas à pas, encore plus de cette merveilleuse promesse se déroulera en pensée. Ce qui me ressort dans cette citation cette semaine est la phrase, «il faut que les mortels gravitent vers Dieu… afin de se dépouiller du péché et de la mortalité.» Faisons-nous fonctionner la gravité – ou y cédons-nous simplement et naturellement? Notre travail (le rôle que nous jouons dans la relation d'alliance) est de céder à l'attraction vers Dieu, ce qui est encore plus forte que l'attraction de la gravité. Dieu nous tient. Et la lumière de Dieu dissipe les ténèbres qui cacheraient le bien perpétuel de Dieu, et révèle le Royaume des Cieux – la terre incroyable où Dieu nous a plantés.

N’était-ce pas là la promesse de Dieu à Jacob? La citation 4 au début d'Esaïe 44 et la citation 6 de Genèse 28, les versets 10 à 17 rapportent que Dieu parle directement à Jacob quand il est dans un endroit très sombre. Dieu assure à Jacob qu'Il sera avec lui dans son voyage et le ramènera chez lui, pour habiter dans le pays dont il a hérité. Maintenant, la bénédiction est considérée comme plus que simplement avoir été accordée par un père humain, mais par son Père divin. La relation d'alliance a été fermement établie comme ininterrompue et incassable.

La Science Chrétienne élargit notre compréhension de cette relation et de la «terre» dont nous avons chacun hérité. Nous voyons que l’homme (hommes et femmes) en tant qu’image de Dieu «coexiste avec l’Âme, Dieu, et la reflète». (Science et Santé, citation 6, page 120.) Parce que nous sommes l’image (le reflet) de Dieu, nous ne sommes jamais pris au piège, confinés ou définis par un concept limité appelé matière – y compris un lieu physique. [Ceci est illustré par le fait que des centaines de campeurs en ligne ont vécu leurs propres expériences de camp délicieuses et uniques cet été, sans jamais mettre le pied dans un endroit physique que nous appelons CedarS.]

Plutôt que l'Âme étant dans un lieu physique ou en un homme mortel, l'identité est l'expression de l'Âme. Ainsi, l'homme est (nous sommes) totalement illimité, et aussi individuel que les étincelles qui brillent à travers un prisme lors d'une journée ensoleillée. Ayant une même source (comme les étincelles), nous sommes tous complets – personne n'a plus ou moins qu'une autre, exprimant de façon unique la nature infinie de l'Âme – et chacun est totalement nécessaire pour former le tout! Le rôle d'Esaü était différent de celui de son frère, Jacob, mais chacun d'eux n'a jamais été un iota moins important aux yeux de Dieu. Nous avons chacun un créneau à combler! Et dans le royaume de Dieu, il y a des possibilités et opportunités infinies et une liberté abondante à expérimenter.

Section 3: Mettez vos dons en pratique.

J'avais l'habitude de remettre en question cette parabole sur le royaume des cieux dans la citation 10 de Matthieu 25, versets 14 à 29. Tout d’abord, tout le monde reçoit des montants différents, puis celui qui essaie de faire attention et de conserver le talent qui lui a été confié est châtié, et il lui est enlevé. Cela ne m'a jamais semblé «juste». Mais c’est le but! Si nous considérons la vie d'un point de vue matériel – en comparant ce que nous avons avec ce que les autres ont, notre histoire familiale avec celle d'un autre, ou les chances que nous avons avec les chances que les autres ont, il peut sembler que la vie n'est vraiment pas juste. Donc, nous devons changer notre point de vue vers une perspective spirituelle.

En fait, chacun de nous a été planté – fermement enraciné – dans le royaume de Dieu (le royaume de l'Esprit), et on nous a donné la plénitude de l'expression de l'Âme à utiliser lorsque nous traversons tout ce que la vie présente. Comme nous acceptons les dons de Dieu – sans comparer, mais sachant que les dons sont donnés «à chacun selon sa capacité» – nous mettrons en pratique chaque pensée, chaque leçon, chaque bénédiction que nous recevons et aurons tout ce dont nous avons besoin. Dieu connaît chacun de nous individuellement, et comme nous faisons confiance à cette relation, nous pouvons nous attendre à ce que la terre (situation) dans laquelle nous avons été plantés s’épanouisse d’une manière adaptée individuellement à chacun de nous, y compris toujours la bonté inhérente au royaume de Dieu.

La seule chose qui est désapprouvée dans cette parabole est l'inaction – prendre tout ce qu'on nous a donné et rester immobile – ou enterrer craintivement notre talent de peur de le perdre, plutôt que de le planter en toute confiance pour qu'il puisse grandir. Quelle que soit l’aspect extérieur de la «parcelle» spécifique de terre dans laquelle nous avons été plantés, nous ne sommes jamais vraiment en dehors du Royaume de Dieu. Au fur et à mesure que nous avons des opportunités individuelles, nous devons résister à regarder ce que les autres ont reçu et profiter de ce qui nous est parvenu. Nous avons tous reçu l’opportunité de grandir.

