Thank you for another best summer yet!

Acceptez l'Esprit comme tout, et découvrez que rien n'est matière!

Idées d'application métaphysique pour la leçon biblique de la science chrétienne

16-22 mars 2020

Sujet: La Matière

Préparé par Kathy Fitzer

kathyfitzer@gmail.com

J’ai trouvé la leçon de cette semaine si claire et forte dans sa présentation très logique de pourquoi la matière (la preuve et le témoignage des sens physiques) peut être rejetée et renversée par une compréhension de la totalité de l’Esprit – Dieu. Elle illumine l'exposé scientifique de l'être telle qu'il est donné dans Science et Santé avec la clef des Écritures de Mary Baker Eddy: «Il n'y a ni vie, ni vérité, ni intelligence, ni substance dans la matière. Tout est Entendement infini et sa manifestation infinie, car Dieu est Tout-en-tout. L'Esprit est la Vérité immortelle; la matière est l'erreur mortelle. L'Esprit est le réel et l'éternel; la matière est l'irréel et le temporel. L'Esprit est Dieu, et l'homme est Son image et Sa ressemblance. Donc, l'homme n'est pas matériel; il est spirituel. » (p. 468)

En suivant les enseignements et les exemples donnés dans la Bible et Science et Santé, nous pouvons nous éveiller à la totalité de Dieu et démontrer l'impuissance de la croyance matérielle à avoir une emprise sur nous. Il existe une loi en vigueur – la loi de la Vérité – qui apaise les peurs et régit toute l'humanité. Alors que nous témoignons de cette loi, nous pouvons insister pour voir son effet dans la lutte contre les maladies, y compris les maladies dites contagieuses (même si elles semblent menaçantes), ainsi que pour susciter un sentiment général de stabilité, de liberté et d'harmonie dans nos propres vies et dans le monde entier. Ce n'est pas un travail fastidieux, mais une joie! Commençons maintenant, acceptons le défi et embrassons l'idée de mieux comprendre la totalité de l'Esprit sans limites et le néant de la matière limitée et limitante.

Texte d'or: «… c'est l'Esprit qui rend témoignage, parce que l'Esprit est la vérité.…».

La vérité est ce que nous recherchons tous – la seule chose qui mérite d'être crue. Le témoignage de l'Esprit est vrai! Lorsque nous écoutons ce que l'Esprit dit à propos d'une situation donnée, les faux témoignages (matériels) sont réduits au silence. Dieu (la Vérité) se révèle à nous! Par le sens spirituel, nous percevons la réalité de la présence de Dieu. «Le sens spirituel est la faculté consciente et constante de comprendre Dieu.» (SH 209: 31-32) Revendiquez le sens spirituel comme le vôtre. Ecoutez! Réjouissez-vous! Voyez la vérité de l'Esprit.

Lecture Alternée : J'ai compté cinq fois dans cette Écriture où Isaïe déclare explicitement que Dieu est le seul Dieu et a créé tout ce qui a jamais été créé – constituant la justice et le salut! Le prophète appelle ceux qui font et adorent les idoles (images gravées) ignorants (v. 18). Mais l'ignorance peut être corrigée par l'instruction. Ces versets instruisent ceux qui luttent sous de fausses croyances. Esaïe 45: 9 «Malheur à qui conteste avec son créateur! -Vase parmi des vases de terre! -L'argile dit-elle à celui qui la façonne: Que fais-tu? Et ton oeuvre: Il n'as point de mains?» a été traduit: «Quelle douleur attend ceux qui se disputent avec leur Créateur! Un pot en argile se dispute-t-il avec son potier ? L’argile se dispute-t-elle avec celui qui la façonne en disant: «Arrêtes, tu te trompes?». Le pot s’exclame-t-il: «Comment pouvez-vous être maladroit?» » [traduction pas autorisé de «What sorrow awaits those who argue with their Creator. Does a clay pot argue with it's maker? Does the clay dispute with the one who shapes it, saying, 'Stop, you're doing it wrong!' Does the pot exclaim, 'How clumsy can you be?'» (NLT)] Bien sûr que non! Donc, en tant que création de Dieu (toujours droite et entière), soyons sûrs que nous ne discutons pas du côté des fausses preuves. Dieu est TOUT et a créé toutes choses à Son image. Notre privilège (que nous DEVONS embrasser) est d’être le témoin de Dieu et d’aller vers Dieu (se tourner vers le sens spirituel) pour découvrir ce qui se passe réellement dans toutes les situations! De bons règnes!

Section 1: Avoir un seul Dieu

Cette section comprend le Premier Commandement – réitérant la nécessité d'honorer comme réel seulement ce que Dieu sait et a créé. Les Commandements sont précédés du rappel que c'est le Dieu qui a délivré le peuple de la servitude de l'Égypte qui parle. (Bible 4) Aujourd'hui, ce seul et unique Dieu continue de nous délivrer de l'esclavage de toute fausse croyance matérielle qui tenterait de nous limiter de quelque façon que ce soit.

