Join us for the best summer yet!




Vivez la vitalité du Royaume des Cieux aujourd’hui !

Idées d’application métaphysique pour la leçon biblique trimestrielle de la Science Chrétienne sur

« Période probatoire après la mort »

pour le 23 avril 2023

par John & Lindsey Biggs, CS de Maryland Heights, MO
541 418 1176 johnbiggscs@gmail.com
541 460 3515 biggs.lindsey@gmail.com


Introduction

La leçon de cette semaine nous donne de bonnes idées sur la façon de vivre et d’expérimenter le Royaume de Dieu ici et maintenant. De Joseph sauvant son peuple de la famine à Moïse conduisant les Israélites à travers la mer Rouge, la leçon de cette semaine contient de nombreux exemples de l’actualité du Royaume des cieux. Profitez de plonger dans la leçon biblique de cette semaine et d’explorer le pouvoir de Dieu qui préserve la vie.

Texte d’Or

« … voici, le royaume de Dieu est au milieu de vous. »  Luc 17:21

N’est-ce pas le plus beau des cadeaux ? Cela signifie que la compréhension de Dieu et la puissance spirituelle qui en découle nous accompagnent partout où nous allons. Nous n’avons pas à attendre car c’est maintenant ! Ce n’est pas « là-bas  ».

Quelques aspects intéressants des mots « à l’intérieur »:

Dans la partie intérieure; intérieurement; Dans l’entendement; n’atteignant rien d’extérieur. (Dictionnaire Webster de 1828, traduction française pas autorisée)

Cela signifie qu’il ne peut pas être acheté et qu’il n’est pas matériel. Il est spirituel, toujours présent, également accessible à tous.

J’ai découvert que les qualités des Béatitudes et du reste du Sermon sur la Montagne nous permettent de discerner le Royaume des Cieux – avoir le cœur pur, être débonnaire, avoir soif de penser et d’agir justement, procurer la paix, etc. Pensez à jeter un coup d’œil au Sermon sur la montagne et voyez quelles nouvelles qualités vous pouvez découvrir sur la vie dans le Royaume aujourd’hui.

Lecture Alternée

Dieu sait tout de nous ! Et ce qu’il sait est bon ! Dieu se réjouit de ce qu’Il crée. Ainsi, chacun de nous est le délice de Dieu exprimé.

« … Eternel ! Tu me sondes et tu me connais,  … tu sais quand je marche et quand je me couche, et tu pénètres toutes mes voies. » (Psaume 139:1,3)

Dieu connaît toutes vos voies ! Donc, si vous vous préparez à vous lancer dans un nouveau projet, à rechercher une guérison physique, à essayer de trouver un financement pour une nouvelle entreprise, Dieu est déjà devant vous, arrangeant chaque détail. Dieu connaît votre plan d’affaires; Dieu sait quel collège, conjoint ou travail vous convient le mieux. Dieu connaît vos besoins avant même que vous le demandiez.

Notre tâche est alors d’écouter, d’ouvrir nos cœurs et nos esprits à ce que Dieu voit et sait.

Lorsque nous désirons faire la volonté de Dieu, alors les choses se mettent en place. N’est-ce pas ce que cette pétition illustre :

« Sonde-moi, ô Dieu, et connais mon cœur ! Eprouve-moi, et connais mes pensées !

Regarde si je suis sur une mauvaise voie, et conduis-moi sur la voie de l’éternité ! » (Psaume 139:23,24)


Section 1 – Vivez et soyez le chant de Dieu !

« L’Eternel est ma force et le sujet de mes louanges ; c’est lui qui m’a sauvé. » (citation B1/Psaume 118:14)

D’où vient notre force ? Ce passage montre clairement que notre force vient de Dieu, de la Vie, de la Vérité et de l’Amour – et non des muscles ou des éléments matériels.

« Moïse était âgé de cent vingt ans lorsqu’il mourut; sa vue n’était point affaiblie, et sa vigueur n’était point passée. » (Deut. 34:7)

D’où vient cette « force vitale » ? Clairement pas du corps. Cela venait de ces actions : faire la volonté de Dieu et permettre à Dieu de vivre à travers soi. C’est nous permettre d’être la chanson que Dieu chante à travers nous.