Comment faisons-nous cela? Jésus dit que nous devons «nous repentir» (penser différemment ou reconsidérer) et cesser d'attendre que le bien vienne, parce que «le royaume des cieux est proche» comme Jésus nous le dit dans la citation 8 de Matthieu 4, verset 17. Notez la définition du Royaume des Cieux donnée dans le Glossaire de la Science et de la Santé, citation 11, page 590. Tout y est bon, là , «où l'Âme est suprême!» Le don de la bonté de Dieu est ici, maintenant. Nous serons capables de voir le bien à portée de main alors que «l'entendement humain… cède à l'Entendement divin». Alors nous verrons les choses à travers le «sens-Âme », ou l'intuition spirituelle, plutôt que de baser ce que nous voyons sur une perception humaine limitée. (S13; 85: 2-9) Sachant comme Mary Baker Eddy le déclare dans la citation 12 à la fin de la page 60 de Science et Santé que «L'Âme a des ressources infinies pour bénir l'humanité»), nous devons nous pratiquer à voir avec une vision illimitée en regardant à travers la lentille de l'Âme.

Nous savons tous quelque chose sur Dieu. Nous apprenons, dans Science et Santé citation 14 à la page 323 dans un paragraphe avec le titre «Besoin et ressources», comment la clé est de garder tout ce que nous savons sur Dieu au premier plan de la pensée, de pratiquer la réflexion à partir de la base de cette connaissance, et de faire confiance que notre Père-Mère aimant continuera à révéler encore plus que nous pouvons apprendre et pratiquer. Tout ce dont nous avons besoin EST à nous – c’est un don de Dieu! Face à l'incertitude, nous devrions, (citation partielle) «nous arrêter un instant – nous attendre à Dieu. Puis nous allons de l’avant jusqu’à ce que la pensée détachée de toute entrave marche ravie, et que la conception libérée prenne son essor vers la gloire divine.» (Science et Santé, citation 17, page 323) Acceptez la provision de Dieu et utilisez chaque morceau de bien donné par Dieu avec gratitude! Ensuite, attendez-vous à des progrès.

Section 4: En tant qu'enfant, répondez humblement à l'autorité de Dieu.

Les nourrissons et les jeunes enfants s'attendent naturellement à être pris en charge et expriment une telle confiance et flexibilité qu'ils cèdent naturellement à l'autorité. Pour moi, ce sont les attributs d'humilité dont Jésus a parlé dans la citation 12 dans les premiers versets de Matthieu 18 en réponse à la question des disciples: «Qui… est le plus grand [ou le plus fort] dans le royaume des cieux?» On nous donne un exemple de ce type d'humilité et de respect de l'autorité dans la citation 13 des versets 5 à 13 de Matthieu 8, Le centenier qui a demandé à Jésus de guérir son serviteur n'a pas ressenti le besoin pour Jésus de faire quoi que ce soit physiquement … juste dire «seulement un mot». Et, le serviteur a été guéri.

Jésus a totalement compris la relation indivisible que nous entretenons tous avec notre Dieu Père-Mère, et il savait que nous sommes tous solidement implantés dans le royaume de Dieu «Le règne de l’harmonie …. le royaume de l’Entendement infaillible, éternel et omnipotent». (Extrait de la citation 11 de Science et Santé à la page 590. Il savait que «l'Âme et Ses attributs sont pour toujours manifestés par l'homme.» (Extrait de Science et Santé, citation 18 à la page 210) En pratiquant ce genre d'humilité et de conviction, nous pouvons nous attendre à voir la guérison dans nos propres vies.

J'ai eu une guérison qui illustre l'efficacité de «parler à la maladie comme quelqu’un ayant autorité sur elle, laissant l’Ame dominer le faux témoignage des sens corporels et affirmer ses droits sur la mortalité et la maladie.» Ce sont des instructions de Science et Santé citation 23 à la page 395 de la leçon biblique de cette semaine qui m'ont été très utiles. Il y a des années, j'ai eu des épisodes annuels de grippe. Une année, j'avais récemment découvert ce que j'appelle les «pages de combat» dans Science et Santé (pages 390-395). Un jour, je traversais notre chambre à coucher et j'ai ressenti tous les symptômes de la grippe. Je me suis immédiatement rappelé la phrase «révoltez-vous contre» [page 391]. J’ai révolté et j'ai ressenti un sentiment écrasant de la puissance de Dieu. Les symptômes ont disparu! Fini la grippe annuelle.

