Enroll by January 31st for any summer program with a $100/wk deposit, and save $25/wk!

DOCTRINE DE L’EXPIATION, 15 au 21 octobre 2007
Traduction libre d’un texte de Kathy Fitzer, C.S. of St. Louis, Missouri, USA
par Pascal Bujard et autorisée par Warren Huff, Directeur des camps CedarS
Tirée du site www.cedarscamps.org
 
Note du rédacteur : Les renseignements et les idées suivantes s’appliquent à la Leçon Biblique de la Science Chrétienne pour cette semaine, et sont offertes principalement pour aider les campeurs et le personnel (aussi bien que les amis) de CedarS Camps, de voir et de démontrer l’importance de l’étude quotidienne des Leçons Bibliques de la Science Chrétienne toute l’année, et pas seulement pendant la durée du camp. La version originale en anglais de ce texte est disponible sur le site Internet de CedarS à l’adresse http://www.cedarscamps.org/metaphysical Vous pouvez vous inscrire à cette adresse afin de recevoir ce texte en anglais, ainsi qu’en français ou en espagnol (par Ana Arcioni) chaque mercredi.
 
 
La division (dans les foyers, les gouvernements, les églises, les vies, les corps) semble tellement répandue de nos jours ! Il est vital que nous comprenions que nous faisons un avec Dieu, ce qui conduit à l’unité et à la communion. Le mot doctrine signifie tout simplement, enseignement, et le mot apparaît dans chaque section. Remarquez comment la fidélité à la Doctrine de l’expiation conduit à l’harmonie, à la joie, et à la guérison ! [Idée d’Etude pour l’Ecole du Dimanche ou I.E.E.D : Quel sens de division voudriez-vous particulièrement aider à guérir aujourd’hui ?]
 
Texte d’Or : Apprenez qu’un sens complet de joie dépend de la communion
La joie rend toute chose un peu plus lumineuse. L’auteur de I Jean suggère que la joie vient lorsque nous expérimentons la vraie communion avec notre Père et Son Fils, Jésus Christ. La communion est un partenariat actif. La communion que nous partageons les uns avec les autres, et l’harmonie dans nos vies, ont comme cœur la relation parfaite que nous avons tous avec Dieu et avec Christ. [I.E.E.D. : Allez-vous aujourd’hui mettre de côté et chérir de précieux moments pour communiquer avec l’unique Entendement et devenir plus familier avec l’Amour divin dans votre partenariat actif avec Lui ? Si non, pourquoi pas ? ]
 
Lecture Alternée : Apprenez et enseignez l’unicité vue à l’œuvre
Il est difficile de penser à une relation plus intime que celle qui existe entre un berger et son mouton. Comme le mouton qui reconnaît la voix de son berger, qui le suit et reste en sécurité grâce à lui, les disciples de Jésus reconnaissent sa voix, le suivent, et sont en sécurité avec le Christ (« la manifestation divine de Dieu » S&S 583 :12) Jésus avait compris qu’il faisait un avec Dieu, et voulait que ses disciples comprennent leur unicité avec Dieu. Il ne s’attendait pas à ce que nous croyions ce qu’il avait enseigné uniquement parce qu’il avait dit cela. Ses œuvres démontrèrent son unicité avec le Père. Avec ce qu’il a fait, nous pouvons croire ! [Normalement, un mouton craintif croit tellement aux directives de son berger que par son commandement, rassemblé en troupeau, qu’il chargera et poursuivra même un loup. – I.E.E.D. : Quel « loup » voudriez-vous voir chassé aujourd’hui par notre communion unie, notre confiance et notre obéissance à l’église ? En nous sentant « un » avec notre Berger suprême et avec chacun d’entre nous, nous pouvons inclure dans notre traitement, des citations de la Leçon telles que, Bible 4, S&S 8, S&S 19, S&S 21, …]
 