« ta houlette et ton bâton me rassurent. » (cit. B2, Psaume 23:4)

La houlette et le bâton de Dieu nous conduisent et nous guident. Ils nous conduisent et nous guident sur les voies de penser, vivre et agir justement. Lorsque nous obéissons à Dieu, nous nous sentons réconfortés – réconfortés de savoir que nous sommes sur la bonne voie. Le mot « rassure » signifie fortifier. Ainsi, Dieu nous donne la réassurance ou le réconfort et l’encouragement nécessaires pour voir clairement ce que Dieu voit et sait dans chaque situation.

Avec Dieu comme berger, nous ne pouvons manquer de rien, de rien de bon. C’est certainement un excellent moyen de contrer le consumérisme qui semble si répandu dans notre société aujourd’hui. La croyance que le confort et la satisfaction sont quelque part là-bas – plutôt que dans le Royaume des Cieux à l’intérieur. Quelle imposition sur le repos et la satisfaction éternels !

« Oui, le bonheur et la grâce m’accompagneront tous les jours de ma vie, et j’habiterai dans la maison [la conscience] de [L’AMOUR] pour toujours. » (cit. S3, SH p. 578:16)

Demeurer dans la conscience de l’Amour signifie savoir que ce qui vous appartient éternellement – toute la santé, la joie, le rayonnement et la liberté qui vous sont inhérents – est à vous ici et maintenant pour que vous puissiez les réclamer aujourd’hui !


Section 2 – La persévérance de Joseph ouvre la voie

Nous pouvons apprendre tellement de Joseph. Il a certainement été mis dans des situations difficiles, mais il a reconnu Dieu comme la seule autorité sur sa vie. C’est ce qui lui a permis de surmonter ces situations, lui a donné la force de continuer et lui a donné de nouveaux talents et capacités qui l’ont placé dans une position de premier plan en Égypte.

Il dit : « Dieu m’a envoyé devant vous pour vous faire subsister dans le pays, et pour vous faire vivre par une grande délivrance.

Ce n’est donc pas vous qui m’avez envoyé ici, mais c’est Dieu : » (cit. B5, Genèse 45:7, 8)

Reconnaître Dieu comme la seule autorité sur sa vie le rendait tributaire de Dieu. Il a maintenu sa connexion constante avec Dieu – une connexion qui était nécessaire pour lui donner l’inspiration d’interpréter les rêves, d’avoir le courage de se tenir devant Pharaon et de gérer l’approvisionnement alimentaire de l’Égypte.

Il est clair, Dieu vivait à travers lui, l’inspirant à être au service de ceux qui l’entouraient même lorsqu’il était injustement emprisonné. Dieu était la force vitale qui lui a donné une nouvelle énergie, de la persévérance, des encouragements, des idées, de la gratitude et des conseils tout au long de son voyage. Quel modèle pour nous ! Il avait un objectif clair et n’était pas découragé par les choses qui se passaient autour de lui. Il avait une vision spirituelle claire l’aidant à voir la grâce et la présence de Dieu le conduisant et le guidant.

L’article « La Vérité concernant l’Adversité » de Louise Knight Wheatley Cook parle beaucoup de Joseph et de sa marche avec Dieu. Bonne lecture en utilisant ce lien : https://fr.herald.christianscience.com/shared/view/1jl2aqa5u42?s=copylink

Joseph a vécu l’esprit de cette déclaration de Paul ici, permettant à la nouveauté de Christ de le faire avancer.

« Frères, je ne pense pas l’avoir saisi; mais je fais une chose: oubliant ce qui est en arrière et me portant vers ce qui est en avant, je cours vers le but, pour remporter le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus Christ. » (Phil 3:13, 14)

Profitez de ces remarques de Bible Lens Research (traduction française pas autorisée) :

« À ce stade, Joseph a passé plus de vingt ans en Égypte. Parce que leur trahison a provoqué son asservissement là-bas, ses frères doivent avoir peur de le retrouver vivant et dans une position d’immense autorité. Mais Joseph leur pardonne, proclamant l’activité de Dieu dans sa vie et celle de sa famille. Une autorité scripturaire explique : « Il les invite à regarder le passé du point de vue du présent : . . . Ce que Dieu a fait maintenant compte pour tracer une voie vers l’avenir. Dieu a conservé la vie; Dieu a gardé cette famille intacte sous la menace de la mort. » (Sentinelle de la Science Chrétienne)


Section 3 – Restez immobile et considérez ce que Dieu fait

Cette section contient tout un film d’action ! Il y a un passage en particulier qui m’a frappé en lisant la Leçon de cette semaine. On le trouve ici dans la citation biblique 10, d’Exode 14:13 : « Moïse répondit au peuple: Ne craignez rien, restez en place, et regardez la délivrance que l’Éternel va vous accorder en ce jour…. » Toute cette scène n’était pas celle qui « restez en place » aurait probablement semblé convenir à ! Il y avait tellement de frénésie et de peur. Mais c’était si merveilleux que Moïse ait été disposé à écouter Dieu – à admettre que Dieu était réellement là et à se prévaloir de la présence de Dieu. Et puis, il a suivi. Il n’a pas essayé d’ajouter à ce que Dieu avait commandé. Il a juste suivi, et a donné un modèle aux Israélites à suivre.

