Join us for the best summer yet!

Célébrez Noël dans un univers soumis aux divines « puissances qui subsistent»
Idées métaphysiques de CedarS pour la mise en application de la Leçon biblique de la Science Chrétienne:

« L'univers, y compris l'homme, est-il produit par la force atomique? »

pour le 22 Décembre 2013

par Rick Stewart, C.S., Dresde, Allemagne
+49 351 312 4736

 [ Note d’information sur le besoin: CedarS se trouve  à environ 80 % de la réalisation  du défi  de réunir à la fin de l’année 25000$ obligatoires pour le fonds de maintenance (a year-end, $25k Maintenance Musts Challenge Grant). Reste à pourvoir : a peu prêt 5000$ « seulement »]

Texte d'or: Jérémie 32:17 « Ah ! Seigneur Eternel, voici, tu as fait les cieux et la terre par ta grande puissance et par ton bras étendu : rien n'est étonnant de ta part.»

La compréhension du pouvoir et de la « mainmise » infinis de Dieu transparait clairement tout au long de la Leçon biblique de cette semaine. Aussi l’interprétation ci-après du Texte d’or selon The Message me donne-t-il l’impression que le prophète Jérémie écrit à un ami très spécial :

« Cher Dieu, mon Maître, vous avez créé la terre et le ciel par votre grande puissance simplement en étendant votre bras! Il n'y a rien que vous ne puissiez faire. » The Message

Je suis d'accord avec Jérémie. Ses écrits, ainsi que ceux d'autres prophètes de la Bible, me rapprochent chaque jour un peu plus de la compréhension que Dieu n'est parti nulle part. Et en mettant ensemble toutes les glorieuses inspirations de l'Ancien et du Nouveau Testament de la Bible, vous avez une documentation nette sur la présence et la puissance de Dieu.

La Leçon biblique de cette semaine documente aussi bien la puissance créatrice infinie de Dieu que la dispensation continue de Sa tendre prise en charge. Et combien cela est si important dans ce contexte de fin d’année. Pour beaucoup de gens, la Noël fournit l'une des rares occasions de l’année pour aller à l'église. Certains n’y vont même pas, mais ils trouvent le réconfort et la sécurité dans les traditions et les symboles de Noël. A cet égard cette Leçon biblique est d’autant plus importante qu’elle élève notre pensée par-delà les symboles et traditions jusqu’à la révélation à chacun de nous d’un Dieu qui n'est pas seulement puissant Créateur, mais aussi, doux fournisseur. Il est certes intéressant de noter que les exemples évoqués dans la Leçon ne se limitent pas nécessairement aux célébrations coutumières de Noël; ils illustrent plutôt le déroulement continu de la puissance de la douce prise en charge de Dieu.

En pensant à tout cela, il m’en souvient les paroles du cantique 170 de l’Hymnaire de la Science Chrétienne.  C’est une adaptation d’un poème de John Greenleaf Whittier.

«Chantons, joyeux, l’heureux matin

Qui donna jour au saint enfant ;

La grâce en cet état divin

Fait oublier espace et temps.

J’entends le chant, comme autrefois

Qui retentit, venant du ciel ;

J’attends qu’alors fleurisse en moi

L’éclat des roses de Noël.
 

Futile est tout symbole humain

Pour qui regarde avec l’Esprit,

Et vain le choix des lendemains

Quand de louanges ils sont remplis.

Fêtez Noël, o cœurs fervents,

Si c’est pour vous le seul soutien,

Mais ne jugez pas qui ressent

Christ naître en lui chaque matin.»

(Vous trouverez peut être intéressant de savoir que Mary Baker Eddy rendit visita à Whittier à un moment où il était très malade. Après sa visite, il fut rétabli. Consultez à cet effet un article du Musée Mary Baker Eddy sur http://www.marybakereddylibrary.org/collections/research/ask-a-researcher/whittier)

Lecture alternée:
La Lecture alternée tirée du livre de Job magnifie les œuvres merveilleuses de Dieu. Chaque section de la Leçon de cette semaine continue cette glorification de la puissance infinie de l'Esprit à mesure qu'elle reverse les lois limitatives la matière.

