Join us for the best summer yet!

 

DOCTRINE DE L’EXPIATION, 12 au 18 octobre 2009
Traduction libre d’un texte de Kerry Jenkins, C.S., House Springs, MO, USA (avec entre crochets des commentaires de Warren Huff)
par Pascal Bujard et autorisée par Warren Huff, Directeur des camps CedarS
Tirée du site www.cedarscamps.org
 
Note du rédacteur : Les renseignements et les idées suivantes s’appliquent à la Leçon Biblique de la Science Chrétienne pour cette semaine, et sont offertes principalement pour aider les campeurs et le personnel (aussi bien que les amis) de CedarS Camps, de voir et de démontrer l’importance de l’étude quotidienne des Leçons Bibliques de la Science Chrétienne toute l’année, et pas seulement pendant la durée du camp. La version originale en anglais de ce texte est disponible sur le site Internet de CedarS à l’adresse http://www.cedarscamps.org/metaphysical Vous pouvez vous inscrire à cette adresse afin de recevoir ce texte en anglais, ainsi qu’en français ou en espagnol chaque mercredi.
 
 
 
Quelle chose merveilleuse que d’être en accord avec Dieu ! La Leçon biblique de cette semaine, « Doctrine de l’expiation », parle de la façon dont nous pouvons mieux comprendre notre unité ou unicité avec Dieu. Si nous sommes en accord avec Dieu, nous devrions abandonner de nombreux mensonges que nous avons acceptés à notre sujet ou au sujet des autres, et bien sûr aussi, tous les faux concepts que nous avons de Dieu. Voici ce qu’est l’expiation, avoir de nouvelles et vraies visions de Dieu et de l’homme, les visions que Jésus-Christ partagea, et qu’il nous demanda de mettre en action comme il le fit.
 
Le Texte d’Or et la Lecture Alternée utilisent assez souvent le mot « réconcilier », qui signifie avant tout d’être en accord avec. J’aime vraiment l’idée d’être en accord avec Dieu. Plus que ce qui est évident, cela implique que nous vivons en complet accord avec Ses lois ; que nos actions communiquent cet accord, même nos pensées et notre discours démontrent notre accord complet avec les lois de Dieu. Cela ne laisse aucune place de notre part pour s’écarter de Ses chemins de la bonté, du désintéressement, et de la sainteté. C’est bien sûr notre but en tant qu’idée spirituelle de Dieu, nous ne pouvons réellement jamais nous écarter de cette unité, ou accord avec notre Père-Mère Amour, car Il nous créa pour marcher sur ce chemin de l’unité, exempt de péché. [Pendant le camp familial de week-end commémoratif, Kerry partagea quelques moyens par lesquels elle démontra un accord avec Dieu et une unité avec son attelage de chiens lors d’une course en Alaska. Vous pouvez lui demander des détails par email : kerry.helen.jenkins@gmail.com] Comme le dit la Bible dans la Lecture Alternée : « Notre capacité, au contraire, vient de Dieu. Il nous a aussi rendus capables d’être ministres d’une nouvelle alliance, » Cela signifie que nous pouvons suivre le chemin tracé par Jésus-Christ, faire ses œuvres, prêcher l’évangile, car Dieu nous a rendu capable de le faire.
 
Section 1 : Comprendre spirituellement l’expiation au lieu de simplement penser à l’expiation comme à une doctrine humaine.
Si vous avez été élevés en Science Chrétienne, ce sujet particulier de Doctrine de l’Expiation peut sembler assez différent. Mais dans le christianisme originel, l’expiation est un sujet théologique très important, un sujet sur lequel le christianisme est axé. C’est l’idée que Jésus est venu de Dieu, pour éliminer les péchés du monde à tout jamais, par son propre sacrifice sur la croix – et que par sa mort, nous sommes sauvés. En fait, le sujet est tout aussi fondamental pour la Science Chrétienne que pour les autres religions chrétiennes lorsqu’il est sous la lumière de ce qu’en dit Mme Eddy ! Cette première section aborde la signification spirituelle de l’expiation et la transformation par laquelle passe l’expiation, lorsque nous passons du traitement du sacrifice de l’Ancien au Nouveau Testament. Les sacrifices faits à l’époque d’Aaron impliquent des offrandes pour racheter les péchés, alors que Jésus-Christ demanda que notre pratique démontre notre sincérité et notre dévotion à Dieu. Dans cette section, Paul dit que « nous avons été réconciliés avec Dieu par la mort de son Fils, à plus forte raison, étant réconciliés, serons-nous sauvés par sa vie » (Bible 4) ; et Mme Eddy indique que cette mort est la mort de la croyance à la vie et la substance dans la matière. (S&S 4) Elle indique ici que « les mortels n’ont qu’à se détourner du péché et à perdre de vue le moi mortel pour trouver le Christ, l’homme réel et sa relation à Dieu, et pour reconnaître la filialité divine. » (S&S 3) Pour moi, le mot important ici est « détourner », qui signifie faire quelque chose et pas seulement accepter que Jésus soit venu et qu’il ait fait ce qu’il a fait et qu’il ait sauvé notre peau ! Nous devons faire l’effort de nous détourner des tentations de la matière sous toutes ses formes et de marcher dans le chemin que Jésus a tracé pour nous. Nous apprenons de ce chemin non par la matière ou par des doctrines humaines (des soi-disant lois de la santé, la théologie, les rituels, les sciences avec un petit s, et ainsi de suite), mais en comprenant Dieu, l’Amour divin. C’est ce que Jésus-Christ est venu nous montrer !
 