Il y a probablement de nombreuses pertinences que chacun de nous peut retirer de cela dans nos propres vies. Amusons-nous à écouter Dieu pour voir comment et où nous pouvons rester en place et voir la présence et le salut de Dieu, au lieu de penser que nous devons naviguer selon les circonstances en constante évolution qui nous entourent. Dieu vous aime. Il vous a fait témoigner de lui et montrer à quoi il ressemble. C’est bon de rester en place et de voir ce qu’il fait ici, comment il vous aime où que vous soyez en ce moment.


 Section 4 – Dieu vous connaît.

Dans l’histoire de la resuscitation de Lazare (cit. B13, Jean 11), il y a une phrase de Jésus qui me revient toujours. Ici, dans le contexte de la leçon biblique de cette semaine, avec notre texte d’or nous assurant l’immédiateté du ciel, il se démarque sous un jour nouveau (dans une manière nouvelle). Je pense à la ligne où Jésus dit, au verset 41, « Père, je te rends grâces de ce que tu m’as exaucé. » Super! Sauf que… Jésus n’avait encore rien dit. On pourrait penser qu’avec une telle déclaration sincère de gratitude, Jésus l’avait précédée d’une sorte de déclaration ou peut-être d’une demande à Dieu. Mais non – les gens ont enlevé la pierre, puis Jésus remercie Dieu de toujours l’avoir exaucé. Jésus devait alors faire référence au fait que Dieu nous entend TOUJOURS ! Jésus remerciait Dieu de savoir ce qu’il disait dans son cœur. Bien sûr, nous savons que Jésus était si cohérent dans sa louange à Dieu et dans se tournant vers Dieu en tout et pour tout. C’est révélateur qu’il n’a pas supplié Dieu de ressusciter Lazare, ou d’essayer de convaincre un corps humain de retrouver la santé, ou quelque chose comme ça. Il a jeté son poids du côté de la vérité, et plus important encore, il a TOUJOURS jeté son poids du côté de la vérité.

Et bien, cela prend tout son sens ! Pas seulement parce que « c’était Jésus ! » mais parce que, puisque le ciel est toujours là – nous sommes au ciel et les qualités du ciel demeurent en nous – il est logique que Jésus soit toujours attentif et engagé avec la présence de Dieu. Dieu connaissait parfaitement Jésus, et Jésus en était si content ! Cela nous présente également une opportunité intéressante. Pouvons-nous dire à tout moment, avec une telle gratitude : « Merci mon Dieu de m’avoir exaucé » ? En d’autres termes, pouvons-nous être honnêtement reconnaissants chaque jour que Dieu nous connaisse et nous écoute ? Ou y a-t-il des parties de nos journées qui sont remplies de schémas de pensée mentaux que nous ne voudrions PAS que Dieu – ou quiconque – connaisse ? À quel point sommes-nous concentrés, sans aucune distraction, sur la présence de Dieu et permettons-nous à nos pensées et à nos actions d’honorer de manière appropriée sa présence omniprésente ? Maintenant, quelque chose qui est d’une importance vitale ici, c’est que Dieu n’est pas comme un policier de bande dessinée, criant aux gens de se remettre en forme. Dieu nous aime ! Il nous a créés et nous sommes littéralement ses expressions. Ainsi, Dieu nous connaissant n’est pas effrayant mais vraiment libérateur – c’est l’assurance que nous sommes faits pour l’honorer, le représenter et l’exprimer pleinement.


Section 5 – Courez votre propre course.

Comme dans la dernière section, encore une fois, je suis vraiment attiré par une ligne particulière.

« courons avec persévérance dans la carrière qui nous est ouverte… » (citation B17, Hébreux 12 :1).

