Thanks for a wonderful summer!

«Affrontez et surmontez toutes les puissances supposées opposées à Dieu.»

Idées d’applications métaphysiques pour la leçon biblique trimestrielle de la Science Chrétienne sur :

«La nécromancie ancienne et la moderne, autrement dit le mesmérisme et l’hypnose, dénoncées»

pour la semaine du 24 au 30 mai

par David L. Price, C.S de Denver, CO

720.308.9500 dlawrenceprice@gmail.com

Introduction

Dans la dernière citation de la leçon biblique de cette semaine, nous recevons des ordres de marche: «Un jour ou l’autre tout mortel, soit ici-bas, soit dans l’au-delà, devra combattre et vaincre la croyance mortelle à une puissance qui s’oppose à Dieu.» (citation S32) Cette leçon aide à clarifier différents pouvoirs; mais en fin de compte, tout comme un caissier de banque qui peut distinguer la fausse monnaie simplement en sachant avec confiance à quoi ressemble la vraie monnaie, nous pouvons connaître les pouvoirs de la contrefaçon simplement en sachant et en ressentant avec confiance à quoi ressemble le vrai pouvoir spirituel. Ainsi, en parcourant la leçon de cette semaine, j’encourage chacun de vous à vraiment retirer ces idées spirituelles qui déclarent fermement que Dieu est tout-puissant, que Dieu est aux commandes.

Aussi, j’aime vraiment cette leçon comme une introduction pour relancer votre travail de protection quotidien. Je me souviens de l’appel à l’action de Mary Baker Eddy:

«Il sera du devoir de chaque membre de cette Église de se défendre journellement contre la suggestion mentale agressive, et de ne pas se laisser entraîner à oublier ou à négliger son devoir envers Dieu, envers son Leader et envers l’humanité. »

(Manuel 42: 4–8)

N’hésitez pas à m’envoyer toute inspiration que vous avez reçue en faisant ce travail.

TEXTE D’OR

Comme la plupart d’entre vous le savent, à la fin de chaque service d’église dominical dans une église ou une société de la Science Chrétienne, le «Premier lecteur» choisit une bénédiction, ce qui signifie l’octroi d’une bénédiction, comme conclusion. Habituellement, pour nos services, la règle de base est de trouver une bénédiction ou une promesse de bien dans la Bible, généralement elle devrait être d’environ un ou deux versets bibliques.

Ainsi, à la fin d’un service particulier du dimanche pendant que je servais en tant que premier lecteur, j’ai mis le doigt sur une note autocollante bleue qui marquait la page où se trouvait la bénédiction de ce dimanche. Je l’ai doucement soulevé et l’autocollant s’est retiré de sa page, ne me laissant aucune trace de l’endroit de ma bénédiction. Je suis à peu près sûr qu’une goutte de sueur a coulé sur mon front. Puis j’ai dit à voix haute: «Nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés», qui est un verset qui apparaît dans le cadre du Texte d’or de cette semaine et qui m’est venu comme un message d’ange au bon moment ce matin-là.

Au lieu de mettre fin à notre service religieux cette semaine, ce verset commence notre leçon, et quelle bonne manière de commencer! C’est une assurance pour chacun de nous, qui dit indépendamment des mensonges racontés, des attaques impersonnelles et personnelles, qu’en réalité, il n’y a même pas d’ennemi à combattre lorsque vous avez Dieu à vos côtés.

Enfin, pensez-y, si vous vous lancez dans la bataille, ce que nous faisons tous les jours, qui ne voudrait pas être qualifié de «plus que vainqueurs» ou de ceux qui sont «massivement victorieux?» (Traduction New Living, traduction française pas autorisée)

LECTURE ALTERNÉE

Je veux prendre un peu plus de temps sur le texte d’or car je pense que c’est une excellente façon de commencer votre travail de protection.