Section 1: « Il domine éternellement par sa puissance» (B1)
Le Psalmiste, Esaïe et le Chroniqueur écrivent avec révérence pour la majesté de Dieu (B1-B4).

Il est si bon de nous rappeler à nous même la gloire et la puissance infinies de Dieu. Sortez au milieu de la nuit et laissez les étoiles vous ébahir. Promenez-vous dans un jardin et soyez éblouis par la beauté. Allumez votre téléviseur et permettez à l’un des innombrables documentaires sur les merveilles de la terre et de l’univers de renouveler la crainte respectueuse que vous ressentiez lorsque vous étiez enfant. Enfin laissez les citations de cette section de la leçon vous rappeler  le fondement spirituel de tout cela.

Le progrès des sciences naturelles apporte-t-il nécessairement une vue blasée ou cynique de la création ? Tout est-il matériel? Beaucoup d’astronautes ayant exploré l'espace à bord de véhicules de pointe de la technologie humaine en reviennent avec un sentiment renouvelé de foi en Dieu et d’amour pour Lui.

Ayant grandi en Floride centrale au pic du programme spatial, je me sentais souvent personnellement concerné par les lancements. Nous ne les prenions jamais pour acquis. Nous les avions tous suivis. Avec mon frère aîné, Gary, qui travaillait au Centre spatial Kennedy, nous fîmes souvent  le voyage à Cocoa Beach pour les lancements. Et ceux que nous avions vu partir dans l'espace en revenaient souvent avec une vision plus magnifiée au sujet de la terre et de l'homme, une perspective plus spirituelle. Gary, qui connut personnellement plusieurs astronautes, confirma ce constat.

L’astronaute Jim Irwin, l’un des douze hommes qui ont marché sur la lune, écrit dans son livre intitulé Pour présider à la nuit :

  • Lorsque vous vous penchez bien en arrière et levez les yeux, vous pouvez voir la terre comme un bel et fragile arbre de Noël ornemental suspendu dans la noirceur de l'espace. C'est comme si vous pouviez l’atteindre et le prendre dans votre main. C'est un sentiment, une perception que je n'avais jamais à l’avance sensé avoir. Et je ne pense pas que ce soit blasphématoire de dire que j’avais le sentiment de voir la terre avec les yeux de Dieu. Maintenant, avec le recul nécessaire, je crois que le bon Dieu avait bien Sa main dedans. Pour moi qui fis des tournées de voyage toute ma vie, de rejoindre enfin le programme spatial pour finalement atterrir sur la lune, c'est extraordinaire que cela fut jamais possible.

Le programme des astronautes était dense, mais Irwin trouvait le temps de citer son verset biblique préféré, le Psaume 121:1 « Je lève mes yeux vers les montagnes… D’où me viendra le secours. » Le deuxième verset dit : «Le secours me vient de l'Eternel, Qui a fait les cieux et la terre. » Et Jim d’ajouter: « Mais bien sûr, nous en recevions également un peu du coté de Houston. » Parfois, le temps manquait pour « obtenir l’aide » en provenance de Houston, alors Jim devrait se mettre à la prière. Il écrit à cet effet: 

  • C'était presque comme une révélation. Dieu me disait quoi faire. Je ne m’adressais jamais  à  Houston parce que je savais qu'il y aurait un retard. Je n'avais pas le temps nécessaire d’attendre une réponse de Houston, j’avais besoin d’une réponse immédiate. Je pouvais recourir à plusieurs méthodes logiques pour résoudre ces ennuis mécaniques, mais je voulais découvrir laquelle était la meilleure. Je priais et immédiatement j’obtenais la réponse. Je ne parle pas d’un sens vague de direction. Il y avait cette sensation surnaturelle de Sa présence. Si j'avais besoin de Lui, je pouvais L’appeler, je pouvais faire appel à Sa puissance (Pour présider à la nuit, p.19).