La section s'ouvre par une question. Allons-nous nous concentrer sur des choses éphémères? (B1) Dans ce cas, ils parlent de fortunes ou de richesse. Mais il peut être appliqué à tout type de plaisir matériel – ou de douleur, d'ailleurs. Allons-nous être hypnotisés par la nouvelle d'une pandémie, d'un marché boursier variable, de conflits politiques? Jérémie nous donne des conseils. Là où La Bible Louis Segond utilise le mot «glorifie», plusieurs autres traductions utilisent le mot vantardise. Et le mot hébreu peut également être traduit par célébrer ou féliciter. En bout de ligne nous ne devrions pas prendre le crédit de quoi que ce soit ou être tenté de penser que ce sont des choses matérielles qui nous rendent heureux (ou des conditions matérielles qui nous rendent malheureux.) Au lieu de cela, nous devrions célébrer que nous comprenons et connaissons DIEU qui se délecte de nous couvrir d'un amour sans faille et «qui excerce la bonté, le droit et la justice sur la terre». (B3)

Plutôt que de devenir hypnotisés par les nouvelles, ou par des preuves physiques, nous devons nous accrocher au fait que la matière n'est ni auto-gouvernée (et donc hors de nos mains et hors du contrôle de Dieu, de l'Esprit), ni n'est le produit de l’Esprit. La matière n'a aucun pouvoir – point final! (S4) Nous devons «remplacer les objets du sens matériel par les idées spirituelles».(S5) Par exemple, plutôt que de voir des mortels qui sont vulnérables à la maladie et incapables de l'arrêter – ou soumis à un désastre économique en raison de conditions indépendantes de notre volonté – voir l'homme immortel soumis uniquement aux lois de Dieu – y compris la santé non fluctuante, l'harmonie, et bien-être.

Section 2: Sortir de la fausse vue appelée matière pour l’Esprit.

Parfois, nous sommes accrochés à trouver exactement ce qui est la matière. Il peut être déconcertant de dire que la matière n'est pas réelle si nous pensons que tout ce qui nous entoure (et même notre propre corps) est, en fait, matériel. Mais que se passe-t-il si nous considérons la matière comme une perception erronée de la réalité – une fausse vision? Ensuite, tout ce dont nous nous débarrassons est la fausse perception. La substance spirituelle, qui est totalement tangible, demeure. Pour moi, Mary Baker Eddy le dit si bien quand elle dit: «Le domaine du réel est l'Esprit. La dissemblance de l'Esprit est la matière, et l'opposé du réel n'est pas divin, c'est un concept humain. La matière est une erreur d'énoncé . » Le reste du paragraphe mérite une étude sérieuse et conclut en réitérant l'idée que la matière est… «un concept humain, quelquefois beau, toujours erroné». (S7, p. 277) Nous ne nous débarrassons pas de la beauté, mais la voyons comme spirituelle – permanente. Il en va de même pour chaque aspect de la santé (physique, émotionnel, économique, politique, etc.)

Je me demande si Romains 8 peut être considéré comme disant que si nous regardons les choses d'un point de vue charnel (ou matériel), nous allons être influencés (ressentir les effets et les limites) de la chair ou de la matière. Mais, si nous considérons les choses d'un point de vue spirituel – voyons la véritable essence des choses comme jaillissant des idées de bien dont elles sont réellement faites – nous trouverons la substance indestructible de l'Esprit. (B5)

Le livre d'étude de la Science Chrétienne nous enseigne à «émerger doucement de la matière et pénétrer dans l'Esprit». (S9) J'ai souvent pensé que cela faisait une transition progressive. Et certainement, nous procédons étape par étape au fur et à mesure que notre compréhension se déroule. Mais, quand j'ai recherché le mot doucement dans le dictionnaire Webster de 1828, la définition était «doucement, avec tendresse; sans violence, ni rugosité ni aspérité. » Rien sur la vitesse! J'ai adoré l'idée d'émerger doucement – s'appuyant sur Dieu pour nous guider. Ne pensant pas que nous devons obstinément faire le changement avec notre entendement humain. Mary Baker Eddy poursuit: «Ne songez pas à entraver [c'est à dire arrêter] la spiritualisation ultime de toutes choses, mais entrez naturellement dans l'Esprit… par croissance spirituelle.» (S9, S&H p. 485) Mary Baker Eddy a glané toutes ses idées dans son étude de la Bible. Peut-être une partie de son inspiration pour les déclarations citées ci-dessus est venue des instructions de Paul aux Thessaloniciens: «N'éteignez pas l'Esprit. Mais examinez toutes choses; retenez ce qui est bon.» (B6) Il peut être tentant d’être tellement absorbé par la preuve des sens matériels que nous éteignons mentalement la preuve de la présence permanente de l’Esprit. Ces preuves peuvent sembler entièrement masquées par la maladie, la mort ou un certain nombre de problèmes. Mais Paul a dit d'examiner (ou de tester) les preuves. Si ce n'est pas bon ou si c'est variable, ce n'est pas de Dieu. Et si ce n'est pas de Dieu, cela ne peut pas être vrai à propos de l'image et de la ressemblance de Dieu. Nous rejetons ensuite le concept humain (peu importe à quel point il semble réel) et «nous accrochons» à la réalité du bien – de l'Esprit!