D’accord, sachant ce que nous faisons à partir du texte d’or, que faisons-nous pour être «plus que vainqueurs»? Cela ne semble-t-il pas très improbable quand il semble y avoir autant d’attaques: quelqu’un cesse d’être votre ami à la fin de l’école, ou les choses sont difficiles à la maison, peut-être que c’est une lutte avec un travail ou un défi avec une personnalité difficile ? (Note latérale – La section 5 est bonne pour cette dernière.) Eh bien, ces «ruses du diable» sont vraiment des intrigues, des stratégies et des astuces pour vous faire croire que vous êtes une victime et, plus important encore, que Dieu n’est pas au contrôle. Pourtant, Dieu est au contrôle éternellement, suprêmement en fait, et cette suprématie de la Vérité ne partage pas le pouvoir ou la domination avec l’opposé de la Vérité.

Éphésiens 6 commence par redéfinir ce qu’est vraiment un ennemi, et ce n’est pas des ninjas ou un voleur. Un ennemi est vraiment «les dirigeants et les autorités maléfiques du monde invisible… de puissantes puissances dans ce monde sombre» (New International Translation, traduction  française pas autorisée).

Eh bien, même mon enfant de 6 ans, sabre laser à la main pourrait vous dire comment combattre des ennemis comme les voleurs et les ninjas, mais comment nous armer pour combattre cet ennemi invisible?

C’est le conseil de Paul à l’église d’Éphèse. Tout d’abord, gardez à l’esprit que nous ne parlons pas de votre force personnelle; tout dépend de la force, de la puissance, de la présence permanente et de l’attention de Dieu.

Ensuite, Dieu vous a donné une armure à porter, et non les tonnes d’armures que Goliath devait porter. Voici une liste de choses de la lecture alternée (Éph. 6: 10-17) que vous devriez mettre (et le meilleur de tous, il n’y a pas d’achats initiaux à faire, vous les avez déjà!):

  1. D’abord, mettez la Vérité, en particulier la Vérité sur vous à l’image et à la ressemblance de Dieu. Les mensonges ne résistent jamais à ce qui est vrai et honnête.
  2. Assurez-vous de vous fortifier avec des pensées justes cet espace autour de votre cœur, en voyant et en faisant la bonté inspirée de Dieu. Cela inclut de voir les autres comme Dieu les voit, même si à l’extérieur on dirait qu’ils ne font pas la bonne chose. (N’oubliez pas que nous ne luttons pas contre les gens; nous luttons contre le pouvoir qui tente d’utiliser et d’abuser des gens par la suggestion et la ruse.)
  3. Ensuite, mettez une telle paix que vous voulez aider les autres à abandonner leurs armes. Ceci est l’évangile même de la paix. J’ai aimé l’analogie du port de chaussures paisibles («mettez pour chaussure à vos pieds le zèle que donne l’Evangile de paix») et je me suis souvenu de ce passage d’Isaïe: «Qu’ils sont beaux sur les montagnes, Les pieds de celui qui apporte de bonnes nouvelles, Qui publie la paix! De celui qui apporte de bonnes nouvelles, Qui publie le salut! De celui qui dit à Sion: ton Dieu règne! » (Esaïe 52: 7) C’est la voie chrétienne. Donc, c’est étape par étape pour être prêt et disposé à parler de la bonne nouvelle, du royaume des cieux ici et maintenant.
  4. Mettez le Bouclier de la foi – et vous pouvez le faire en étant confiant et ferme que le fait de vous tourner vers Dieu vous protège toujours et vous apporte les réponses dont vous avez besoin.
  5. J’aime mettre le casque du salut. Parfois, nous sommes tout simplement trop dans nos propres têtes, en train de trop réfléchir, de nous blâmer ou de nous sentir coupables de ce que nous n’avons pas fait. Le casque du salut vous rappelle de tourner la pensée vers Dieu, car avec Dieu vous avez la miséricorde et le pardon qui composent le salut.
  6. Enfin, vous pouvez porter une arme, une véritable épée (enfin, pas une vraie épée, ce qui aurait été la préférée de mon fils. Ma fille dirait: «Pas un sabre laser? Ennuyeux.») Vous pouvez porter l’épée de l’Esprit . C’est si puissant parce que c’est la parole de Dieu. Avec cette épée, vous pouvez rester ferme dans ce que vous savez être vrai, vous pouvez même le dire à haute voix. Vous pouvez commencer par savoir et sentir combien Dieu aime chacun de vous.