Dans Science et Santé, citation S1, Mrs Eddy écrit : «Dieu crée et gouverne l’univers, y compris l’homme. L’univers est rempli d’idées spirituelles que Dieu développe, et elles obéissent à l’Entendement qui les crée »  

Section 2: Dieu est Esprit, la création est spirituelle, qu’on ne vous trompe pas
L’interprétation de Deutéronome 4 selon The Message est très intéressante: « Tout cela vous été montré afin que vous sachiez que DIEU est ainsi DIEU. Il est le seul Dieu qui existe. Il l’est. Il a rendu possible que vous entendiez sa voix du ciel pour vous discipliner » (B6).

Et dans la citation S5, Mrs Eddy écrit : «L’univers, de même que l’homme, doit être interprété par la Science en partant de son Principe divin, Dieu, et alors il peut être compris ; mais expliqué sur la base du sens physique et représenté comme sujet à la croissance, à la maturité et à la décadence, l’univers, de même que l’homme, est, et doit continuer d’être une énigme »  

La citation B7 telle que rendue par The Message est à la fois claire et comique : « Ce que le monde trouve intelligent, Dieu le trouve stupide. C’est écrit dans les Écritures, Il dénonce la chicane du chic. Le Maître voit à travers l'écran de fumée du je-sais-tout » (I Corinthiens 3:19-21).

Parfois, nous pouvons être tout simplement trop compliqués. Parfois, nous avons juste besoin de raisonner simplement, clairement, tout comme un enfant. Je me souviens d’une petite mignonne anecdote de mon professeur de la Science Chrétienne. La question ci-après avait été posée à un jeune  élève de l’école du dimanche par sa monitrice: "Si tu étais sur mars, Dieu serait-il là-bas?" Le garçon répliqua immédiatement : "Oui." La monitrice fut intriguée par l’instantanéité de la réplique. Elle redemanda : "Comment savez-vous que Dieu serait là?"  La réponse était simple, nette et exacte: "Eh bien, vous avez dit, « si j'étais sur mars ». Dieu est toujours avec moi, si j'étais sur mars, il y serait également, bien sûr."

Qu’on ne vous trompe pas. Dieu est Esprit. Son univers est spirituel.

Section 3: Marie et sa cousine Elisabeth entrevoient la réalité et la puissance spirituelles
Dieu prépare la voie aux idées spirituelles d’être comprises mais non selon le diktat de la matière.

Dans Luc1 (B12), nous lisons à propos de Zacharie et sa femme Elisabeth. Dans le monde d'aujourd'hui, ils seraient déjà en retraite, ou ils seraient en voie de verser dans la sénilité. Mais Dieu avait quelque chose de plus spécial en vue. Dans sa vieillesse, Elisabeth apparemment stérile tombe enceinte d’un fils. Sa jeune cousine, Marie, probablement entre 13 et 15 ans, apprend elle aussi qu'elle est enceinte d’un garçon. Et l'ange Gabriel lui dit de donner à l’enfant le nom de Jésus.

Il ne peut y avoir qu’une seule explication à tout cela. Réalité et révélation spirituelles. Un univers qui est au-dessus et au-delà du sens matériel.

Les citations S10 à S14 de Science et Santé abondent dans ce sens. La citation S12 stipule : «Ceux qui sont instruits dans la Science Chrétienne sont arrivés à la glorieuse perception du fait que Dieu est le seul auteur de l’homme. […] L’illumination du sens spirituel de Marie réduisit au silence la loi matérielle et son mode de génération, et fit naître son enfant par la révélation de la Vérité, démontrant par là que Dieu est le Père des hommes »  

La citation B11 nous rappelle: «Sachez que l'Eternel est Dieu ! C'est lui qui nous a faits, et nous lui appartenons » (Psaume 100).

Donc, trois événements apparemment miraculeux: Elisabeth qui tombe enceinte dans sa vieillesse; un ange, Gabriel, qui parle à Marie ; et Marie qui tombe enceinte de Jésus selon la promesse. Ainsi que le disait l’ange Gabriel à Marie: « Rien n'est impossible à Dieu.»

Dans la Réalité, l'Homme est Toujours Conçu Sous le Déroulement Sûr de l’Amour Omniprésent.

