Join us for the best summer yet!

[Que l'Esprit de l’amour de Dieu vous purifie, vous bénisse et vous réjouisse « sans cesse »! (LA)]
Idées métaphysiques pour la mise en application de la Leçon biblique de la Science Chrétienne  pour le 12 janvier 2014  sur le thème:

« Sacrement »

 par Kathy Fitzer, CS, de St. Louis, MO & Park City, UT
kathyfitzer@gmail.com  /   314-323-4083
[avec les insertions italiques entre crochets de Warren Huff, Directeur de CedarS et éditeur de la Mét]

Le travail de Dieu – notre Père-Mère, l’Amour infini – c’est de bénir. Dieu ne sait pas comment faire moins que bénir, juste un peu comme la lumière qui ne sait faire moins qu’éclairer. Détournez-vous de la lumière, et l’obscurité commence à vous enserrer. Mais dès que vous commencez de nouveau à vous rapprocher de la lumière, l’obscurité se fond et disparaît. La lumière n'a pas changé. A été tout simplement corrigée notre «ignorance» de sa présence. En ce sens, nous lisons dans la première section de la leçon de cette semaine : « C’est notre ignorance concernant Dieu, le Principe divin, qui produit l’apparente discordance, et la vraie compréhension de Dieu rétablit l’harmonie » (S4,  SS.390:6). Alors, comment allons-nous acquérir cette compréhension? Cette question peut nous constituer une véritable accroche jusqu'à ce que nous découvrions que c’est Dieu, l’Amour, qui nous la donne. Dieu veut être connu, et fort gracieusement Il se révèle. Et Mrs Eddy d’ajouter à la suite de son affirmation ci-dessus : « La Vérité nous forcera tous finalement à échanger les plaisirs et les douleurs des sens [obscurité] contre les joies de l’Ame [lumière]» (mots entre crochets ajoutés). Forcer c’est contraindre ou obliger une personne à faire quelque chose. Nous finirons tous par connaitre Dieu et par être ravis d’honorer ce Principe divin, Esprit, en tant que toutes choses et le cœur même de notre être. Alors, pourquoi ne pas nous adonner maintenant tout entier à cet objectif et profiter des bénédictions de Dieu ?

Texte d’or: Dieu, notre Dieu, nous bénit!
La formulation en anglais dit : « Dieu DOIT nous bénir ». Notez  bien l'utilisation du terme doit. Il n'existe aucune autre option, il n’y a rien qui puisse arrêter la bénédiction de Dieu! Et le Psaume 67 s'ouvre et se ferme avec la célébration que la bénédiction de Dieu (ainsi que sa  connaissance et son respect) sera vécue par « toutes les extrémités de la terre ». Sans exception, ni exclusion! C’est important que dans nos prières,  nous  reconnaissons que la Vérité est vraie pour TOUS! La New Interpreter’s Bible  mentionne que cette expression suggère « que la souveraineté de Dieu s'exerce par l'intermédiaire de l’élu de Dieu, le roi (le Messie). Toutefois, c’est ultimement Dieu qui doit être révéré ou craint » (Vol. IV, p. 940). Mais quel en est le rapport avec le thème du  « Sacrement »? Nous verrons plus tard dans la Leçon biblique comment les sacrements (signes extérieurs et visibles de la grâce divine intérieure et spirituelle) du baptême, de la sainte cène, et du repas du matin nous permettent de comprendre notre relation spéciale avec Dieu et Son Christ, et renouvellent nos obligations de fidélité.

Lecture alternée (LA): Salut et bénédiction venant de Dieu
Les versets de la LA s’ouvre en mettant l’accent sur Dieu. L'homme doit louer Dieu parce que c'est Dieu qui répond à tous ses besoins et fait qu’il cohabite avec Lui en toute sécurité. J'ai été frappé par l’affirmation: «Le salut est auprès de l'Éternel ». Nous pourrions être tentés de penser que nous pouvons être «sauvés» par un bon travail, les amis ou la famille, ou par notre apparence, notre force, nos talents et / ou notre intelligence. Mais chaque bénédiction qui croise notre chemin – chaque miette de bien dans le monde – vient directement de Dieu! C’est  Dieu, et Dieu seul, qui nous sauve, nous guérit et nous délivre de toutes ténèbres. La fin de la LA souligne à nouveau la nécessité de connaître Dieu afin de profiter pleinement de Sa lumière et de Ses bénédictions. [La béatitude, ou le suprême] bonheur [qui « se réjouit sans cesse »] est nôtre lorsque nous nous soumettons au don d'amour, de sagesse et de compréhension de Dieu.