Section 2 : La venue de Jésus-Christ démontra notre unité avec l’Amour.
Dit simplement, Jésus-Christ révéla la gloire de Dieu en guérissant la maladie et le péché et en révélant ainsi l’homme véritable de la création de Dieu et aussi le Dieu qui est Amour. Jésus déplaça cette « pierre » de croyances humaines accumulées qui nous piègent et nous font croire que nous sommes limités dans la matière, par la matière, de la matière, et libère notre espoir et notre foi, nous permettant, par la Science divine (la révélation de Mme Eddy), d’être un avec l’Amour !
 
Section 3 : Jésus nous donna de nouvelles visions de Dieu/Il nous aida à repenser notre compréhension de Dieu.
Jésus nous demande de nous « repentir », ce qui signifie comme vous le savez, « repenser ». Et il ajoute, « car le royaume des cieux est proche ». Dans ce cas, si vous pensez à cela, si les cieux sont ici, alors qu’attendez-vous d’autre ? Nous ne pouvons éprouver ces cieux que si nous sommes conscients de notre unité avec Dieu, notre nature immortelle, (étant donné que la mortalité ne fait certainement pas partie des cieux). Nous pouvons donc nous mettre au travail maintenant sur cette aventure pour comprendre Dieu, Sa nature et Son essence, comme exprimés par les synonymes de Dieu [« Principe; Entendement; Ame; Esprit; Vie; Vérité; Amour; » S&S 587:8] Nous arrivons à cette compréhension en faisant l’effort de réformer (S&S 10), une bonne sorte d’effort ! Dans cette section, Jésus parle aux publicains et aux pécheurs, comme le dit Luc, et les Pharisiens n’en pensaient rien de bien. (Bible 8) Dans nos propres efforts pour repenser les choses, renversons-nous naturellement les pensées des pharisiens, qui pourraient nous éloigner des idées fraîches et vraies nous concernant ? Qu’en est-il des vraies pensées de nos semblables ? De Dieu ? Reléguons-nous Dieu à ne résoudre que quelques problèmes de nos vies, tout spécialement ceux qui nous apportent des douleurs physiques ? Ou faisons-nous attention à l’univers selon le point de vue de Dieu/Amour ? La citation Bible 11 contient la confirmation réconfortante que Dieu nous fait triompher en Christ, qu’Il rend évident en nous la saveur de cette connaissance, à chaque endroit. Cela ne signifie-t-il pas que nous pouvons Le connaître partout, tout autour de nous, et qu’Il se fait connaître à nous, pour que nous puissions Le voir et Le comprendre ? Jésus-Christ était celui qui nous aida le plus à comprendre la nature bonne, illimitée et spirituelle de Dieu. Mme Eddy explique dans cette section (S&S 12) que notre part dans l’expiation, est de nous élever à une vie nouvelle par la régénération ! [On trouve dans la traduction de II Cor. 2 :14, de la version de la Bible, New International Reader, un renforcement biblique du message de « Side with God and Win » (Hymne 296) qui est traduit par « Avec Dieu vous vaincrez ». Il est écrit « Remerciez Dieu ! Il nous conduit toujours à la parade du vainqueur, car nous appartenons à Christ. » (Bible 11) Dans la dernière ligne de ce verset, pensez à votre rôle de « désodorisant » aujourd’hui : « qui répand par nous en tout lieu l’odeur de sa connaissance ! »]
 