SECTION I : Le sermon de Jésus enseigne la communion active et la Doctrine de la perfection
Recherchez dans cette section des définitions de Christ (S&S 1-2) et d’expiation (S&S 5) Regardez ensuite ce que Jésus enseigna être requis pour être parfait – pour exprimer la perfection constante. Cette perfection ne commence pas sur la base d’un mortel imparfait essayant d’atteindre à la perfection. Cela vient en réalisant la relation parfaite que vous avez avec votre Père/Mère parfait. Cela concerne votre inséparabilité d’avec Dieu et votre identité immaculée comme image, idée divine. Il s’agit de découvrir et de vivre cette identité Christ. Jésus démontra la perfection par son ministère de guérison. (Bible 1) Jésus enseignait avec autorité, car il ne répétait pas ce qu’il avait entendu dire par quelqu’un d’autre, mais ce qu’il avait appris de Dieu en tant que Son Fils. (Bible 3-4) Il indiquait clairement les règles de la perfection – les règles de coexistence de l’homme avec Dieu – dans le Sermon sur la Montagne. Qu’est-ce qui est requis selon ce sermon, si nous voulons trouver la joie [bénie] (la véritable joie) qui est inhérente à la Filialité ? (Bible 2 et S&S 3) Remarquez que l’humilité, la pureté, celui qui apporte la paix, la lumière du monde résultent tous d’être en action. (Bible 2) Il est demandé que nous exprimions la perfection, car c’est la suite naturelle de notre unicité avec Dieu. « Dieu et l’homme coexistent et sont éternels. » (S&S 3) Tout est dit ! (I.E.E.D. : Quelle est la différence entre être parfait et être perfectionniste ? Est-ce insensé pour Jésus de dire que nous devons être parfaits ? Que pouvez-vous faire, commençant dès aujourd’hui, afin de mettre votre perfection en pratique ?]
 
SECTION II : Zachée et le Passage Corrélatif enseignent la Doctrine de la réconciliation
Il est très intéressant de considérer une « version étendue » du Passage Corrélatif (I Jean 3 :1-3) qui est lu à la fin de chaque service du dimanche à l’église, en conjonction avec l’histoire de Zachée, le percepteur repenti. L’Ecriture confirme notre état d’enfant (les fils) de Dieu et nous assure que nous avons l’opportunité d’avoir une communion avec Christ et voir Dieu face à face, même si cela ne semble pas être le cas en ce moment. (Bible 8) Nous devons avoir un meilleur sens de l’Amour afin d’être rachetés. (S&S 6) Zachée était petit. Il savait qu’il ne pourrait pas voir Jésus (reconnaître le Christ) s’il restait en bas, au niveau de la foule. Lorsque notre vue reste petite – limitée dans son attente et sa portée, au niveau général du monde – nous ne pouvons pas voir le Christ, ni voir la plénitude de notre nature en tant que fils de Dieu. Zachée grimpa à un arbre pour avoir une meilleure vision et Jésus le vit et l’appela ! Lorsque nous nous séparerons de la foule, nous serons aussi en mesure de répondre à l’appel de Christ. Jésus s’invita dans la maison de Zachée [même si le percepteur était un paria pour les juifs.] En comprenant la relation que nous partageons tous avec Dieu, il était naturel pour Jésus d’offrir la communion à son voisin. Cette communion avec Christ conduit à la réforme – un détournement naturel du péché pour embrasser la loi du bien. (Bible 6) La vie de Zachée a été transformée lorsqu’il sentit l’amour de Jésus, et il devint conscient (réconcilié avec) de sa réelle nature en tant qu’enfant de Dieu, et il fût conduit à se repentir. Nous devons aussi détourner nos vies, afin que nous participions aussi à l’union. (S&S 8) Est-ce que nous nous élevons ? Souhaitons-nous abandonner nos vieilles habitudes (comme le fit Zachée) ? Un sacrifice de soi constant et de désintéressement sont requis afin d’être sauvé de l’esclavage du péché (tout ce qui pourrait cacher les bénédictions de la filialité.) (S&S 7) Souhaiter « le voir tel qu’il est » favorise le processus de purification qui nous permet de nous voir tel que nous sommes. (I.E.E.D. : Comment pensez-vous que la rencontre qu’il eut avec Jésus changea Zachée ? Que voyez-vous comme valeur d’une telle rencontre avec Christ ? Est-ce que cela vaut le sacrifice ?)
 
SECTION III : La vigne, le sarment, le fruit, enseignent la Doctrine de la communion et de la guérison !
Quel est le but de cette histoire de vigne et de sarment ? (Bible 11) C’est peut-être pour souligner le fait que notre communion est avec Dieu et son Christ. Si nous allons porter le fruit (guérir), nous devons reconnaître que nous ne pouvons pas le faire sans la vigne (Christ), et réaliser que c’est Dieu qui nous maintient (qui permet que tout ce qui doit être fait, le soit.) Remarquez que lorsque Jésus envoya ses disciples, il leur dit de faire savoir à tous que « Le royaume des cieux est proche. » (Bible 12) Dieu est ici – vous pouvez avoir une communion face à face avec Lui. Pourquoi Jésus a-t-il guéri ? Pourquoi a-t-il dit à ses disciples (nous) de guérir ? Simplement pour que nous soyons plus confortables dans ce monde matériel, OU pour surmonter les limitations de ce monde afin de voir la nature sans limite du royaume de Dieu ? (Bible 12) Si nous allons apporter la liberté au monde, nous devons en faire partie. Paul voulait que Tite comprenne qu’il devait être actif dans sa communauté afin de donner un bon exemple et d’enseigner à ses chers concitoyens ce que cela signifiait d’être un citoyen dans le royaume des cieux. (Bible 13) En tant que disciples de Jésus de notre époque, NOUS devons guérir en comprenant notre relation avec Dieu. NOUS devons aimer comme Jésus le fit. C’est seulement par cet amour que nous sommes CAPABLES de guérir. (S&S 9) Est-ce uniquement notre CROYANCE en Dieu qui guérit ? Est-ce NOTRE compréhension humaine de Dieu qui guérit ? Ou est-ce l’action de Christ – la Vérité elle-même qui fait la guérison ? (S&S 10) Notre job est de reconnaître la conscience Christ comme étant notre conscience – pour reconnaître que nous sommes UN avec Christ, gouvernés par Dieu, comme le sarment est un avec la vigne, dont s’occupe le jardinier avec soin. C’est par cette communion avec Dieu et avec Christ que la guérison est réalisée. [I.E.E.D. : Abandonnez un faux sens de responsabilité en sortant et en faisant le bien. Voyez comme il est bon de sentir que nous sommes un sarment fertile, au lieu d’essayer d’être la vigne ou le vigneron.]
 