Section 4: La loi puissante de Dieu du déroulement ordonné en action
Parfois, des gens qui s’imaginent être des acteurs réels qui secouent le monde et le font bouger, qui s’imaginent être des VIP et des «Qui est qui» se réunissent. Des réunions de puissants. Mais pour être honnête, je suis d’avis qu'il ne pourrait y avoir de plus puissante réunion que celle dont il est ici question : la mère de Jean-Baptiste et la mère de Jésus. La signification était extraordinaire.

Les citations  S15 à S18 de Science et Santé nous révèlent comment nous pouvons nous aussi amener ce sens de déroulement ordonné dans nos vies.

Dans la citation S17, Mrs Eddy écrit : «Pour aider comme il convient la naissance du nouvel enfant, ou idée divine, vous devriez tellement détacher la pensée mortelle de ses conceptions matérielles que la naissance sera naturelle et sans danger. Bien que cette idée acquière une énergie nouvelle, elle ne peut nuire à son milieu utile dans le travail de la naissance spirituelle. Une idée spirituelle ne renferme pas un seul élément d’erreur, et cette vérité enlève convenablement tout ce qui est nuisible»

Mon frère, Scott, était né à domicile. Ma mère fit venir un obstétricien à la maison. Et elle avait également à ses côtés un ami proche qui était un bon Scientiste Chrétien. A un moment de l’exercice, il y eut de graves complications. Ma mère et Emily, son amie, priaient. Mon frère vint au monde en parfaite santé. Après la naissance, ma mère remercia le médecin. Et il répondit: "Madame, je vous remercie. Je n'ai jamais vu un bébé survivre à la situation que connut votre fils. Ce n'était pas moi qui rendis cette naissance possible! "  

Section 5: Le pouvoir des provisions divines rendu manifeste
Cette Noël en particulier voit apparemment beaucoup de besoins à satisfaire dans le monde. Les ressources humaines, les aides et les systèmes de distribution, tous semblent surtaxés. Les guerres et la météo font ravages. Mais il y a quelque chose déjà prêt dans toutes les localités, une ressource sûre, une réponse qui nécessite juste qu’on «lève les yeux».

La citation B16 décrit une contrée rurale désertique du Moyen-Orient. Il y a là un grand rassemblement d’environ environ 5000 hommes, sans compter les femmes et les enfants, alors peut-être un total de 20.000 personnes. Ils viennent juste d’écouter Jésus et de voir comment il guérissait les malades parmi eux. Et Jésus défend aux disciples de les renvoyer : «Ils n'ont pas besoin de s'en aller ; donnez-leur vous-mêmes à manger. » Mais cet ordre parait plutôt surréaliste, car ils n'avaient que cinq pains et deux poissons. Sur ce, Jésus invita la foule à  s'asseoir, prit les pains et les poissons, et  « levant les yeux vers le ciel, il rendit grâces. Puis, il rompit les pains et les donna aux disciples, qui les distribuèrent à la foule. Tous mangèrent et furent rassasiés, et l'on emporta douze paniers pleins des morceaux qui restaient » (Matthieu 14:14-21).

Dans Science et Santé, Mrs Eddy pose la question suivante : « Comment les pains et les poissons furent-ils multipliés sur les rivages de la mer de Galilée – et cela sans farine ni monade d'où pouvaient venir le pain ou le poisson ? » (S20).

Dans Science et Santé, Mrs Eddy dégage les idées suivantes. L’origine de Jésus était unique et lui donna « un pouvoir plus qu’humain pour exposer les faits de la création » (S19). Elle souligne que les «miracles» sont impossibles, qu’ils ne sont pas surnaturels mais suprêmement naturels (S21). Elle ajoute que l'Esprit, Dieu créa tout en Lui-même et de Lui-même, non la matière(S22).

Elle conclut: «L’Entendement infini crée et gouverne tout, de la molécule mentale à l’infinité. […] La création se manifeste perpétuellement et doit toujours continuer à se manifester en raison de sa source inépuisable » (S23).

Après tout, tout dépend de la Source.

Dans un univers d'idées spirituelles, c'est la capacité d’écouter les idées spirituelles qui peut changer notre perspective d'une mort certaine à celle d’une réjouissance. Dans les années 1980, j’étais impliqué dans un atelier dans la région de Boston. J’y fis la rencontre d’un autre participant, Doug Lewsader, qui était praticien de la Science Chrétienne de l’Alaska.