SECTION 1 – DIEU EST SUPRÊME ET TOUT-PUISSANT; LE MAL SOUS QUELQUE NOM QU’IL SOIT, Y COMPRIS LE MAGNÉTISME ANIMAL, NE PEUT PAS LUTTER CONTRE LA VÉRITÉ.

L’essence de la section 1 est de faire confiance à Dieu qui est tout-puissant, omnipotent. Quel que soit le type d’ennemi qui a pris les armes contre vous, il ne prévaudra pas. La dernière citation biblique de cette section rappelle ce fait: «il n’y a point d’autorité qui ne vienne de Dieu….» (B5 / Romains 13: 1)

Bien sûr, le monde matériel voudrait que vous croyiez qu’il existe d’autres pouvoirs qui peuvent vous faire du mal, et même l’histoire humaine peut certainement vous en convaincre. Une chose que nous pouvons faire maintenant en ce moment est de considérer ce que votre combat semble être, et ensuite apporter cette lutte à la leçon pour obtenir des réponses. Considérez ce le premier passage (citb1 / I Chron. 29:11) qui vous assure que Dieu est là où la puissance et la victoire seront trouvées. Tournez-vous vers Dieu et faites Lui confiance.

Cette idée de «retirer… des jugements» dans un passage de Sophonie (versets 3: 14,15 / citb2) me rappelle un moment juste à la sortie de la faculté de droit. J’étais définitivement assez égoïste et je pensais surtout à la façon de bien m’amuser, mais je luttais aussi avec un patron difficile, critique et coléreux dans mon travail en droit. Fait intéressant, à cause de mon comportement égoïste, je croyais que je le méritais un peu. Alors que je commençais à en apprendre de plus en plus sur la Science Chrétienne dans mon étude et prière, j’ai continué à entendre ce message sous-jacent: vous êtes aimé et Dieu vous pardonne. Finalement, Dieu a fourni un chemin pour sortir de mon emploi difficile et pour quelque chose de mieux. Plus important encore, j’ai commencé à mieux connaître Dieu. Donc, ce que j’ai vu était la promesse dans cette citation remplie. Les «jugements», ou «punitions», comme le dit la version de The Good News Bible, ont été enlevés, et mon emploi [«ennemi»] a été résolu avec un travail nouveau et meilleur [le chemin].

Souvenez-vous simplement que le Dieu dont je parle est l’Amour universel, donc ces mêmes bénédictions sont pour chacun des enfants de Dieu, vous y compris.

La citation B3 (Ésaïe 54:17) mentionne les serviteurs et évoque un ami. Une de mes amies avait répondu à sa sœur, qui avait déclaré qu’elle ne voulait être la servante de personne: «Qui ne voudrait pas être la servante de l’Amour?» Alors, chers serviteurs, quelle bénédiction de savoir que vous êtes en sécurité au service de l’Amour, vous êtes en sécurité.

Ensuite, j’ai vraiment apprécié le sens pratique de la traduction en New International Version de ce passage de Nahum: «Le SEIGNEUR est bon, un refuge en temps de détresse. Il prend soin de ceux qui lui font confiance. Tout ce qu’ils comploteront contre l’Éternel, l’Éternel y mettra fin; la détresse ne paraîtra pas deux fois. » (Nahum 1: 7,9 / cit. B4, traduction française pas autorisée)

Ces passages bibliques exposent vraiment ce qui est vrai à propos de Dieu. La première citation dans Science et Santé renforce le dernier verset de la Bible: «Il n’y a pas de pouvoir en dehors de Dieu. L’omnipotence a tout-pouvoir… » et ensuite Mary Baker Eddy expose notre responsabilité, affirmant que même reconnaître un autre pouvoir déshonore Dieu. (SH 228: 25-27 / cit. S1)