SECTION IV : La crucifixion et la résurrection enseignent la Doctrine de l’expiation
Juste avant d’être crucifié, Jésus pria son Père que tous ceux qui suivraient et croiraient ses enseignements pourrait faire UN – pourrait réaliser qu’ils font UN avec leur Père comme il réalisa son unicité. Il pria que tous ceux qui le suivrait (c’est de nous dont il s’agit), pourraient sentir leur communion avec leur Père et avec Christ. (Bible 14) La pensée de Jésus est allée au-delà de la portée de ce monde. Il était consciemment avec son Père. Et il partageait ouvertement ce qu’il savait. (Bible 15) Avec obéissance, il permit ensuite qu’il se fasse crucifier, pour démontrer par sa résurrection la nature immortelle de l’homme en tant que Fils de Dieu. (Bible 17) Le mot expiation signifie simplement « l’état de faire un, ou être réconcilié. » (www.biblegateway.com) Lorsque nous suivons avec obéissance l’exemple de Jésus et que nous acceptons ses enseignements, nous recevons aussi l’expiation – nous réalisons notre communion ou expiation (faisant un) avec Dieu et avec Christ. (Bible 18) L’obéissance, même si elle a pour résultat la souffrance, est nécessaire afin d’atteindre l’unité ou la réconciliation. Deux des six Articles de foi de notre église (no 4 et 5) parlent de la médiation de Jésus – sa crucifixion et sa résurrection. (S&S 14) Mme Eddy sentit évidemment que nous devons comprendre la signification spirituelle de ces expériences. Notez l’utilisation du terme « Amour efficace ». C’était un Amour actif et efficace qui permit à Jésus de démontrer qu’il était un avec Dieu. La Science Chrétienne explique que cette unité ne signifie pas que l’homme Jésus était Dieu, mais que le Christ (la vraie idée spirituelle qui animait Jésus) était inséparable de Dieu en qualité. Tout comme une idée que vous avez dans votre pensée est inséparable de votre pensée. Ou un rayon de soleil est inséparable du soleil. (S&S 15) L’expérience de Jésus nous montre NOTRE relation inséparable de Dieu – elle illustre notre communion avec le Père et avec Christ comme une idée spirituelle étant un avec le Principe divin, l’Amour. (S&S 17) Avec cette compréhension, nous aussi pouvons surmonter les limites de la croyance mortelle – comme Jésus nous a enseigné à le faire. Christ, la Vérité, a roulé la pierre qui pourrait nous garder dans le tombeau du soi-disant règne de la matière. (S&S 17) Soyons occupés à démontrer que nous sommes un avec Dieu ! (I.E.E.D. : Quelles limitations pourraient nous garder dans la tombe ? Recherchez des manières de surmonter ces limitations avec obéissance – même si cela est difficile – en exerçant votre unicité avec la Vie, la Vérité, et l’Amour. Elevez votre pensée et sortez victorieux du tombeau.]
 