Doug me raconta une expérience qu'il a vécue à la fin de la deuxième guerre mondiale. Il était un pilote de bombardier et il passa toute la guerre sans enregistrer de perte parmi  son équipage. Enfin arriva le jour où tous les bombardiers devaient rentrer en Amérique du Nord. La destination de Doug était le Canada. Son avion et nombre d’autres survolaient l'Atlantique. A mi-parcours au-dessus de l’océan, ils reçurent un message selon lequel les avions qui n'avaient pas encore atteint le «point de non-retour » devraient  retourner en Europe. L'avion de Doug était déjà au-delà de ce point. La suite du message précisa qu'il y avait erreur de calcul des besoins en carburant et qu'aucun avion n’avait suffisamment de carburant pour effectuer la traversée.

Doug qui était élevé dans la Science Chrétienne, comptait toujours sur la prière. Il avait prié durant toute la guerre. Et maintenant, il essaya de prier. Mais quoiqu’il fît, il n’était pas capable de dégager sa pensée pour prier. Tout ce qu'il pouvait entendre c’était une idiote chanson populaire qui se répétait en boucle dans sa pensée. Il ne pouvait pas arrêter de penser à cette chanson idiote : "La musique tourne en rond et en rond." Enfin, il admit que la chanson finira par s’en aller s’il se mettait à la chanter pour un temps, alors il pourrait  prier et obtenir une réponse. Puis il se mit à chanter la suite de la chanson : "La musique tourne en rond et en rond et vient ici." A l’instant même où il prononça  "vient ici", Doug obtint sa réponse. La chanson était la prière exhaussée avant qu'il ne pria. Dès qu’il chanta "vient ici", il réalisa qu'ils devaient jeter hors de l’avion absolument tout ce dont ils n'ont pas besoin pour voler. Tous les colis souvenirs ainsi que tout ce qui pourrait être dévissé. Aussi ordonna-t-il à son équipage de vider entièrement l’avion. Ils étaient proches de la côte quand le premier moteur s’arrêta. Et en peu de temps, le deuxième aussi. Avec les deux moteurs bloqués, l’avion glissait à plumes. Et il descendait lentement, mais non dans la mer. Il toucha sol au bout de la piste qui était jusqu'à la bordure de la mer puis il roula jusqu’à l’arrêt. L’équipage survola tout l'Atlantique et atterrit sans une goutte de carburant restant, mais il en avait eu en suffisance pour regagner  leur domicile en toute sécurité. Trois jours plus tard, Doug était libre d'appeler sa mère pour lui faire savoir qu'il était rentré en toute sécurité. Et comme ils s’échangeaient, sa mère lui confia qu'elle avait prié toute la nuit, la nuit de son vol.

Section 6: Le pouvoir spirituel rendu manifeste sur terre (suite)
Bien que le récit sur la multiplication du pain dans la Leçon biblique vienne de l'Evangile selon  Matthieu, l’évènement a été également rapporté au chapitre 6 de l'Evangile selon Marc. Et là cet événement a été suivi par une autre illustration de la puissance spirituelle dans la citation B19 où Jésus marcha sur les flots et calma une tempête déchainée (Marc 6: 45, 47-51).

Jésus dépêche devant lui ses disciples par bateau en direction de Bethsaïda. Il prend le temps de disperser la foule et de prendre une pause de prière. Puis il remarque qu'une grande tempête souffle et que les disciples ont de la peine à ramer contre le vent. Il marche sur l'eau vers eux et sur le point de les dépasser, mais les disciples ont peur. Il leur dit: «C'est moi, n'ayez pas peur. » Dès qu’il entre dans le bateau des disciples, le vent cesse de souffler.