Section 1: Dieu pardonne, guérit, rachète et couronne avec le salut
Nous avons dans cette section le récit de Naaman qui fut  un vaillant guerrier et capitaine de l'armée syrienne. Mais il était lépreux et ne  pouvait aucunement guérir de cette terrible maladie. Parmi les otages que l’armée syrienne captura pendant sa guerre contre Israël figurait une jeune fille qui dut avoir beaucoup d'amour dans son cœur. Elle dit à Naaman que le prophète Elisée pouvait le guérir. Naaman, qui serait au sommet du désespoir, fit le voyage de Samarie. Mais n’ayant pas été accueilli avec honneur comme il l’aurait souhaité par Elisée, Naaman était prêt à rebrousser chemin avec fureur. La guérison n'est pas chose aisée. Elle requiert la rédemption – le détournement de l'obscurité vers la lumière. Qu’importe le fleuve dans lequel Naaman se lava, l'eau n'était pas le facteur de la guérison. Être assez humble pour laisser tomber les préjugés et l’orgueil puis suivre les directives ordonnées par Élisée, voilà tout ce qui, non seulement guérit Naaman, mais lui permit de voir (reconnaître) le Dieu d'Israël comme le seul pouvoir et un Dieu universel. Ainsi Naaman fut couronné d’un salut qui dépassa de loin la simple guérison physique (B4). Quand nous cherchons la guérison, sommes-nous prêts à faire tout ce qu'il faut pour recevoir la plus grande bénédiction? La guérison par la prière ne doit pas prendre beaucoup de temps! La guérison de Naaman aurait été encore plus rapide s’il avait complètement cédé à Dieu plus tôt. Ce qui est plus important, c’est de faire taire votre statique et panique de la peur et de l’orgueil et vos plans personnels, etc., afin de « reste[r] en place [et] regarde[r] la délivrance que l'Eternel va vous accorder en ce jour » (B2). Dieu est en action, nous bénissant tous sans arrêt! Seulement, nous ne pouvons pas trouver Dieu en ayant nos regards fixés sur la matière. Dieu est Esprit – Vie, Vérité, Amour – ce qui ne peut être vu par les yeux matériels, mais qui peut l’être quand nous sommes tranquilles et aspirons à un pouvoir qui nous est aussi proche que l'air qui nous entoure et qui se révèle Lui-même comme tout bon. Dieu se révèle aussi forcément que l'aube s’élève malgré la nuit. Prenez conscience de cette présence et de cette totalité de l'Esprit –juste pour un instant – et tout ce qui prétend être mauvais doit disparaître (comme l'obscurité disparaît en présence de la lumière, ou comme les bruits cessent lorsque l'interrupteur d'alimentation est coupé). Quel salut avons-nous en restant tranquilles? Le livre d’étude de la Science Chrétienne le définit en ces termes : «SALUT. La Vie, la Vérité et l’Amour compris et démontrés comme étant suprêmes sur toutes choses ; le péché, la maladie et la mort détruits » (S7). Ce salut vient de Dieu et il est accessible à TOUS!