Alors, quel est ce faux pouvoir? Eh bien, en termes simples, c’est le mal. Sur quoi le mal se fonde-t-il? Eh bien, c’est le mensonge que le mal a au moins un pouvoir, sinon un pouvoir égal à Dieu. Et je pense que nous pouvons tous comprendre être trompé par ce mensonge – quand vous regardez ce qui se passe autour de vous, vous pouvez voir des choses comme la guerre au Moyen-Orient, la fracture politique, la pandémie mondiale. Ce sont là des pouvoirs, n’est ce pas ? Il est difficile de ne pas être pétrifié, voire de se sentir victime. Mary Baker Eddy est si attentive aux tendances humaines envers les puissances opposées à Dieu lorsqu’elle dit, en effet: «Si la pensée s’effraie par une puissance mauvaise de la matière, elle devrait aussi s’effraie par le bien que fait Dieu, parce que c’est cela qui vraiment se passe.» (SH 130: 26-2 / cit. S3)

Une guérison qui s’est produite dans notre famille il y a quelques années me fait saisir vraiment ce point. Notre petite fille est tombée d’un rebord et s’est cognée la tête contre le coin d’un mur de soutènement. La preuve d’un point de vue matériel était une blessure à la tête qui, au mieux, aurait pu utiliser des points de suture. Dans ces premiers instants, nous avons choisi en tant que famille de rester inébranlables dans la présence curative de Dieu et de rechercher les preuves spirituelles. Pendant notre travail de prière, il y avait la paix, l’Amour tangible et le Christ. Et la guérison s’est produite ce soir-là, pas de points de suture ni de bandages nécessaires. Nous avons même assisté à la réunion du mercredi avec des enfants dans notre sillage. J’ai été et je suis surpris par les soins et le contrôle harmonieux de Dieu. Prenons tous un moment et soyons surpris de la bonté de Dieu.

Une brève note, une offre sur la façon dont vous pourriez faire un traitement métaphysique. Utilisez les citations S4 et S5 (SH 71: et 103: 15-23) pour résoudre le problème avec lequel vous vous battez et remplacez le mot «mal» par votre problème partout où il est utilisé. Bien sûr, ne faites pas cela comme une formule de prière, car comme nous le savons tous, il n’existe pas de formule dans le travail de prière. Au lieu de cela, voyez la grandeur de ce que signifient ces déclarations. Utilisez ce sens spirituel et sentez que cette bonté est vraie. Face à la Vérité, le mal ne tient pas.

SECTION 2 – IL N’Y A PAS D’ADVERSAIRE, LORSQUE VOUS PRENEZ DES MESURES POUR GARDER LA PENSÉE EN AVANCE ET PLACEZ TOUTE VOTRE FOI EN DIEU.

L’adversaire (SH 580: 28-31 / cit.s6), qui est un autre nom pour le diable, ou ce qui «fait opposition, nie, bataille» la puissance de Dieu, est vraiment «l’entendement mortel», la croyance que ce que les cinq sens physiques disent de vous et du monde est ce qui est vrai et réel.

Comment vous protégez-vous de cet adversaire? Eh bien, vous pouvez commencer avec humilité, cédant aux soins toujours présents de Dieu. Alors nous pourrions examiner de plus près si nos intentions sont de satisfaire nos envies matérielles ou si elles sont dirigées vers Dieu.

Alors, commençons par la vérité qu’il n’y a qu’un seul Entendement et une seule idée, afin d’exterminer le mal (citS11 / 469: 13-17). Voici quelques façons de concentrer vos pensées.

  1. Humiliez-vous! (cit. B6 / 1 Pierre 5: 6-8) Ecoutez! Vous êtes en sécurité. Dieu est tout-puissant et prend soin de vous et vous protège.
  2. «Soyez sobre et vigilant», ce qui signifie ne pas être endormi. «Soyez alerte!» (plus cit. B6 / 1er Pet.5: 6-8, New International Version traduction française pas autorisée)
  3. Ayez cet entendement qui était en Christ Jésus. (Phil. 2: 5; SH ix: 16; 497: 24) C’est un bon conseil, mais comment pouvons-nous le rendre pratique? Nous pouvons simplement commencer par regarder comment Christ Jésus a vécu sa vie, prendre ces leçons et travailler pour faire de même. J’apprécie particulièrement les béatitudes (Matthieu 5: 3-12) du sermon sur la montagne, qui incluent la douceur, la miséricorde, la pureté, reconnaître que même si vous avez juste une petite quantité en Esprit, vous obtenez toujours le royaume des cieux, une envie sincère de la bonté divine, procurer la paix, etc…. Pour être clair, ces qualités et actions de Jésus, sont naturelles et normales chez tous les enfants de Dieu.

