Enroll by January 31st for any summer program with a $100/wk deposit, and save $25/wk!

["Touchez le réel!" Bienvenue dans le royaume des cieux!]

Idées d'application métaphysique de CedarS pour la Leçon biblique  de la Science Chrétienne

de la semaine du 23  au 29 septembre 2013

Sujet: LA RÉALITÉ

rédigées par Heather K. Libbe , CS,  heather.libbe @ gmail.com

heather.libbe (Skype)

[Les insertions entre crochets sont de  Warren Huff qui, pour cette fin d’année fiscale de CedarS, demande spécialement à tous les bénéficiaires reconnaissants de répondre à nos prières pour fournir un service durable en «laissant Dieu ajouter un ou deux zéro» à la fin de votre don déductible d'impôt en ligne. Merci à l'avance de faire un don mensuel ou un don unique à cette occasion! ]

Salutations depuis le royaume des cieux !

Je suis tellement reconnaissant pour votre ardent désir d’aller au fin fond de la Leçon biblique de la Science Chrétienne de cette semaine, et c'est merveilleux de savoir qu'il y ait  tellement de grandes ressources pour le faire!

J'espère que vous aurez du plaisir  du fait que dans le Met de CedarS de cette semaine je fais référence à l’article du Christian Science Sentinel sous la rubrique "In The Bible Lesson " et à d'autres ressources d'études bibliques disponibles sur les sites Web de l’Eglise Mère et de TMC Youth (Jeunesse de l’Eglise Mère) notamment JSHOnline, ChristianScience.com et Time4Thinkers.com.

Et puis c'est merveilleux de voir que la Leçon de la semaine dernière traçant  le contraste entre le matériel et le spirituel était le tremplin idéal pour mieux comprendre la réalité.


Par mon implication au niveau du Principia College – une petite école d'art libéral pour les Scientistes Chrétiens située dans les falaises de la rivière Mississippi à Elsah, IL – aussi bien que dans plusieurs camps pour les Scientistes Chrétiens aux États- Unis, en Australie et en Angleterre, lorsque le semestre ou la session tirait à sa fin,  j'ai souvent entendu dire: « Maintenant, revenons dans le monde réel ».

Pourquoi?

Faire amplement l’expérience de la croissance, de la joie, de la paix, du progrès spirituels, des aventures, de l’attention, de l’ épanouissement , de la guérison et de l’amour divins, dans une atmosphère exaltante à l’abris des bombardements constants des tentations et inquiétudes multiples auxquelles le reste du monde semble faire face, constitue un don si immense qu'on ait l’impression de vivre un rêve.

Néanmoins, une question qui a été posée au tout début d'un discours au Collège Principia dans lequel l'orateur a partagé quelques réflexions sur la façon dont les élèves pourraient prier sur la transition vers le "monde réel" avait considérablement changé ma façon de réfléchir à ces expériences :

Qu’est-ce que la réalité pour vous?

Bien captivant, n'est-ce pas?!? Qu’est-ce que la réalité pour vous? Est-ce le péché, la maladie, le malaise, la mort, la peur, le doute, la frustration, la dépendance, la culpabilité, la tristesse, la malhonnêteté, la violence, la tromperie, la famine, le jugement, la guerre, la pauvreté, la douleur, la discorde, la faiblesse, l’imperfection et la sensualité?

Ou bien devons-nous  plutôt tenir l’innocence, la santé, l'intégrité, la vie, la liberté, la confiance, l'encouragement, le pardon, la domination, l'humilité, la joie, l'honnêteté, la paix, l'intégrité, la plénitude, l'acceptation, la paix, l'abondance, la facilité, la force, l'harmonie, la perfection et la pureté – bref le royaume des cieux – comme ce qui est réel et vrai?

Texte d'or

« … Voici, le royaume de Dieu est au milieu de vous. » (Luc 17:21 Voici)

Je vous invite à vous joindre à moi pour humblement accepter cette idée comme vraie pour vous-même chaque jour cette semaine et la faire vraiment vôtre. Combien de fois semblons-nous croire que le royaume de Dieu – le ciel, l'harmonie, la plénitude, le bonheur, la sainteté et la guérison – est quelque part ailleurs, tel un endroit, une maison, une relation, un vêtement, un événement, un groupe d'amis, une voiture, une organisation sociale, de la nourriture ou des vacances? Bien que ce soient-là toutes de merveilleuses expressions du royaume des cieux, nous avons parfois besoin d'un petit rappel pour réaligner nos pensées sur ce qui est réel et vrai. «Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu; et toutes ces choses vous seront données par-dessus. » (Matthieu 6:33 ).  Mettons plutôt l'accent sur le royaume de Dieu – au lieu de sur  « et les choses» – et soyons prêts à être bénis!