Section 2: Soyez baptisés et reconnaissez votre innocence
En un sens, la guérison de Naaman intervint quand il fut baptisé (complètement immergé) dans l'amour et la vérité de Dieu. Jean-Baptiste s’efforça de préparer le peuple à la venue du Messie en les aidant à se repentir pour devenir de « meilleurs gens ». Tout comme le psalmiste trouve l’assurance dans son désir d'être innocent et ainsi adorer Dieu à Son autel (B6). Jean exhortait le peuple à se détourner de leurs péchés et à se purifier en se faisant plonger dans l’eau. Mais Jean  prêcha également que lorsque le Messie sera venu, il baptisera du Saint-Esprit,  un détergent beaucoup plus efficace que le nettoyage à l'eau simple (B8). Il me semble que l'eau peut laver la crasse qui cacherait notre pureté mais le Saint-Esprit, ou la Science divine, transforme nos pensées pour reconnaître le fait que la « crasse » n’est en fait qu'une illusion. Elle ne peut jamais avoir de prise sur la création de Dieu, la réalité. La création divine du bien est la SEULE création et la seule réalité! Jésus vint chez Jean pour se faire baptiser, et dès qu’il sortit de l'eau, « il vit les cieux s'ouvrir » et il fut correctement identifié par Dieu : « Tu es mon Fils bien-aimé, en toi j'ai mis toute mon affection » (B8). Ne devons-nous pas nous aussi attendre à entendre le même message lorsque tous les jours (de temps en temps) nous nous soumettons au baptême de « purification de toute erreur» par l'Esprit à travers la « submersion dans l'Esprit » (S10 et S11) ? L’observation de la pensée est au cœur de ce genre de baptême. Mais, plus que la simple critique  des pensées humaines et mortelles, c'est le désir de garder nos pensées sous le contrôle de notre Père-Mère l’Entendement. Quand un enfant est trop jeune, il se tourne vers ses parents pour tout  ce qu’il  fait. Et de façon générale, le jeune enfant veut plaire à ses parents! Idéalement, c'est de cette façon que nous devrions vivre à chaque instant, faisant « des efforts continuels pour être toujours bon » (S14). Mais en essayant de le faire rien que par des efforts humains, il sera probable cela n’apporte pas le succès. Nous devons commencer en sautant dans l'Esprit comme nous le faisons par une chaude journée d'été en sautant dans l’eau fraîche,  ou en entrant dans un bain chaud par une froide nuit d'hiver! Plus nous aspirons au salut (à la sécurité et à la délivrance) par immersion dans l'Amour divin, dans l'Esprit parfait, l’Entendement omniscient, plus clairement entendrons-nous nous aussi le message que nous sommes les fils (et filles) de Dieu, en qui Il a mis toute Son affection. [Voir le PS de Warren pour avoir un aperçu de Cobbey Crisler sur le baptême de Jésus et  ses applications pour les temps modernes.]

Section 3: Heureux ceux qui ont les cœurs purs
Cette section présente un modèle des différentes façons de savoir profiter des bénédictions que Dieu déverse perpétuellement sur nous. Le Psaume 24 parle de « monter à la montagne de l'Eternel » (B9). On pense que cette montagne se réfère au «temple sur le mont Sion» qui était le symbole de la demeure de Dieu sur terre. La vraie question qui est posée est la suivante: «Qui vivra sous la souveraineté de Dieu? Qui entrera dans le royaume de Dieu? » Sautons et répondons: « C’est moi, c’est moi! Comment dois-je procéder? » La réponse coïncide avec les références à l'innocence (ou la pureté) auxquelles nous avons fait allusion plutôt. Dans  la New Interpreter’s Bible, un article révèle que « rien ne produit la pureté si ce n’est la confiance totale et sans réserve en Dieu. » On pense que cette référence à la pureté s'applique à la façon dont nous vivons avec nos semblables (Vol. IV, p 773). Ces idées résument ce que Jésus nous a appris comme étant les deux plus grands commandements – aimer Dieu et aimer notre prochain. Le rappel des béatitudes dans cette section soutient davantage cette relation de confiance et d’amour pur. Nous devons nous rappeler ce que nous cherchons vraiment, VOIR Dieu dans nos vies chaque jour. Dans la mesure où nous voyons Dieu, nous voyons aussi les bénédictions qui sont constamment déversées, pour tous! Tout comme nous ne pouvons pas voir clairement les choses à travers une vitre sale que nous le pouvions par une vitre propre, nous ne pouvons mieux voir Dieu et Sa création que lorsque nous gardons nos pensées propres et pures. Nous pouvons commencer par comprendre qu'il y a toujours plus à connaître au sujet de Dieu ; par désirer ressentir plus consciemment notre unité avec Lui (être pauvre en esprit); par céder notre volonté à celle de Dieu, aspirer à suivre notre Berger (exprimer l’humilité); par désirer des  pensées justes plus ardemment que nous voulons nos aliments et boissons préférés (avoir faim et soif de la justice) ; et par penser davantage aux autres qu’à nous-mêmes (être miséricordieux) (B12). Suivre ces «directives» est un excellent moyen de commencer le nettoyage de la vitre de notre pensée. J'aime l’exhortation « d’abandonner l’ancien pour le nouveau » (S17). Trop souvent, nous nous accrochons à une image tenace de ce que nous sommes ou de ce que les autres sont au point de nous imaginer incapables d’une transformation réussie quels que soient les efforts. Entachez de boue votre vision de Dieu, et vous vous mettez ainsi des œillères contre les  bénédictions débordantes! Commençons aujourd'hui à être HEUREUX d’abandonner ces «faux repères» et cherchons des signes de notre purification en marche. Nul ne peut nous attacher à une vue trouble au sujet de Dieu, de nous-mêmes, de notre famille et de nos amis, ou même de ceux que nous considérons comme nos ennemis. Dieu voit chacun de Ses enfants comme étant pur, droit et innocent. Plus nous nous efforçons de maintenir ce point de vue, plus nous verrons de preuves de la vraie création de Dieu! Notre Guide Jésus l'a fait, alors nous pouvons le faire nous aussi!