Pourquoi passer la majorité de notre temps sur l’Entendement divin et notre expression de cet Entendement ? Parce que cette affirmation consciente, qui en un sens signifie enlever le vêtement en lambeaux de « la foi en la matière», vous protège de manière préventive contre tout ce qui prend position contre la Vérité. Il protège contre l’adversaire. (cits10 / 234: 17-18, 31-3 et cit. S11 / 469: 13-17)

Enfin, je me souviens de la déclaration de Mary Baker Eddy sur le pouvoir de l’Entendement: «Vous devez utiliser le pouvoir moral de l’Entendement afin de marcher sur les flots de l’erreur et de soutenir vos affirmations par la démonstration.» (SH 455: 8-10)

SECTION 3 – COMMENT GÉRER UNE MAUVAISE PRATIQUE MENTALE SPÉCIFIQUE À TRAVERS DIEU ET L’AMOUR ACTIF DE DIEU

Cette section aborde une forme spécifique de mal: la mauvaise pratique mentale. Nous avons ici le roi de Moab, Balak, qui, voyant les Israélites et la grandeur de leur nombre, a peur qu’ils viennent renverser lui et son royaume et épuiser les ressources de son pays. Il décide d’attaquer mentalement les enfants d’Israël en convaincant Balaam, un prophète pour d’autres dieux supposés, de détruire les Israélites en les maudissant. Cette partie ne fait pas partie de la leçon (citb11 / Nombres 22: 2, 5, 6), mais au cours du voyage de Balaam, il rencontre un ange qui apparaît à son âne, et l’âne n’ira pas plus loin. Cela le rend tellement fâché qu’il commence à battre l’animal. Alors seulement il comprend, son âne est plus perspicace que lui. Une fois qu’il l’a compris et qu’il a écouté le message de l’ange, il refuse de suivre le plan du roi Balak. «Comment maudirais-je celui que Dieu n’a point maudit ? Comment serais-je irrité quand l’Eternel n’est point irrité ?» (cit. B12 / Nombres 23: 5, 8, 11, 12, 20) Ainsi, les Israélites ont été sauvés de la mauvaise pratique mentale par Dieu.

Lorsque vous semblez être attaqué, il existe de nombreuses façons de tendre la main à Dieu dans la prière. Une façon est appelée une prière de pétition, ou une demande d’assistance divine comme partagé dans la citation B10 du Psaume 64. (versets 1-3, 10) Dans un sens, ce type de prière vous permet de se rendre compte de ce dont vous pourriez avoir peur , ce que vous pensez être un pouvoir qui puisse lutter contre  Dieu.

Voici un aperçu utile de l’adversaire qui entreprend de diriger le mal spécifiquement sur vous – «Toute mauvaise pratique mentale provient de l’ignorance ou de la malveillance préméditée.[cela signifie le mal intentionnel et planifié] C’est l’action nuisible d’un entendement mortel qui, poussé par de mauvais mobiles, en gouverne un autre, et elle est exercée avec une intention erronée ou méchante.» (cit. S15 / 451: 26-3)

En termes plus simples, pour vous défendre contre les mauvaises pratiques mentales, tout ce que vous avez à faire est de vous en tenir à la suprématie de l’Esprit, avoir la confiance dans l’attention constante de Dieu. Une façon de vous assurer de vous protéger est d’avoir un «cœur droit» (citb10 / Ps. 84:10), reconnaissant que tout le monde, même ceux qui semblent tirer des flèches mentales, sont les enfants de Dieu. En impersonnalisant la mauvaise pratique mentale, c’est-à-dire en voyant la personne qui semble commettre l’attaque comme quelqu’un qui est trompé ou utilisé par le mal, vous êtes en mesure de concentrer votre travail contre le mal, pas contre la personne. Et de cette façon, vous n’êtes pas vous-même coupable de mauvaise pratique mentale, mais vous aimez plutôt votre prochain comme vous-même. C’est le sentiment derrière la citation S14 (SH 205: 22).