Lecture alternée (LA)

Partant de la toute première citation de la Lecture alternée de cette semaine, j’ai trouvé les deux définitions suivantes dans le Glossaire de Science & Santé fort utiles pour la réflexion:

•     CIEL. Harmonie; le règne de l'Esprit; gouvernement par le Principe divin; spiritualité; félicité; l'atmosphère de l’Ame.

•      TERRE. Une sphère; un symbole de l'éternité et de l'immortalité, qui, comme la sphère,  sont sans commencement ni fin. Pour le sens matériel, la terre est matière; pour le sens spirituel, elle est une idée composée.

Que c'est merveilleux de constater qu'il n'y a pas de faiblesse, de mollesse, de cécité, de surdité, de boitement, de mutisme ou de peur là-bas. Il n’y a que la force, la sécurité et la liberté! Que c’est également merveilleux de noter que nous n'avons jamais quitté le ciel pour la terre.

Tout comme dans la Leçon de la semaine dernière où  l’ordre de Jésus à l'homme au bord de la piscine de Bethesda a commencé par « lève-toi »  par opposition à  celui de prendre le lit en premier lieu,  nous sommes enjoints ici de : « Porter (nos) yeux alentour, et regarder ». Car Dieu est notre lumière. Je parie que c'est la seule lumière nécessaire sur l’autoroute de la sainteté!

[« Le chemin de la sainteté » est l’autre nom de CedarS ainsi qu’il a été révélé à ma mère, Ruth E. Huff, la fondatrice de CedarS Camps suite à  une ouverture de la Bible sur la question: « Quel est le dessein de Dieu pour CedarS Camps? Voir «The Origin and Growth of the CedarS Camps » (Origine et croissance de CedarS Camps), un livre signé par la fondatrice Ruth E. Huff. La mission assignée à CedarS telle que définie par Ruth sur ouverture de la Bible, Esaïe 35 (LA) est de: « donner à chaque campeur une appréciation du sens spirituel » qui ouvre les yeux aveugles afin qu’ils voient l'omniprésente réalité du royaume de Dieu déjà au-dedans de chacun.]

Section 1: Où est la réalité?!? EN DIEU !

Dans le film titré Inception qui met en lumière le récit d'un individu qui tente de reprendre sa vie en semant par sublimation une idée dans l'entendement d'un autre, le personnage principal est en mesure de dire si oui ou non il rêve en faisant tourner un bouchon. Si le bouchon tombe, il sait qu'il est éveillé parce que les lois de la gravité sont en action. Si le bouchon continue de tourner, il sait qu'il est encore dans le rêve, qu’importe la vraisemblance de celui-ci. Bien que le film traite de l'espionnage industriel, cette analogie peut nous être vraiment utile ici.

Considérant qu'il peut sembler facile d’être mesmérisés à prendre pour réel tout ce que le monde nous dit, je trouve utile d'avoir une idée métaphysique préparée pour me servir de "bouchon". Cette idée est quelque chose que je sais vraie du fond de mon cœur et qui peut être très simple: Dieu est Tout. Il n'y a pas de place où Dieu n'est pas. Ma maison et le ciel sont au-dedans de moi. Dieu est au contrôle. Dieu est en haut, en bas, tout autour. Dieu est bon. Dieu est Amour. L'homme est fait à l'image et à la ressemblance de Dieu, ou même «Dieu vit tout ce qu'il avait fait et voici, cela était très bon.» (B1). Tenant à ces idées, il est facile de détecter si oui ou non vous êtes éveillés sur la réalité contre ce qui semble l’être par l’effet de mesmérisme parce que votre "idée bouchon" peut vous servir d'instrument  de mesure de la Vérité. Si la suggestion ne correspond pas à votre "idée bouchon", vous savez qu'elle est irréelle et vous n’êtes même pas tentés d’y croire.