Section 4: Nous devons passer à l'acte, non simplement parler pour parler  
L’une des plus importantes différences entre Jésus et les leaders juifs de son temps c'est qu’il leur manquait l’essence ou l'esprit de ce qui était derrière la loi dont ils parlaient et exigeaient des autres la plus stricte et littérale obéissance. Jésus mit en garde ses disciples ainsi que la foule contre les œuvres des pharisiens. Voyant cependant qu’il allait bientôt être crucifié et laisser ses disciples, il fit un point d'honneur de les réunir pour le souper de la Pâque. Là, il les encouragea à manger le pain (la vérité) qu'il leur avait distribué et à être prêt à boire sa coupe  (traverser des expériences difficiles qui pourraient surgir dès lors qu’ils résisteraient aux  tendances coutumières de la pensée. Il savait que chaque coupe (ou la croix) dont nous sommes confrontés est rempli à ras bord par l'inspiration (le vin) nécessaire pour escalader avec succès les « cahots » (B13 et B14). J'aime qu’à  la fin du souper Jésus et ses disciples ont ensemble chanté un cantique, ils se sont rapprochés et ont levé leur voix à la gloire de Dieu. Les cantiques restent mes premières voies de recours si je commence à me sentir vraiment comblée. Ils sont comme l'envoi d'un appel à mon Père-Mère céleste que je sais qu’Il va rebondir, sentant la bénédiction de la présence de l’Amour. Quand Mrs Eddy parle de «tous ceux qui ont jamais pris part au sacrement », je pense qu'elle doit parler de  vraiment suivre quand il s'agit de manger le pain offert par Jésus, digérant et faisant nôtre la vérité qu'il prêcha, et démontrant son pouvoir de renforcer, revitaliser et guérir face à des circonstances les plus graves. Jésus était prêt à souffrir humainement, à sentir la haine du monde, de sorte que nous puissions apprendre que cette haine était incapable de le détruire (S23 et S24). Comme Jésus, nous pouvons nous sentir en sécurité quelque horrible que soit l’apparence de l'image matérielle. Pourquoi? Parce que Dieu nous connaît et nous conserve toujours intact et en sécurité. Nous demeurons en Lui de sorte que le monde ne peut pas nous trouver! Notre refuge est sécurisé (S25).  

Section 5: Résurrection pratique

Dans les services de l'Eglise de la Science Chrétienne ce dimanche, l'assemblée se mettra à genoux à la fin du service pour la prière silencieuse suivie de la répétition à l’unisson (pour la seconde fois) de la prière du Seigneur. En quoi la prière silencieuse (à genoux) diffère-t-elle de la prière silencieuse vers le début du service? Je n'ai certainement pas une réponse définitive, mais j'aime bien y penser. Nous le savons, le Manuel dispose que: «Les prières dans Eglises de la Science Chrétienne seront offertes pour l’assistance collectivement et exclusivement» (P.42). Mais, je suis  frappée par notre livre d’étude disant que les Scientistes Chrétiens accordent une  commémoration particulière au repas du matin. «Ils s’inclinent devant le Christ, la Vérité, pour que sa réapparition les enrichisse davantage et pour communier silencieusement avec le Principe divin, l’Amour » (S27). Alors pourrait-on voir dans cette spéciale prière à genou une occasion de rappeler que nous devons souvent humblement communier avec l’Amour et rechercher la constante réapparition du Christ dans nos vies et dans la vie de tous? Jésus réapparut physiquement ce matin-là à ses disciples qui renouèrent avec la pêche. Ils avaient besoin d'être ramenés dans le droit chemin avant que Jésus ne connut l’ascension et n'aurait plus aucune présence physique. Et je me demande si une partie de ce qu'il leur aurait communiqué était la nécessité  de faire confiance et d’aller de l'avant avec ce qu'il leur avait appris ainsi que d’avoir confiance que Dieu répondra à leurs besoins lorsqu’ils aurons à faire face à des moments difficiles un peu comme Il répondit  à leur besoin de poisson ce matin-là. Quand nous nous inclinons devant Dieu, en communion avec Lui et sincèrement ouvrant nos cœurs pour recevoir Ses bénédictions,  n’attendons-nous pas également à être guidés par le Christ éternel, la Vérité, pour percevoir la vraie nature de Dieu et Sa perpétuelle attention? Jésus dit : « Si vous m'aimez, gardez mes commandements ». C'est seulement en suivant les traces de Jésus que nous pouvons améliorer (employer) les bénédictions que Jésus nous a montrées et que l'Amour ne cesse de déverser! (S29). Plus nous connaissons Dieu de plus en plus intimement et répondons à Son amour, plu nous verrons Ses abondantes bénédictions impactées sur Tous!
 