SECTION V : Ressentir l’unité comme au jour de la Pentecôte, enseignez-la Doctrine de la communion
Un élément clé de notre communion est la communication ! Les disciples avaient clairement bénéficié de l’enseignement de Jésus, son exemple et leur témoignage de la crucifixion/résurrection/ascension. Ils avaient reçu un bon enseignement et devaient maintenant enseigner à leur tour. Ils devaient continuer à propager la bonne nouvelle. Et des gens venaient de partout et entendaient – dans leur propre langue. [Voici le remède à la Tour de Babel d’une récente Leçon.] Chacun partage la communion avec le Père et avec Son Fils. Mais plus important, il s’agissait d’une communion durable – exprimée activement en communion avec les autres. L’église allait grandissant. Quatre éléments clés sont mentionnés : la doctrine (suivre les enseignements de Jésus) ; la communion (l’unité avec Dieu et avec les uns et les autres) ; rompre le pain (prendre soin des besoins des autres et partager au quotidien) ; et la prière (rester connecté à la Source). Et enfin, louange – joie ! (Bible 20 et 22) Continuer dans ce mode de prière, de partage et de joie, nous conduira à réaliser la perfection. (Bible 21) Comprendre et démontrer l’unité parfaite du Père et du Fils permet de nous sentir uni avec notre prochain. (S&S 19) En comprenant la relation permanente du Principe et de l’idée, et en reconnaissant que vous ETES cette idée du Principe parfait, vous pouvez vous défendre de tout ce qui pourrait essayer de vous séparer de la joie et de l’harmonie. (S&S 20) Et vous pouvez vous attendre à ce que tout dans votre vie marchera « ensemble » que vous ayez à faire face à des problèmes physiques, de finances, dans les affaires, à l’école, dans le sport, dans des situations sociales, ou tout autre chose. (S&S 21) Mais il y a un hic. Nous DEVONS faire attention à la doctrine (aux enseignements) de Christ et vivre en accord avec elle. (Bible 19) Ce sont ces enseignements qui constituent « une plus noble humanité ». Et c’est ce plus au sens de vie en Dieu qui unit tout dans l’harmonie divine. (S&S 18) (I.E.E.D. : Quel impact pouvez-vous avoir (sur votre vie personnelle, et sur le monde), si vous vous concentrez, « avec joie et simplicité de cœur » (Bible 20), à reconnaître qu’UN Père – un Principe – vous gouverne et gouverne tout le monde ? Au lieu de rechercher des différences ou chercher ce qui ne va pas, pourquoi ne pas vous concentrer sur ce qui est scientifiquement vrai – l’harmonie et l’expiation de Dieu et de tout ce qu’Il créa ? Décidez aujourd’hui de faire une différence en vivant votre expiation.]
 
 
Remarque
Le texte ci-dessus fait partie d’une longue série de notes sur les leçons bibliques créées chaque semaine par des praticiens résidents de CedarS (un camp sans but lucratif qui s’appuie sur la Science Chrétienne dans toutes leurs activités – semblable à Arc-En-Ciel en Suisse) et de manière occasionnelle par d’autres métaphysiciens. Ce document est destiné à pousser plus loin l’étude des leçons bibliques hebdomadaires (selon les Livrets trimestriels de la Science Chrétienne), ainsi qu’encourager la mise en application des idées qu’on y trouve. A l’origine, ce document n’était envoyé qu’aux participants des camps CedarS, ainsi qu’à leurs familles qui voulaient continuer chez eux, dans leurs Ecoles du Dimanche, à appliquer les mêmes principes pour l’étude de la leçon. Ces notes hebdomadaires ne sont en aucun cas définitives, ou un substitut à l’étude quotidienne de la leçon dans les livres. Les pensées présentées sont l’inspiration d’un moment et sont offertes pour donner un peu plus de dimension et de fond aux idées et passages étudiés. La Leçon-Sermon parle individuellement à chacun par le Christ, fournissant un aperçu unique et une mise en application sur mesure à chacun d’entre nous. Nous sommes heureux que vous ayez demandés ce partage métaphysique et nous souhaitons que vous y trouviez des idées qui vous aideront dans votre voyage spirituel quotidien.
Warren Huff, Directeur du Camp : director@cedarscamps.org
 
********
 
Le Bulletin Métaphysique hebdomadaire est offert sans frais aux 1’200 campeurs et au personnel, bénit chaque été au camp CedarS aussi bien qu’aux anciens campeurs, aux amis et aux familles qui l’ont demandé. Cependant, des contributions actuelles et futures sont très appréciées pour nous aider à faire face aux coûts de production de ce bulletin, aussi bien que pour aider les campeurs, pour le soutien des programmes et de l’exploitation du camp. Cliquez sur http://www.cedarscamps.org/giving pour savoir comment vous pouvez nous soutenir sur Internet, ou pour trouver des renseignements pour nous contacter en privé pour faire un don qui aidera à perpétuer le bon travail de CedarS. Vous pouvez aussi envoyer votre contribution non-imposable par la poste à: The Cedar’s Camps, Inc., 19772 Sugar Drive, Lebanon, MO 65536
 
American Camp Association

MAIN OFFICE
(November - May)
410 Sovereign Court #8
Ballwin, MO 63011
(636) 394-6162

CAMP OFFICE
(Memorial Day Weekend - October)
19772 Sugar Dr.
Lebanon, MO 65536
(417) 532-6699

Support our mission!

CedarS Camps

Back
to top