Les pensées de Dieu sont éternelles (S2).  Donc, nous ne devons pas nous laisser prendre dans ce que les yeux voient ou les oreilles entendent (B5) ou dans ces témoignages  dont nos sens limités semblent nous faire la collection. Après tout, «…la vraie conscience n’a connaissance que des choses de Dieu. » (S3). Cette conscience est harmonieuse et éternelle. Toute suggestion de dysharmonie est irréelle et ne peut jamais correspondre à la compréhension que Dieu vit tout ce qu'il avait fait comme étant harmonieux, bon et complet. Par conséquent, nous savons que c'est irréel, et étant des reflets de l'Entendement, nous ne pouvons être amenés à croire à la discorde.

(Remarque: Vous pouvez [cliquer sur http://www.cedarscamps.org/metaphysical/audio/, faites défiler jusqu'à 12/07/13 et] écouter ou télécharger un important  Prac Talk de Debra Woodward,  praticien CIP de CedarS intitulé  «1 chose que vous savez au sujet de Dieu.» Cela complète l’analogie du bouchon de l’" Inception". Vous pouvez également profiter de la lecture de "Les profondeurs de Dieu" dans Unité du bien [p. 13-16] en rapport avec les citations B5 et S3).

Section 2: Ouvrez vos  yeux sur ce qui est réel!!
Dans son article intitulé « Précepte sur précepte », Mrs Eddy écrit : « Rien de ce qui est évident aux sens matériels ne peut m’empêcher de voir la preuve scientifique que Dieu, le bien, est suprême.» (Écrits divers, p.277:24-26) Quelle parfaite affirmation à nous rappeler en lisant le récit d’Elisée et sa prière pour ouvrir les yeux de son serviteur afin qu’il voit qu'ils étaient parfaitement en sécurité. Après tout, être un seul du côté de Dieu ne constitue pas seulement la majorité, c'est avoir le monopole. [Voir des options de vidéo et scripts dans les notes de bas de Warren, section 2.]

Selon Dummelow dans One Volume Bible Commentary, II Rois 6:17 peut être comparé avec Ps 34:7 et 91:4, et leur mention qu’il y ait des chevaux et des chars de feu « autour Elisée » confirme nombre de cas de sécurité et de protection spirituelles vécues par des serviteurs de Dieu en situation de danger.

Bien que la section 2 de la Leçon biblique de cette semaine ne dépeigne pas les Syriens sous la lumière la plus favorable, la citation B8 nous sert de rappel de la nécessité de continuer à prier au sujet de la situation en Syrie. Nous pouvons être sûrs que Dieu, le bien, gouverne l’ensemble de la situation et  prier avec ferveur afin que nos yeux  s’ouvrent pour voir le bien qui vient à travers la divine loi d’ajustement (B7). En fait, il est divinement naturel pour  « les créations grossières de la pensée mortelle » de céder la place à ce qui est spirituel et éternel (S10).

La compréhension spirituelle est réellement ce dont il s’agit. La compréhension spirituelle élève notre  conscience et nous aide à ouvrir les yeux sur tout le bien en cours autour de nous. Aussi, et c’est merveilleux, que la compréhension spirituelle nous aide-elle à voir ce qui est réel avec notre cœur (S7). Par conséquent, il n'est pas nécessaire de perdre notre temps avec le sens matériel parce que nous pouvons faire confiance à notre conscience de l’Entendement.

(Remarque: Le “Daily Lift” intitulé  “One God Over Syria,” (un seul Dieu sur la Syrie) de Evan Mehlenbacher, CSB,  l’élément du personnel du Sentinel dénommé "Eye on the World: continuing prayers for Syria" (Regard sur le monde : prières continues pour la Syrie", le blog de the Time4Thinkers intitulé "Prayer for Syria" (Prière pour la Syrie), auxquels vous pouvez ajouter vos propres pensées et prières, ainsi que des articles du Christian Science Monitor, constituent d'excellentes références par où  commencer à prier au sujet de la situation en Syrie.)

Section 3: " Que la lumière soit"

La question « Pourquoi mêler la paille au froment? » est un bel complément au récit sur le blé et l'ivraie dans la Leçon de la semaine dernière. Une première réponse pourrait être que la paille n'est pas vraiment quelque chose parce que le blé est réellement tout ce qui nous importe et nous intéresse.