Section 4 : Marchez avec Christ.
Ici encore, nous avons l’idée d’accord ou de réconciliation. J’aime la manière dont Amos parle de marcher ensemble. (Bible 12) Cela implique une action ! Marchons-nous toujours avec Christ ? Nous ne souhaitons pas avoir les « fruits » [pourris et infects] qui viennent en acceptant la mortalité comme notre droit de naissance. Nous voulons la domination [parfumée] qui vient en acceptant notre nature semblable à Christ, notre identité créée par Dieu. Nous apprenons cette nature petit à petit, faisant quotidiennement des efforts pour embrasser uniquement ce que Dieu connaît de notre nature. Ce n’est pas difficile d’identifier quelles parties de nos pensées et actions sont semblables à Christ, vraies. Ce que nous pensons de nous-mêmes est uniquement vrai si cela peut être attribué à Dieu. C’est certainement du travail ! C’est même parfois très difficile, mais c’est le seul moyen pour que nous puissions achever notre course avec joie. (S&S 17) Et ne vous inquiétez pas, malgré le défi, car c’est réellement grâce à lui, que nous trouvons la plus profonde joie et satisfaction qu’il y ait ! [Mme Eddy dit dans Message de 1902 : « seul ce que Dieu donne, et ce que nous donnons à nous-mêmes et aux autres, grâce à ce qu’il nous accorde, apporte le bonheur : le mérite dont il a conscience satisfait le coeur affamé, et rien d’autre ne le peut. » Une valeur et satisfaction valables viennent en sachant que nous sommes l’image et la ressemblance divine et que nous agissons comme tel. Bible 14, S&S 14]  
 
Section 5 : Sauver l’homme du péché/L’homme est exempt de péché.
Cette section comprend l’histoire de l’homme se trouvant à la piscine de Bethesda. Jésus demande à l’homme s’il souhaite être guéri. La NIV Study Bible indique que la raison de cette question pourrait être que de nombreuses personnes tiraient un revenu important de leurs infirmités, en mendiant par exemple. C’est aussi possible qu’il avait tout bonnement perdu sa volonté d’être guéri. Quoi qu’il en soit, Jésus l’a guéri, lui a dit de s’en aller et lui a dit « ne pèche plus, de peur qu’il ne t’arrive quelque chose de pire. » Il sous-entend apparemment que le péché apporte un état pire qu’une infirmité physique. Cela confirme les multiples déclarations de Mme Eddy dans cette Leçon où il est dit que la principale mission de Jésus-Christ était de nous libérer du péché (plutôt que la maladie). Pourquoi pensez-vous qu’il en soit ainsi ? Car nous avons tendance à aimer le péché, qui fait que nous restons collés à une vision mortelle de nous-mêmes et nous présente comme impuissant, sans domination. Comme la maladie est inconfortable, nous ne voulons vraiment pas y rester collés et sommes tout à fait prêts à l’abandonner ! Heureusement, Dieu œuvre pour nous, pour nous aider à abandonner ces désirs mortels qui ne nous apportent pas une joie réelle. Le compromis est que nous gagnons une domination merveilleuse lorsque nous abandonnons ces péchés ! La chose vraiment géniale c’est que peu importe ce que nous faisons, nous ne pouvons pas vraiment être séparés de l’Amour. Lisez ce que dit Paul dans la citation S&S 22 et ce que dit Mme Eddy au sujet de ce qu’est la doctrine de la Science Chrétienne ! Ce ne sont pas que des mots, c’est la substance de l’amour que Dieu a pour nous. C’est la différence entre les visions théologiques traditionnelles de l’expiation et la vision qu’épouse la Science Chrétienne. La Science Chrétienne nous montre que nous sommes sauvés et créés à nouveau par le Christ qui démontre activement l’amour guérisseur que Dieu a pour l’homme !
 
Section 6 : Aimer notre prochain – unité avec l’homme – apporte l’unité avec Dieu.
Une fois encore, nous devons marcher sur le chemin que Jésus-Christ a tracé devant nous, il consiste à aimer Dieu et aimer notre prochain. J’aime cette histoire que raconte Jésus au sujet de l’idée d’aller à l’autel pour laisser une offrande à Dieu. Il nous dit que si nous y allons et nous devons d’abord traiter la rancune qu’on pourrait avoir envers quelqu’un, pour pouvoir ensuite approcher Dieu avec notre cadeau, notre sacrifice. J’aime penser à cela comme d’aller dans un endroit sacré dans notre pensée pour prier, pour reconnaître la bonté et le pouvoir de Dieu dans nos vies. C’est assez difficile à reconnaître qu’il n’y a qu’un seul et unique Entendement qui est bon, tout en pensant de manière incorrecte aux autres. Cela pourrait être utile d’appliquer ce même test aux pensées que nous chérissons à notre sujet. Aucune des pensées que nous aurions à l’esprit qui soient dissemblables à Dieu, ne pourra nous apporter cette reconnaissance de notre unité avec l’Amour. Le sacrifice que l’Amour chérit, est le sacrifice des mauvaises pensées, des mauvaises actions. C’est l’Amour en action. En abandonnant des idées incorrectes de nous-mêmes et des autres [et de notre travail], nous ressentons notre unité avec l’Amour … il n’y a rien de mieux que l’on puisse ressentir dans l’univers ! [Abaisser les pressions et les fardeaux erronés, permet de ressentir une lumière spirituelle sans inquiétude, un rafraîchissement, une liberté, un sentiment d’élévation morale… Dans « In Education at The Principia », Mary Kimball Morgan écrit : « Ne vous laissez pas conduire par votre travail. Cherchez à trouver une joie plus profonde dans votre travail. On peut être profondément sincère et en même temps avoir le cœur spirituellement léger. » (p. 222) Donc soyons profondément sincère en « promett[ant] solennellement » le 6ème Article de Foi (S&S 27), nous devrions rester avec la joie spirituelle de vivre la liberté disciplinée des disciples de Christ de l’époque moderne. Comme je me le dis toujours à moi-même et aux membres de l’équipe et aux campeurs : « Si vous ne prenez pas plaisir à pratiquer la Science Chrétienne, vous NE pratiquez PAS la Science Chrétienne ! » Alors souriez beaucoup ! Riez à gorge déployée ! Et amusez-vous beaucoup cette semaine !]
 