Dans la citation S24, Mrs Eddy écrit : « Jésus marcha sur les flots, nourrit la multitude, guérit les malades et ressuscita les morts en opposition directe avec les lois matérielles. Ses actes étaient la démonstration de la Science, maîtrisant les fausses prétentions du sens matériel ou loi matérielle »  

La citation S28 explique: « L’adhésion, la cohésion et l’attraction sont des propriétés de l’Entendement. Elles appartiennent au Principe divin et maintiennent l’équilibre de cette pensée-force qui lança la terre dans son orbite et dit à la vague orgueilleuse : « Jusqu’ici, mais pas plus loin. »  L’Esprit est la vie, la substance et la continuité de toutes choses. Nous foulons des forces. Retirez-les et la création s’écroulera forcément. La connaissance humaine les appelle forces de la matière ; mais la Science divine déclare qu’elles appartiennent entièrement à l’Entendement divin, qu’elles sont inhérentes à cet Entendement, et elle les remet ainsi à leur juste place et dans la classification qui leur convient. »

Voici l'une des nombreuses belles et inoubliables façons dont les provisions et la protection de l'Amour ont été prouvées au CedarS. Cette bénédiction miracle de 2011 était et reste toujours  le discours aux voisins et ouvriers locaux de CedarS Camps. Ceux d'entre vous qui sont restés au fait avec CedarS savent que pour la commémoration  du 50e anniversaire, nous avons été bénis avec un beau lac artificiel qui est installé naturellement dans la vallée en dessous de notre Lodge,  de la Chapelle et du Camp des garçons. Nous le baptisons Mer Méditerranée [en raison de sa position idéale au cœur de notre Bible Lands Park (BLP) de 30 demi-hectares qui est une maquette à l'échelle d’1m pour 1,6 km présentant les localités où les événements bibliques importants avaient eu lieu. Cliquez ici pour voir six sketchs bibliques tournés au BLP (Click here to see six Bible skits shot in BLP), une reconstitution des récits dans les Leçons bibliques de la Science Chrétienne de l'été dernier.] Par la grâce de Dieu et le travail de généreux bénévoles le lac [et la première phase  du BLP] ont rapidement pris forme. Mais un lac a besoin d'eau pour être un lac, [et jusqu’à 6 jours avant la commémoration inaugurale de CedarS, Memorial Weekend Family Camp, le lac promis n'était qu'un trou sec de 15 pieds de profondeur.]

Alors que les travaux de terrassement étaient presque terminés, une tempête commença à prendre forme avec prédiction de violentes intempéries. A 1h du matin, tandis Warren traitait en prière  cette menace de tempête [qui comprenait une tornade ayant déjà fait des dégâts à Joplin, Missouri], il constata l’écart de 7 heures de différence entre le temps intégré d’Amérique et le temps intégré d’Europe et il m’appela alors que j'étais déjà en prière. J'entrepris le travail exactement avec certaines affirmations évoquées dans cette partie de la leçon. J’ai simplement maintenu qu’il n'y a pas d'éléments destructeurs dans l'univers de l'Esprit. Les menaces nuisibles du front de la tempête se dissipèrent sans autre trace qu’une bénédiction d’abondante pluie qui aida à remplir d’eau le  lac. [Voir le PS de Warren ci-dessous pour le reste de cette incroyable histoire.] Les [60 millions de gallons de «bénite»] eau dans notre Méditerranée de Missouri constitue une preuve supplémentaire des grandes bénédictions de l'approche de CedarS de solutionner toutes choses par la prière.

Section 7: Alléluia ! Car le Seigneur notre Dieu tout-puissant est entré dans son règne
Il y a trois ans une cassette passait sa vie dans notre voiture. Elle était probablement la plus jouée que toute autre chose. C’était un enregistrement du «Messie » de Haendel. Et elle était devenue la bande préférée d'Alma, notre fille de trois ans. Et la section la mieux préférée était le refrain, "Alléluia". C’était devenu la chanson la plus demandée lorsque nous étions en voiture. C’était aussi agréable de recevoir cette demande d’une petite de trois ans : "Papa, Alléluia."

Je me suis récemment rappelé cette période où notre fille de deux ans, Martha, allait et venait dans la maison en chantant : "Alléluia, alléluia, alléluia."

Tout ce que je peux dire, après avoir lu la Leçon biblique de cette semaine et sa brève,  douce et puissante conclusion dans la section 7, c'est que je suis d’accord avec mes filles : Alléluia dit tout.