Le contraste de la lumière et de l'obscurité sert comme une belle analogie parce qu'elles sont opposées et, par conséquent, comme la Vérité et l'erreur, il leur est impossible d'exister simultanément. En présence de la lumière, l'obscurité ne peut exister. De même, en présence de la Vérité, l'erreur ne peut exister. Si vous y pensez réellement, vous verrez qu’il n'est même pas possible d'avoir la lumière et l'obscurité côte-à-côte. La lumière est si puissante qu'il n’en suffit qu'un peu – un "doux rayon " – pour éclairer une pièce qui semble être remplie de ténèbres. Même si vous couvrez de votre main le bout d'une lampe de poche, il y a toujours un peu de lueur.

Alors, laquelle est réelle?

Dans la Bible, nous lisons que «Dieu est lumière, et il n’y a point en lui de ténèbres » (B13, I Jean 1:5). La Science prouve que l'obscurité est simplement l'absence de lumière (S14). En tant que Scientistes Chrétiens, quel est notre rôle dans tout cela? D’être «la lumière du monde» et un transparent à la Vérité qui dévoile et détruit l’erreur (S20). Nous le faisons par l’introspection et l’abandon de tout sens d’un soi séparé de Dieu. Dès que dévoilée, l'erreur est à «deux tiers détruite» et le reste se détruit lui-même, écrit Mrs Eddy dans un article intitulé "Le chemin" dans Écrits divers (p. 355:16). Dans chaque cas où la lumière éclipse les ténèbres, la perte est bien certainement un gain, se traduisant par une liberté et un progrès énormes. Aussi est-il une merveille de savoir qu’en tant qu’enfants bien-aimés de Dieu et sous Son gouvernement, nous ne pouvons jamais être privés de toute la lumière de la Vie (S14).

[Remarque: Vous pouvez passer en revue une conversation  de "urban legend"  (la légende urbaine) à la fin des friandises supplémentaires de Heather dans lequel un étudiant compare la chaleur et le froid, la lumière et les ténèbres, le bien et le mal afin de prouver que Dieu n'a pas créé le mal. Voir la fin du Met pour une transcription de cette «conversation» dans son intégralité.]

Section 4: Une invitation à ressentir l'Amour de Dieu et, comme Jésus, voir l'homme parfait

Encore une fois nous lisons que Jésus est «la lumière du monde » (B12 et B16).  [Voir les notes de fin de Warren dans la section 4 pour télécharger si possible un script avec des idées inspirées  du bibliste Cobbey Crisler dans une reconstitution de Jésus guérissant l'homme aveugle de naissance.] Quelle belle invitation à réfléchir plus profondément sur ​​cela tout au long de la semaine et peut-être à méditer l'exemple incroyable de notre Maître qui nous aide à suivre le chemin droit et resserré ou l’autoroute de la sainteté!

The Contemporary English Bible (La Bible en anglais contemporain) traduit Deutéronome 33:27 (B14) comme suit : « Le Dieu d’éternité est notre refuge, il nous porte dans ses bras ». Et la New Century Version (La Version du nouveau siècle) dit : «Le Dieu éternel est votre lieu de sécurité, et ses bras vous soutiendront pour toujours.» Quelle jolie image que d'être portés à même le bras et gardés en sécurité  dans les bras de notre aimant Père-Mère. Ce passage me rappelle un vol que j'ai récemment pris à travers le Pacifique pour la Nouvelle-Zélande. Après avoir diligemment prié sur l'endroit où je pourrais mieux «m’occuper des affaires de mon Père» cette saison, l’idée m’est venue de déménager pour quelques mois dans un de mes pays préférés du monde. Bien que cela représentât une nouvelle aventure, je n'oublierai jamais mes ressentis alors que je volais vers l'autre bout du monde d'être niché dans les bras de l'Amour. J'étais tellement en paix, sûrs et sécurisé;  et ce fut une expérience exaltante et de prière qui permit d'élargir ma compréhension de la tendresse de l'Amour divin. Cette paix et cette compréhension constituent le droit divin de tout le monde, peu importe ce que l'image matérielle semble être ou ce que nos cinq sens physiques semblent nous dire. En fait, le royaume de Dieu est présent en ce moment pour le profit de chacun d'entre nous.