Cette leçon métaphysique hebdomadaire est offerte sans frais au personnel et aux 1200 campeurs bénis chaque été au Camp CEDARS, ainsi qu’aux anciens élèves, leurs familles et les amis qui en font la demande. Cependant, les dons présents et futurs sont toujours nécessaires pour aider à couvrir les coûts de fonctionnement de ce service et pour réaliser les camps. Allez à l’adresse suivante pour soutenir en-ligne le travail de CedarS http://www.cedarscamps.org/giving/default.htm?id=1
Votre contribution, toujours bienvenue et déductible d’impôts, est particulièrement nécessaire pour le camp de cette année ainsi que pour le Fond de soutien “Adoptez le troupeau”. Il vous est toujours possible de faire un don en appelant le (636) 394-6162 ou d’envoyer un chèque par courrier à:
CEDARS Camps, 1314 Parkview Valley, Manchester, MO 63011  
 
Note du Directeur du Camp: Ce partage est le plus récent de la série hebdomadaire émise sans interruption depuis 8 ans. La série des “mets” (idées d’application métaphysique) de la leçon biblique existe grâce à la contribution des Praticiens résident de CedarS et occasionnellement d’autres métaphysiciens. (Pour maintenir le flux des idées du praticien intact et pour permettre de les imprimer séparément “les sujets à envisager pour l’école du dimanche” viennent sur une page séparée ou par e-mail en suivant.) L’offre de cette semaine est destinée à encourager la poursuite de l’étude et l’application des idées de la leçon et pour l’école du dimanche à dynamiser la participation des étudiants et des enseignants en herbe de notre personnel. A l’origine envoyé SEULEMENT à mes élèves de l’école du dimanche et aux campeurs, aux membres du personnel et aux familles de CedarS qui voulaient poursuivre à la maison et dans leurs écoles du dimanche à domicile le même type d’étude centrée sur la leçon, d’application et d’inspiration qu’ils ont apprécié au camp, les “mets” ne sont en aucun cas destinés à être définitifs ou concluants ni en aucune façon à se substituer à l’étude quotidienne de la leçon.Les pensées présentées sont l’inspiration d’un moment et sont offertes pour donner un peu plus de dimension, de recul et d’angles nouveaux sur l’application quotidienne sur certaines des idées et des passages étudiés. Les Leçons Bibliques sont protégées par le droit d’auteur auprès de la Christian Science Publishing Society et sont imprimées dans le Christian Science Quarterly disponibles dans les salles de lecture de la Science chrétienne ou en ligne à eBibleLesson.com ou myBibleLesson.com.Les citations référencées (B..) sont tirées de la version King James de la Bible et (S..) du livre d’étude de Science Chrétienne : Science et Santé avec la clef des écritures de Mary Baker Eddy. La Bible et Science et Santé sont les livres ordonnés pasteurs de l’Eglise du Christ, Scientiste. La leçon biblique est le sermon lu lors des services dans chaque église de la Science Chrétienne dans le monde entier. La Leçon-Sermon parle à tous individuellement par le Christ, offrant un aperçu unique et des applications sur mesure pour chacun. Nous sommes heureux que vous ayez demandé ce partage métaphysique et nous espérons que vous trouverez ces idées utiles dans votre cheminement spirituel, en creusant plus profondément dans vos livres et en étroite liaison avec votre consolateur et Pasteur. Régalez-vous!
 
Warren Huff, Directeur du camp, director@cedarscamps.org (636) 394-6162 
 
American Camp Association

MAIN OFFICE
(November - May)
410 Sovereign Court #8
Ballwin, MO 63011
(636) 394-6162

CAMP OFFICE
(Memorial Day Weekend - October)
19772 Sugar Dr.
Lebanon, MO 65536
(417) 532-6699

Support our mission!

CedarS Camps

Back
to top