Louez le Seigneur dans toute Sa puissance, Sa miséricorde, Sa force et Sa bonté.
« Car c’est à Toi qu’appartiennent, dans tous les siècles, le règne, la puissance et la gloire. »

« Car Dieu est infini, tout pouvoir, toute Vie, toute Vérité, tout Amour, au-dessus de tout, et Tout » (S30).


[P.S. de Warren sur « le miracle d’eau bénite » de CedarS
C'était un don miraculeux de Dieu que notre « Mer Méditerranée » du Moyen ouest fût achevée et  prête à opérer pour le Week-end inaugural de commémoration du 50e été de CedarS. Je dis aux gens que je suis convaincu que notre Méditerranée se remplisse d’"eau bénite" en 6 jours (comme les six jours de la création). Notre constructeur de lac et les amis de l’Association, Scott York (ou moi-même) serions heureux de vous donner, en tant que témoins oculaires, une version complète de ce miracle. Bref, le 20 mai, Scott avec son équipe planifiait de plafonner au béton la conduite qui avait empêché les  eaux de pluie et de printemps de remplir le lac pendant que les phases de finalisation de la sculpture étaient en cours. (C'était déjà tard que prévu puisque, étant très respectueux de la loi,  nous attendions que les permis de construire eussent été approuvés avant de commencer à construire la tranchée de base du barrage à la fin novembre. En janvier, l’hiver neigeux et froid empêcha le retour  de l’équipe jusqu’à la fin du printemps.) Comme pour arrêter l'achèvement du projet, en fin de journée du 19 mai, la grêle accompagnée de fortes pluies rendit boueux le barrage et renvoya aux calendes grecs les travaux de plafonnement. La grande majorité de l’équipe de Scott quitta avant l'aube, puis Scott et Dan  aussi se préparaient à s’en aller quand je sortis « la carte de prière ». Je dis à Scott que mes prières (sur notre Mt. Carmel surplombant la Méditerranée,  là où Elie avait prié pour la pluie) m'ont clairement révélé qu'il n'y a rien de trop difficile pour Dieu (comme rappelé dans le Texte d'or), que nos prières de fenêtre ouverte pour des provisions étaient en marche, que nous devions faire rapidement tout ce que nous pouvions pour terminer avant la prochaine pluie, et que si nous faisions notre part, Dieu ferait la Sienne. Alors Scott et Dan, bien qu’étant assez sûrs d’avoir gâché le barrage et d’avoir fait coincer les équipements (et c’était bien le cas!), retournèrent dans le désordre et finirent le travail avant qu'une FORTE pluie ne tombât pendant six jours d'affilée (sur 10 pouces!). Puis le ciel se calma pendant plus de quatre semaines. Plus tard, une pluie de soixante millions de gallons tomba, le lac était assez plein pour nous permettre d’installer, dès le début du weekend commémoratif, notre système de câbles de ski, « Little BRO », de le tester avec des invités dimanche et lundi, et de l'utiliser tout l'été. (Un autre aspect de faire notre part était d'obéir rapidement aux instructions de Dieu dans l'ingénierie d'un système de stockage de 30 millions de gallons d'eau dans le Lac de la Couronne (Crown Lake) pendant les pluies de printemps et le transfert du surplus, l'eau de franc-bord, vers la Méditerranée à l’aide de nos pompes toboggan aquatique. (Un peu comme Joseph amené à stocker un surplus de céréales à distribuer plus tard si nécessaire). A l'époque, nous avions travaillé avec – et nous sommes reconnaissants de toujours continuer à travailler avec – l'article de Mrs Eddy sur "L’obéissance" dans Écrits divers où elle dit: «Assurez-vous que Dieu vous indique le chemin ; puis hâtez-vous de le suivre en toute circonstance » (Ecrits divers 117:32).]

American Camp Association

MAIN OFFICE
(November - May)
410 Sovereign Court #8
Ballwin, MO 63011
(636) 394-6162

CAMP OFFICE
(Memorial Day Weekend - October)
19772 Sugar Dr.
Lebanon, MO 65536
(417) 532-6699

Support our mission!

CedarS Camps

Back
to top