C'est vers  le sens spirituel que nous nous tournons pour voir ce qui est réel, vrai et donc éternel (S16). Par le sens spirituel, nous sommes capables de  «voir l'homme parfait », comme Jésus le fit si parfaitement. C'est peut-être le plus beau cadeau que nous puissions jamais donner: voir les autres comme Dieu les voit, même en présence d’une apparence contraire. Contempler signifie à la fois «voir» et «attirer l'attention sur ». Il y a plusieurs façons de faire cela – à haute voix ou en silence – mais quelle merveilleuse expression du fait que «la Vérité et l’Amour règnent dans l’homme réel, ce qui montre que l’homme à l’image de Dieu n’est pas déchu, et qu’il est éternel. » (S18). Comme il est beau  aussi que voir l'homme parfait ne vient pas avec la hauteur, le poids ou l'apparence physique. Ils ne sont pas la réalité.

Section 5: Le pouvoir guérisseur de l'Amour!

Pierre eut également l'occasion de "voir" l'homme parfait dans la guérison du paralytique de Lystres (B18). Il est intéressant de noter que ni Pierre ni Jésus ne fut arrêté par l'idée que ces individus étaient  malades depuis leur naissance (B16). Au contraire, ils partirent du point de vue de la perfection et de la réalité de l’origine véritable et spirituelle de l'homme; ce qui  conduisit à la guérison instantanée et à  l'harmonie. Ils savaient que Dieu est omniprésent et qu’il n'y a pas de pouvoir en dehors de Dieu (S22).

Le mot «harmonie» est utilisé au moins 10 fois dans la Leçon de cette semaine et se trouve dans la définition  du «royaume des cieux» (S5) de Mrs Eddy  qui signifie que nous l’amenons avec nous partout où nous allons, avec qui que nous soyons et avec tout ce que nous faisons. L’harmonie est souvent considérée par rapport à la musique et doit être également attendue dans le déroulement de notre expérience quotidienne. Le ciel, l'harmonie, est une réalité présente et tangible et peut commencer avec l’expression de l'amour désintéressé (S25). A la question: «Quelle est la meilleure méthode pour  faire des guérisons instantanées ? », Mrs Eddy répond ainsi: «C'est aimer! Il suffit juste de vivre l'amour – d’être l'amour – aimer, aimer, aimer. Ne rien savoir que l’Amour. Etre tout l’amour. Il n’y rien d’autre. Cela fera le travail. Cela guérira tout, cela ressuscitera les morts. Ne soyez rien d’autre que l'amour.» (tiré des Souvenirs de Sue Harper Mims dans, Nous avons connu Mary Baker Eddy : Second Series (1950) p.49 -50 ; Collection in one  volume (1979) p.134 et Expanded Edition (2011), p.296 -297) .

(Remarque: Si vous êtes intéressé à traiter  vos oreilles par des solos d’église d'une incroyable harmonie, vous voudriez peut-être écouter le CD de Jay et Tessa intitulé "Soulshine" (Clair de l’Ame) – certains extraits étaient joués l'an dernier lors du Sommet des jeunes à CedarS- et il y a également de très importants blogs et articles sur  "l'amour désintéressé" sur Time4Thinkers.com et quelques témoignages particulièrement inspirants en vedette sous la rubrique Radical Acts (Actes radicaux). [Cliquez ici pour entendre un solo original d’Actions de grâces intitulé « Père des lumières » de Jay et Tessa.])

Section 6: Le point de vue de la perfection

Combien de fois nous prenons le temps de bien être sincèrement reconnaissants à Dieu et de Le louer? (B3 et B20). C'est un tel privilège d'être aimé par Dieu sans condition et d'être en mesure de connaître et de voir notre perfection en ce moment (B23, [I Jean 3:1-3 , «le passage corrélatif» à «l’exposé scientifique de l’être»]). Cela est notre point de vue. Parce que nous sommes créés à l'image et à la ressemblance de Dieu, et que Dieu est parfait, nous devons réclamer notre perfection. En tant que reflet de l'Ame, nous sommes parfaits, harmonieux et spirituels (S28) – c'est ça la réalité!