Récemment, j’ai eu l’occasion de vraiment ressentir un sens de Dieu comme Amour et de l’exprimer à l’extérieur face à la haine et à la résistance. J’ai été chargé de lire un livre écrit spécifiquement contre la Science Chrétienne. Avant de commencer ce travail, j’ai commencé par la prière. Je savais vraiment que Dieu était suprême, mais je craignais que la frustration et la colère ne prennent le dessus sur moi. Dans mon travail de prière, un message d’ange m’est venu: «J’aime cet auteur, et cela ne changera jamais.» Ce n’était pas à moi de fabriquer en quelque sorte un amour humain pour cet auteur; Dieu n’a jamais cessé d’aimer, et puisque j’étais une transparence pour l’Amour, je ne pouvais m’empêcher d’aimer. Cela a certainement arrêté net dans ses traces tout sentiment personnel de frustration et de colère. Avec ce sentiment de présence et d’attention de Dieu, je n’ai ressenti aucun effet du projet de la lecture. La citation S17 (571: 18-19) nous rappelle de nous envelopper dans ce sens de l’Amour qui protège complètement comme l’armure discutée dans la Lecture Alternée  (Eph. 6: 10-17). Une autre façon de le dire est de simplement ressentir l’Amour qui vous a déjà et éternellement enveloppé, alors aucune haine ne peut vous nuire ni même vous «atteindre».

SECTION 4 – IMPERSONALISER LE MAL ET ​​LA MALADIE AFIN DE JETER LE MAL

J’ai adoré la guérison dans cette section (cit. B14 / Matt. 17: 14-18). Tout d’abord, il convient de mentionner que certaines traductions ne sont pas d’accord sur le fait que l’affliction du fils était un trouble de santé mentale ou une crise  d’épilepsie. Je me souviens de la disposition du Manuel de l’Église Mère  de Mary Baker Eddy sur la description des maladies: «Le témoignage relatif à la guérison des malades est d’une grande importance. Il est plus qu’une simple répétition de bienfaits, il s’élève jusqu’au sommet de la louange et illustre la démonstration du Christ, « qui guérit toutes tes maladies » (Psaume 103:3). Ce témoignage, cependant, ne comprendra pas de description des symptômes ou de la souffrance bien que le nom générique de la maladie puisse être indiqué.» (Man.47: 13-20)

Nous ne donnons pas de descriptions, seulement le nom générique d’une maladie, afin d’éviter d’amener les autres à réfléchir plus profondément à la maladie qu’à Dieu. C’est un peu comme quand quelqu’un vous dit qu’il a un type particulier de blessure et que vous grincez complètement. Vous ne voulez pas faire ça à quelqu’un d’autre. Jésus lui-même ne nommait / ne diagnostiquait pas cette affliction; en fait, il ne l’a même pas rendu personnel au fils. Au lieu de cela, Jésus a géré le «diable», ou l’adversaire, et le chassa. Et puis le garçon était bien, complètement guéri.

Enfin, dans cet exemple de guérison, Jésus reprochait à ses disciples de ne pas pouvoir guérir le garçon. Et nous ne devons pas prendre cela à la légère. Dans un sens, on s’attend à ce que ce que Jésus enseigne aux disciples ne soit pas seulement de belles paroles mais plutôt une guérison pratique. Se référer aux disciples comme à une «génération incrédule» signifiait en fait qu’ils n’avaient pas le pouvoir de guérir parce qu’ils avaient oublié que le pouvoir de guérison venait exclusivement de l’Entendement divin (cit. S19 / 147: 32-4).