[PS : Idées de Warren sur le baptême de Jésus et ses mises en application aujourd'hui: Voici quelques remarques de Cobbey Crisler sur comment débuter la nouvelle année avec un nouveau vous – baptisé pour la nouveauté à la manière de Christ – de l'intérieur.

Méthode Christ de baptême par ultime « nettoyage à sec » dans Marc 1: 8.  «Moi, je vous ai baptisés avec d’eau; lui, il vous baptisera du Saint-Esprit » (…) On retrouve Jean-Baptiste (…)  insistant peu sur l’accent mis sur la pureté physique comme étant le moyen par lequel nous entrerions dans un état céleste (…) Vous savez que l'eau ne peut pas atteindre ce qui est dedans, ce qui est dans la conscience, ce qui est mental et qui nécessite vraiment un nettoyage (…) Marc 1, verset 10 « …l'Esprit descendre sur lui comme une colombe » dans ce baptême. Cela montre qu'il sort du baptême aquatique vers le sens plus élevé du baptême de l'Esprit. Le sens spirituel de l'homme est ce qui émerge après que le sens charnel soit lavé de la conscience (…) Marc 1:11 «…Tu es mon Fils bien-aimé, en toi j'ai mis mon affection», montre que la filiation et la relation à Dieu ne sont pas dans un contexte de chair (…) C’est un point très emphatique de notre relation à Dieu » (What Mark Recorded, page 13-16. Par  B. Cobbey Crisler)  .

Le baptême de Jésus selon Matthieu par « le Saint-Esprit et le feu » peut résoudre n'importe quel mélange de gâchis dans votre nouvelle année. Voir les commentaires utiles de Cobbey Crisler à cet effet en cliquant sur le lien en haut à droite de la Mét de CedarS en ligne.]


 [Les idées pour la mise en application étaient initialement préparées  pour aider les campeurs et le personnel de CedarS (et autres amis) à voir et démontrer quotidiennement  l'importance d'étudier et d'appliquer les enseignements des Leçons bibliques de la Science Chrétienne toute l'année, et pas seulement au camp! VOUS POUVEZ VOUS AUSSI VOUS INSCRIRE aux emails hebdomadaires des ex-personnels du CedarS sur les différentes possibilités de partager les applications de la Leçon biblique avec les adultes, les jeunes et les classes de l’Ecole du dimanche en cliquant sur le bouton « Subscribe Now » [S’abonner maintenant]" (en bas et à gauche) sur: http:/ / www.cedarscamps.org/metaphysical/

Warren Huff, Directeur de Cedars & rédacteur en chef des notes & rajouts en crochets et en italique.]

[Note supplémentaire du Directeur: Vous pouvez vous inscrire pour recevoir gratuitement par email ces idées pour la mise en application – chaque lundi en anglais, ou une TRADUCTION LIBRE chaque mercredi en allemand grâce à Helga et Manfred, ou en espagnol grâce à une équipe formée d'Ana, d’Erick, de Claudia et de Patricio, ou en portugais grâce aux assistants d’Orlando Trentini au Brésil. Une traduction française volontaire par Rodger Glokpor, un Scientiste Chrétien de Lomé, Togo (Afrique de l'ouest) est assurée. . Merci à Rodger et à tous les traducteurs ! Aller sur http://www.cedarscamps.org/ et cliquez sur « Newsletters » pour un abonnement gratuit dans ces langues.]

American Camp Association

MAIN OFFICE
(November - May)
410 Sovereign Court #8
Ballwin, MO 63011
(636) 394-6162

CAMP OFFICE
(Memorial Day Weekend - October)
19772 Sugar Dr.
Lebanon, MO 65536
(417) 532-6699

Support our mission!

CedarS Camps

Back
to top