Quel plaisir cela a été d'apprendre à en savoir plus à la fois sur le réel et l'éternel cette semaine, ce qui ne peut que nous aider à approfondir notre compréhension de ce que nous considérons comme réalité et comment nous ne pouvons jamais sortir du royaume des cieux, « le règne et le gouvernement de l'harmonie universelle » ( S30) qui est toujours présent au-dedans de et visible à nos sens spirituels. C'est CELA le monde réel!


Quelques friandises supplémentaires de Heather :

[Voici] quelques idées supplémentaires sur la Leçon biblique de la Science Chrétienne de cette semaine sur le thème «La réalité».

•        En raisonnant à partir de l’Entendement, au lieu de ce que les cinq sens physiques nous disent (B5 et S2), nous ne pouvons ne pas mieux comprendre la réalité à un niveau encore plus profond sur la base de la "conscience réelle" (S3) et de la véritable prophétie (S8). C’est encore merveilleux  que la conscience et l’action soient toutes les deux régies par l'Entendement (S9). Par conséquent, nous pouvons renoncer à toute croyance en une activité ou en un entendement en dehors de Dieu parce que nous sommes un avec notre Source.

•        En réfléchissant sur « l’évidence des sens spirituels et le témoignage des sens matériels » (S6), voici les définitions d’«évidence » et de «témoignage» selon le Student Reference Dictionary  qui contient des termes que Mrs Eddy a utilisé dans ses écrits tels que définis  dans le Noah Webster’s 1828 Dictionary :

–        EVIDENCE: 1. Ce qui élucide l'entendement et lui permet de voir la vérité; la preuve découlant de nos propres perceptions par les sens, ou du témoignage des autres, ou des inductions de la raison.  2. Tout instrument ou écrit qui contient des preuves.

–        TEMOIGNAGE: 1. Une déclaration solennelle ou affirmation faite dans le but d'établir ou de prouver un fait. 2. Affirmation; déclaration. 3. Attestation ouverte; profession. 4. Témoin; preuve; la preuve d'un fait.

En ce qui concerne les éléments de preuve et de témoignage qui pourraient nous être présentés chaque jour, il pourrait être utile de nous tourner vers un exemple très concret du grand abime qui existe entre  l’«évidence du sens matériel » et  le «témoignage de l'Esprit », selon Science et de la santé pp.252 et 253. Encore une fois, qu’est-ce que la réalité pour nous?

•        Dans la guérison de l'homme aveugle de naissance par Jésus, il est intéressant de noter que Jésus n'a pas réellement répondu aux questions de ses disciples. Pourquoi ? Parce que leurs questions découlaient d'une croyance communément répandue en cette époque selon laquelle les « malheurs sont toujours le résultat direct des péchés» (Dummelow). Cependant Jésus savait que la cause et l'effet appartiennent tous les deux à Dieu; par conséquent il ne tenta même pas de trouver une cause à la cécité de l'homme. Au lieu de cela, il alla directement à Dieu pour son information, ce qui entraîna la guérison.

Dummelow suggère que ce miracle était « destiné à illustrer la vérité que le Christ est « la lumière du monde ».  Cette semaine, j'ai été reconnaissant d’avoir l'occasion de réfléchir plus profondément sur la signification de ce que Jésus est la lumière du monde et une des réponses est que la preuve qu’il apporta qu'«il n'y a ni vie, ni vérité, ni intelligence, ni substance dans la matière », comme dit le début de l'exposé scientifique de l'être, constitue très certainement une brillante lumière pour nous tous!

•        En tant que coureur, j'aime travailler avec l'idée suivante : «Les idées infinies de l’Entendement courent et s’ébattent» (S23), car  " s’ébattre"  signifie  « jouer…, bouger avec légèreté et sans retenue. » J'aime penser sur courir et jouer librement comme l'idée de l'Entendement, ce qui évidemment peut être vrai pour toute activité.

•        Après la Leçon de la semaine dernière centrée sur l'exposé scientifique de l’être, c'est merveilleux que nous ayons  cette semaine  deux fois le passage corrélatif  des Écritures selon  1 Jean! (B23). Quel privilège d'être le fils ( ou la fille) de Dieu et qu’en fait nous n'avons pas d'autre choix que d'être parfaits, ( B24) à l'image et à la ressemblance de Dieu.