Voici essentiellement ce que Jésus dit à ses disciples à partir du The Message: «Quelle génération! Pas de compréhension! Pas de centre dans vos vies! Combien de fois dois-je répéter ces choses? Jusqu’ à quand dois-je supporter tout cela? Amenez le garçon ici.» Il a ordonné au démon affligeant de sortir – et il était sorti de l’enfant. À partir de ce moment, le garçon allait bien. (cit. B14 / Matt 17:17, 18, The Message, traduction française pas autorisée)

Si nous sommes des disciples (et chacun de vous est vraiment appelé à l’être), alors nous devrions nous demander, de quoi parlait Jésus en terme de «le centre de la vie»? Et dans un sens, la citation B15 de Romains 16 (versets 19, 20) est une réponse. Il faut se concentrer sur ce que Dieu a créé – ces choses qui sont bonnes, spirituelles et éternelles. Assurez-vous également de ne pas participer au mal. J’ai apprécié cette traduction: «Je veux que vous soyez sage en faisant le bien et que vous restiez innocent de tout mal.» (New Living Translation, traduction française pas autorisée). Les passages de cette section de Science et Santé sont à la fois une approche pratique de votre travail de guérison, ainsi qu’une assurance de votre capacité donnée par Dieu à accomplir avec succès le travail de guérison, et cela inclut une «compréhension spirituelle, de puissance, de lumière et de succès.»(S-23)

Afin de traiter une fausse déclaration parfois appelée serpent, diable, dragon rouge (ces choses qui disent que la condition matérielle a du pouvoir et de l’intelligence), nous pouvons être assurés que c’est le Christ actuel, l’idée spirituelle, qui détruit cette croyance. Souvenez-vous que Jésus chassa le diable et que le garçon était guéri.

Dans le travail de guérison,

  1. Chassez tout mal;
  2. Assurez-vous de ne pas compter sur des méthodes matérielles pour faire un travail spirituel;
  3. Détruire la croyance qu’une pensée humaine peut en contrôler une autre afin de guérir. Pour un patient qui veut être guéri spirituellement, Mary Baker Eddy conseille: de vider «sa pensée du faux stimulant et de la réaction de la force de volonté, et qu’elle soit remplie des énergies divines de la Vérité.» (cit. S20 / 185: 22, 32);
  4. Gérez et détruisez la peur (cit. S21 / 392: 5);
  5. N’oubliez pas que la croyance mondiale va complètement à l’encontre de la guérison spirituelle, alors gérez la «résistance humaine». (cit. S22 / 329: 32-2) Pour ce faire, rappelez-vous que si les gens résistent à votre travail de prière, ils y parviennent à partir d’une fausse prémisse. La Vérité surmontera toujours toute erreur de pensée, tout comme la lumière dissipe toujours les ténèbres.

SECTION 5 – NE SOYEZ PAS DISTRAITS PAR UNE FAIBLE PENSÉE ET UN CARACTÈRE MOTIVÉ PAR L’ÉGO. L’AMOUR DE DIEU VOUS GARDE CONCENTRÉ ET EN SÉCURITÉ.

Dans la section précédente, nous sommes avertis de vraiment déraciner et détruire le «pouvoir de la volonté» ainsi que l’hypnose, surtout quand il est utilisé comme une forme de guérison. Heureusement, nous pouvons être assurés qu’elle est détruite par «les énergies divines de la Vérité». (cit24)

Dans cette section, c’est l’attraction de l’ego ou de la volonté humaine, y compris la force de la personnalité, qui est exposée. Je pensais spécifiquement à l’emblématique «enfant cool» – celui vers lequel les autres semblent graviter. Ce n’est pas nécessairement une mauvaise chose, à moins que la popularité ne détourne les autres de ce qui est juste, loin de Dieu, dans ce cas il s’agit d’un comportement de basses pensée et action.