Le changement de pensée doit entraîner un changement des apparences extérieures alors que nous faisons confiance humblement à l'autorité de la Vérité! Nous devons également suivre l'exemple de la flexibilité des petits enfants et être prêts à «abandonner l'ancien pour le nouveau» comme Science et Santé le dit dans la citation 21 au bas de la page 323. L'ancien peut être considéré comme flottant avec les courants changeants de l'entendement charnel – rapports de maladie, de manque, de peur, etc., qui revendiquent de nouveaux noms, mais qui sont en réalité la même vieille vision limitée. Le nouveau est la fraîcheur de reconnaître que nous sommes vraiment gouvernés par l'Âme – dans une relation d'alliance avec Dieu et implantés dans le Royaume.

Section 5: Le rayonnement immortel de l'Âme.

Il peut être intéressant d'observer la pensée et de voir combien d'attention nous accordons à considérer (mesurer et essayer d'améliorer) les apparences extérieures (que ce soit du corps ou des propriétés) par rapport à l'attention que nous accordons à avoir la pensée continuellement gouvernée par l'Âme, l'Entendement, la Vérité, l’Amour, et à regarder comment Dieu prendra soin de nous. Cela peut rendre humble, c'est le moins qu'on puisse dire!

Ce n’est pas que nous ne cherchions pas et ne nous attendions pas à voir la beauté et l’harmonie exprimées extérieurement. Nous le faisons certainement. Mais ces qualités deviendront visibles au fur et à mesure que nous disciplinons la pensée d'accepter la véritable identité de toutes choses comme «le reflet sous des formes multiples et variées du Principe vivant, l'Amour.» de Science et Santé page 477: 20-22). La beauté et l'ordre, la grâce, la santé, l'harmonie, la joie et la paix sont les effets éternels et ininterrompus de l'expression de l'Âme. On nous dit dans la citation 25 de Science et Santé au bas de la page 247: «Le secret de la beauté, c’est avoir moins d’illusion et plus d’Ame, c’est se retirer de la croyance à la douleur ou aux plaisirs corporels pour se réfugier dans le calme immuable et la glorieuse liberté de l’harmonie spirituelle.» Si nous nous concentrons sur l'apparence extérieure (qu'elle soit bonne ou mauvaise), nous nous concentrons sur l'illusion plutôt que sur la réalité de l'Âme. Au lieu de cela, dans un paragraphe avec le titre marginal «Modèles parfaits» à la page 248 de Science et Santé, on nous dit qu'il faut «former, dans notre pensée, des modèles parfaits et les contempler constamment» afin de les voir dans notre expérience et dans le monde.

Le rayonnement de l'Âme ne diminue, ne s'éteint ni ne disparaît jamais. Il est en effet immortel et éternel – implanté en permanence dans le royaume des cieux et régi par le contrat éternel d’unité et de soins de Dieu avec l’homme. J'aime penser à la radiance telle que décrite par Webster dans son dictionnaire [anglais] de 1828, «la luminosité tirant dans les rayons ou les faisceaux; d'où en général un éclat brillant ou étincelant; luminosité vive; comme l'éclat du soleil.» [traduction française pas autorisée] Ce rayonnement baigne tout – servant de projecteur de Vérité, révélant la présence du royaume des cieux («le désintéressement, la bonté, la miséricorde, la justice, la santé, la sainteté, l’amour») qui règne au-dedans de nous. A mesure que nous cédons à ce royaume intérieur, «le péché, la maladie et la mort diminueront jusqu'à ce qu'ils disparaissent finalement» comme nous le dit dans la citation 26 de Science et Santé au bas de la page 248.

Notez les prières et les promesses présentées dans la partie biblique de cette section. La citation 17 du chapitre 58 d'Ésaïe souligne à nouveau la relation d'alliance et ce que l'on attend de nous: «donner sa propre subsistance à celui qui a faim, rassasier l'âme indigente.» En d'autres termes, aimer notre prochain et agir selon cet amour. Comme la promesse de Dieu dans Ésaïe 58 verset 11 dit: «L'Éternel sera toujours ton guide, Il rassasiera ton âme dans les lieux arides, Et il redonnera de la vigueur à tes membres; Tu seras comme un jardin arrosé, Comme une source dont les eaux ne tarissent pas.»

Et, ainsi, rejetons toutes les suggestions de stagnation ou de déclin (que ce soit en nous-mêmes ou dans les conditions générales du monde) et reconnaissons le bouillonnement éternel de la source de fraîcheur qui fournit éternellement la croissance et le développement de la création de Dieu, fermement implantée dans le royaume des cieuxle royaume de Dieu.

American Camp Association

MAIN OFFICE
(November - May)
410 Sovereign Court #8
Ballwin, MO 63011
(636) 394-6162

CAMP OFFICE
(Memorial Day Weekend - October)
19772 Sugar Dr.
Lebanon, MO 65536
(417) 532-6699

Support our mission!

CedarS Camps

Back
to top