[Une conversation imaginaire … Bien que la «conversation» qui suive est devenue une "légende urbaine" qui n'a jamais vraiment eu lieu, il peut être utile pour illustrer la logique derrière la non-existence du mal. Heather et l’éditeur volontaire et tardif, Warren, présentent leurs excuses d’avoir initialement passé cette conversation comme impliquant réellement un professeur athée et un étudiant identifié comme Albert Einstein. S'il vous plaît, excusez [notre erreur de répéter cette "légende urbaine " comme réel. Désolés de continuer involontairement une tradition biblique d'attribution erronée. ( Les auteurs bibliques, dans le but de gagner un plus large public et le respect de leurs œuvres attribuaient traditionnellement celles-ci à des personnages bien connues – par exemple  déclarer à tort que les cinq premiers livres de la Bible ont toutes été écrites par Moïse et que les épîtres du Nouveau Testament ont toutes été écrites par Paul . ]

La conversation de la  "légende urbaine"]

Un professeur d'université défia ses étudiants avec la question suivante: Dieu a-t-il créé tout ce qui existe?

Un étudiant bravement répondit : «Oui, il l'a fait!»

 «Dieu a-t-il tout créé? », insista le professeur.

«Oui, Monsieur», répondit l'élève.

Le professeur enchaina: «Si Dieu créa tout, alors Dieu  créa le mal puisque le mal existe, et selon le principe que c’est nos travaux qui définissent ce que nous sommes, Dieu est le mal. » L'étudiant devint  silencieux devant une telle réponse.

Le professeur était tout à fait fier de lui-même se vantant devant les étudiants qu'il venait de prouver une fois encore que la foi chrétienne était un mythe.

Sur ces entrefaites, un autre étudiant leva la main: «Professeur, puis-je vous poser une question?» «Bien sûr», répondit-il. L'étudiant se leva et demanda: « Professeur, est-ce que le froid existe? »

«Quel genre de question est celle-ci? Bien sûr qu'il existe. N'avez-vous jamais eu froid? » Les autres élèves riaient au nez à la question du jeune homme.

Le jeune homme rétorqua: « En fait, Monsieur, le froid n'existe pas. Selon les lois de la physique, ce que nous considérons comme le froid est en réalité l'absence de la chaleur. Tout le monde et tout objet sont susceptibles d’être  étudiés quand il reçoit ou transmet de l’énergie, et la chaleur est ce qui permet à un corps ou une matière de recevoir ou de transmettre de l'énergie. Le zéro absolu (- 460 degrés F) est l'absence totale de la chaleur; toute matière devient inerte et incapable de réagir à cette température. Le  froid n'existe pas. Nous avons créé ce mot pour décrire ce que nous ressentons si nous avons trop peu de chaleur.»

L'étudiant interpela à nouveau le professeur. «Professeur, l'obscurité existe-t-elle? »

Le professeur répondit: « Bien sûr que oui. »

L'étudiant répliqua: « Vous avez encore tort, Monsieur, l'obscurité n'existe pas non plus. L'obscurité est en réalité l'absence de lumière. Nous pouvons étudier la lumière, mais pas l’obscurité. En fait, nous pouvons utiliser le prisme de Newton pour difracter la lumière blanche en plusieurs couleurs et étudier les diverses longueurs d'onde de chaque couleur. Vous ne pouvez pas mesurer l’obscurité. Un simple rayon de lumière peut faire irruption dans un monde d'obscurité et l’illuminer. Comment pouvez-vous savoir combien sombre est un certain espace?  Vous mesurez la quantité de lumière présente. N'est–ce pas correcte? L’obscurité est un terme utilisé par l'homme pour décrire ce qui arrive quand il n'y a pas de lumière. »

Enfin, le jeune homme demanda au professeur : « Monsieur, le mal existe-t-il? »

Bien qu’incertain, le professeur résonna: « Bien sûr, comme je l'ai déjà dit. Nous le voyons tous les jours. Le mal est dans les exemples quotidiens de l'inhumanité de l'homme envers l'homme. Il est dans la multitude des crimes et des violences partout dans le monde. Toutes ces manifestations ne sont autre chose que le mal. »

Pour répondre, l'étudiant reprit: «Le mal n'existe pas, Monsieur, ou du moins il n'existe pas en soi. Le mal est simplement l'absence de Dieu. C'est un peu comme l'obscurité et le froid, un mot que l'homme a inventé pour décrire l'absence de Dieu. Dieu n'a pas créé le mal. Le mal n'est pas comme la foi ou l'amour qui eux existent au même titre que la lumière et la chaleur. Le mal est le résultat de ce qui arrive quand l'homme n'a pas l'amour de Dieu présent dans son cœur. C'est comme le froid qui vient quand il n'y a aucune chaleur ou l'obscurité qui vient quand il n'y a pas de lumière. »

Alors le professeur s'affala dans sa chaise.