Pensez à la façon dont les mots suivants sont l’opposé de céder à l’Entendement omnipotent, omniprésent et omniscient: aveugle, opiniâtre et impétueux [imprudemment précipité]. Considérez maintenant à quel point les choses peuvent devenir mauvaises lorsque vous combinez ces qualités mortelles avec «les appétits et les passions». (cit. S25 / 490: 8)

Cette section m’a vraiment amené à réfléchir non seulement à la façon dont je pourrais résister à l’influence de la pensée mortelle, mais à la façon dont je pourrais d’une manière subtile influencer les autres et moi-même. J’ai réfléchi à la façon dont les plaintes concernant d’autres personnes, l’église, les actualités ou la politique peuvent inciter les autres à s’engager sur cette voie de la basse pensée. Prenons tous un moment pour trier nos motivations et nos actions afin de résister à l’utilisation de la volonté humaine de cette manière.

L’un de mes favoris de tous les temps est la citation tirée de la citation S28. C’est vraiment le traitement pour éviter à la fois la passion et le désir attrayants des autres, ainsi qu’un encouragement instructif à rester sur le droit chemin. Cela commence par la bonne motivation et nous assure ensuite que l’Amour est une aide complète. Il encourage les bons motifs et se termine par la puissance de l’Amour et de la Vérité, l’autel prêt à détruire ce qui ne ressemble pas à Dieu. Voici la citation: «L’amour pour Dieu et pour l’homme est le vrai mobile à la fois pour guérir et pour enseigner. L’Amour révèle le chemin, l’illumine, le désigne, et nous y guide. Les bons motifs donnent des ailes à la pensée, de la force et de la liberté à la parole et à l’action. L’amour est prêtre à l’autel de la Vérité.» (cit. S28 / 454: 17-22).

SECTION 6 – DIEU PREND SOIN DE VOUS ET RIEN NE PEUT VOUS SÉPARER DE L’AMOUR DE DIEU, QUI EST EN CHRIST JÉSUS.

Voici une liste de contrôle finale dans votre travail pour voir les soins et l’amour actuels de Dieu pour vous. (cit. B18 / 1 Pierre 3: 8, 9, 12, 13)

  1. Unité
  2. la compassion
  3. Amour fraternel
  4. Tendresse
  5. Humilité

Ces qualités sont un excellent moyen de montrer votre amour pour Dieu. J’ai apprécié la traduction de «garde-corps» de New Living Translation: «ne pas riposter avec des insultes lorsque les gens vous insultent. Au lieu de cela, rendez-les avec une bénédiction. » (traduction française pas autorisée). Et juste pour clarifier, il me semble que lorsque vous travaillez contre Dieu, ce n’est pas que Dieu cesse de prendre soin de vous et de vous protéger, c’est plutôt que vous regardez maintenant dans la mauvaise direction et que vous êtes donc aveuglé aux soins de Dieu. (cit. B18 / 1stPet.3: 8, 9, 12, 13, NLT) J’aime lire la citation B19 des Romains ainsi que des passages corrélatifs de Science et Santé de cette manière – Lorsque vous montrez votre fidélité à Dieu, vous voyez plus clairement que Dieu est la cause de toutes choses qui travaillent ensemble pour le bien. Vous êtes appelé par Dieu en ce moment même, même lorsque les choses semblent floues, effrayantes, froides ou sombres, Dieu est là pour vous faire avancer, et rien ne peut vous séparer de l’amour de Dieu. (cit. B19 / Rom. 8:28; cit. S29 / 304: 9-14; cit. S30 / 458: 23-28)

Comme les citations finales de cette leçon (cit. S32 / 569: 3-14 et cit.s31 / 450: 29-2) nous le rappellent, en fin de compte, le but est d’abandonner la croyance qu’il y a du pouvoir dans la matière, une condition matérielle particulière, ou le mal (qui est la revendication du magnétisme animal) et de voir la suprématie de la Vérité. Maîtrisant vos croyances mortelles, vous verrez une guérison démontrable,vous ressentirez et verrez de plus en plus l’amour de Dieu!

American Camp Association

MAIN OFFICE
(November - May)
410 Sovereign Court #8
Ballwin, MO 63011
(636) 394-6162

CAMP OFFICE
(Memorial Day Weekend - October)
19772 Sugar Dr.
Lebanon, MO 65536
(417) 532-6699

Support our mission!

CedarS Camps

Back
to top