Pas la course [ ou carrière] de quelqu’un d’autre. Pas la course que vous imaginiez courir. Aujourd’hui, ce jour, notre opportunité individuelle est d’honorer et de glorifier Dieu. Je pourrais être la personne la plus rapide du monde… mais si je cours dans la direction opposée à la course, ou si je cours juste à travers l’arène de lancer du poids, alors ma vitesse n’a pas d’importance. J’ai besoin de courir la course, la piste, l’opportunité qui s’offre à moi. Cela signifie que nous ne devons pas nous comparer aux autres. Nous ne devrions pas non plus idolâtrer ou diaboliser les autres.

Comme le Christ Jésus l’a dit dans son sermon sur la montagne, nous « sommes la lumière du monde » et nous sommes tous faits pour montrer la nature spirituelle et entièrement bonne de Dieu. Nous sommes tellement occupés à briller que nous n’avons pas le temps de nous inquiéter de ce que les autres peuvent faire ! Maintenant, certainement, nos bons exemples peuvent être un soutien pour les autres – comme les bons exemples des autres sont un soutien pour nous. Une partie de l’appartenance à la famille de Dieu est que, en tant que frères et sœurs, nous nous aidons les uns les autres ! Mais nous ne courons pas les courses les uns des autres, les uns pour les autres.

Prenez le temps de réfléchir à vos « courses ». Peut-être un projet scolaire à venir, ou des opportunités d’emploi d’été, ou des changements de carrière ou de maison. Peut-être des opportunités de relations ou de nouveaux intérêts naissants. Peut-être une plongée plus profonde dans votre pratique de la Science Chrétienne, en considérant quand prendre le Cours Primaire de Science Chrétienne ou comment vous engager efficacement dans des contextes œcuméniques et interreligieux. Ou peut-être simplement une approche plus spiritualisée des soins de santé pour soi-même ou de la prestation de soins aux autres.

Nous sommes capables de courir la course qui nous est offerte ; ne nous inquiétons pas d’une course qui n’est pas la nôtre.


Section 6 – C’est maintenant le moment acceptable

« L’immédiat » est l’antidote parfait pour penser que le Royaume des Cieux est quelque part là-bas dans un temps et sur une terre lointaine. Le ministère de Jésus a vécu l’immédiat. Ces exemples illustrent bien cela :

-« Aussitôt cet homme fut guéri; il prit son lit, et marcha. »(Jean 5:9)

-« Et aussitôt il recouvra la vue, et suivit Jésus en chemin. »(Marc 10:52)

-« Et il lui imposa les mains. A l’instant elle se redressa, et glorifia Dieu. »(Luc 13:13)

-« …et aussitôt la barque aborda au lieu où ils allaient. » (Jean 6:21)

Cette immédiateté était un signe de la présence permanente du Royaume des Cieux. Ce royaume n’était pas une chose « lointaine ». Jésus a dit que le Royaume des Cieux est déjà au dedans de nous.

Comme le dit Mary Baker Eddy : « …pour une certaine conscience humaine, cette conscience que Dieu confère, les cieux et la terre sont spirituels, tandis que pour une autre, pour l’entendement humain non éclairé, la vision est matérielle. » (Science et Santé, p. 573:7-11)

Jésus a toujours eu une vision spirituelle qui lui a permis de « voir » la bonté toujours présente. Il était absolument incrédule, pas du tout convaincu par les sens matériels – sachant qu’ils n’étaient que l’expression d’un entendement charnel limité. Il voyait Dieu comme le véritable Entendement. Dieu comme Vie et Vérité. Cela lui a montré que Dieu et la création de Dieu étaient et pouvaient être la seule réalité. Il a vécu cette réalité et l’a fait ressortir dans la guérison.

Nous aussi, nous pouvons prier pour avoir un entendement éclairé qui voit spirituellement – comme Jésus l’a fait – que le Royaume des Cieux est ici et maintenant.

«  « Voici maintenant, s’écria l’apôtre, le temps favorable, voici maintenant le jour du salut » – ce qui signifie, non que voici maintenant le temps où les hommes doivent se préparer pour le salut, ou la sécurité, dans un monde à venir, mais que voici maintenant le temps d’éprouver ce salut en esprit et en vie. »(citation S28, 39:18–22)

Profitez de vivre dans ce Royaume aujourd’hui !

American Camp Association

MAIN OFFICE
(November - May)
410 Sovereign Court #8
Ballwin, MO 63011
(636) 394-6162

CAMP OFFICE
(Memorial Day Weekend - October)
19772 Sugar Dr.
Lebanon, MO 65536
(417) 532-6699

Support our mission!

CedarS Camps

Back
to top