Le nom du jeune homme — Albert Einstein (PAS VRAIMENT!)

Alors que la logique et le raisonnement derrière l'argument de l'étudiant peuvent être utiles dans le traitement des questions concernant le «problème du mal» et pourquoi il semble y avoir tellement de choses terribles qui se passent dans le monde comme la maladie, la guerre, la violence, la famine, la pauvreté, le terrorisme et la mort à un niveau très basique pour des personnes qui pourraient ne pas être au courant de la façon dont le mal, le péché, le magnétisme animal, le mesmérisme, la suggestion mentale agressive et l'hypnotisme semblent opérer, nous savons que «Le mal est un mensonge qui repose sur une supposition.» (Science et Santé p.103:18-19). Et c'est merveilleux qu’en tant qu’image et ressemblance de l'Entendement, nous ne pouvons même pas être mesmérisés  au point de croire que le mal est réel. Ce n'est tout simplement pas possible.

(Remarque: Si vous cherchez à en savoir plus sur l'intérêt d'Albert Einstein pour la Science Chrétienne, vous pouvez visiter le site Web de la bibliothèque de Mary Baker Eddy qui inclut une réponse à la question : « Albert Einstein a-t-il eu un intérêt pour la Science Chrétienne? ». Et un article signé par William Cooper, professeur émérite de l'École de l'information à l'Université de Californie, Berkeley, intitulé " On Albert Einstein’s Interest in the Metaphysics of Mary Baker Eddy” (De l'intérêt d'Albert Einstein pour la Métaphysique de Mary Baker Eddy)).


[Notes de bas de Warren, Section 2: Vous pouvez cliquer sur Elisha and the Peaceful End to War (Elisée et la fin paisible de la guerre), faites défiler et cliquez à nouveau pour regarder une vidéo de reconstitution amusant de l’histoire de cette 2e section. Vous pouvez aussi télécharger un script au format PDF de ce sketch de reconstitution avec des questions de suivi en cliquant sur ​​le lien dans le coin supérieur droit de la page du présent Met (the upper right corner of CedarS current metaphysical webpage). L'été dernier, lorsque les groupes d’âges de cabine visitaient CedarS Camps Bible Lands Park, ils eurent l'occasion de rejouer des histoires comme celles de la présente  Leçon biblique de la Science Chretienne. Chaque semaine, des vidéos de sketchs sélectionnés sont postées sur le site Web de CedarS et sur la page Web communautaire de  TMCYouth.com. Ces scripts avec leurs questions de contrôle peuvent être téléchargés gratuitement par ceux qui cherchent des activités centrées sur la Bible et des applications contemporaines pour leurs classes d'école du dimanche et/ou groupes d'études bibliques. Ces sketches bibliques ont été écrits par Sara Romo, une conseillère de jeunesse de CedarS, dans le cadre de son projet Girl Scout Gold. Sara a recueilli plus de 1000$ pour couvrir les scripts initiaux, les accessoires, les costumes et les décors bibliques. Votre soutien continu nous permettra de continuer à offrir cette ressource.

 [Notes de bas de Warren, Section 4: En cliquant sur ​​le lien dans le coin supérieur droit de la page du présent Met, vous pouvez télécharger un sketch de reconstitution de Jésus guérissant l'aveugle de naissance avec des idées inspirées de Cobbey Crisler et des questions de contrôle pour amener la guérison au gout des applications de la modernité.]

American Camp Association

MAIN OFFICE
(November - May)
410 Sovereign Court #8
Ballwin, MO 63011
(636) 394-6162

CAMP OFFICE
(Memorial Day Weekend - October)
19772 Sugar Dr.
Lebanon, MO 65536
(417) 532-6699

Support our mission!

CedarS Camps

Back
to top