Section 3: La sagesse et la compréhension viennent de Dieu.

Je me suis souvent mis à la place de Moïse. Si on m'avait dit que j'étais envoyé pour convaincre une population entière de me suivre dans l'inconnu et de convaincre un roi égyptien de libérer ses citoyens, je pense que moi aussi j'aurais répondu: «Ils ne me croiront pas!» mais, Dieu était prêt à enseigner à Moïse (comme Il nous l'enseigne) que la capacité ne réside pas dans une personnalité mortelle et que nous ne devons pas croire le témoignage du sens matériel – jamais !!! Dieu a donné à Moïse des exemples de la façon dont les sens peuvent être trompeurs. Si mon bâton se transformait en serpent, je courrirais aussi. Mais, la question à nous poser est … serais-je obéissant à la voix de Dieu – comme Moïse l'était – et reviendrais et «saisirais» le serpent – révélant sa nature illusoire? (Bible 10, 11) Plus nous acceptons la VÉRITÉ des paroles de Dieu, «Je suis l'Éternel, et il n'y en a point d'autre», plus nous pouvons faire face à l'erreur sous toutes ses formes et faire confiance au sens spirituel pour révéler les faits de l'Esprit comme la seule réalité! (Bible 9, S13) Cela demande de la pratique, mais Dieu nous instruit à chaque étape du chemin.

«La matière et l'Entendement sont des opposés.» «Les deux ne peuvent pas être réels.» Soit «tout est matière», soit «tout est Entendement». Nous (et tout le monde) devons choisir. Mais, une fois que nous arrêtons de vaciller et réalisons qu'il n'y a qu'un seul pouvoir [L'Entendement , l'Esprit], nous pouvons tirer des «conclusions scientifiques et logiques». (S14, p269) Il faut de la discipline pour ne pas croire tout ce que les sens matériels nous disent, mais alors que nous procédons pas à pas, nous trouvons que les récompenses de saisir le serpent sont incroyables! Il devient un bâton de compréhension sur lequel s'appuyer !!

Section 4: La vie est entièrement spirituelle. La matière n'a pas de vie à perdre.

Cette section comprend l'histoire de Jésus ressuscitant la fille de Jaïrus d'entre les morts. Jaïrus était l'un des «chefs de la synagogue», qui étaient généralement plus ouverts à l'enseignement de Jésus que les pharisiens. Il est venu vers Jésus, le suppliant de guérir sa fille, qui était malade. Après que le message soit venu qu'elle était morte, Jésus a simplement dit à Jaïrus: «Ne crains pas, crois seulement.» (B13) Wow! Une telle réponse a dû paraître incrédule à Jaïrus, mais peut-être était-il réconforté par la conviction de Jésus. Jésus savait que la création de Dieu, y compris l'homme, est de nature complètement spirituelle. Cela étant, la vie n'est ni dans la matière ni ne peut mourir de la matière. Peut-être que les paroles du psalmiste ont résonné avec Jaïrus: «Pourquoi t'abats-tu, mon âme, et gémis-tu au dedans de moi? Espère en Dieu, car je le louerai encore; Il est mon salut et mon Dieu.» (B12) Les paroles de Jésus ont été suivies d'une démonstration. (S15) Certainement, voyant la vie de sa fille restaurée, Jairus doit être devenu croyant.

Les grandes œuvres de Jésus peuvent-elles être répétées? Absolument! Il n'y avait rien de magique en elles. Elles étaient une démonstration de la compréhension claire de Jésus que la matière n'est pas une substance, ni ne peut être «l'arbitre (le juge final) de la vie ou construire une forme d'existence quelconque.» comme le dit le livre d'étude de la Science Chrétienne, «L'homme se rend maître de la matière dans la mesure où celle-ci perd pour le sens humain toute entité en tant qu'homme.» (S17) Alors que nous devenons de plus en plus conscients que «la Vie et l'intelligence sont purement spirituelles, qu'elles ne sont ni dans la matière ni matérielles », les plaintes du corps seront réduites au silence. (S19) Nous avons TOUS ce qu'il faut pour démontrer la réalité de l'être spirituel et le néant de la matière! La guérison vient pensée par pensée.

Section 5: Vérité qui nous rend libres.

Avez-vous déjà regardé quelque chose dans une pièce sombre et constaté que vous ne pouviez rien voir du tout ou que cela était déformé? La lumière est nécessaire pour discerner ce qui est vrai. Ainsi, le lien entre le Christ Jésus s'identifiant comme la lumière du monde et son affirmation aux Juifs désireux de l'écouter que s'ils suivaient ses enseignements, ils CONNAÎTRAIENT la vérité, ET la vérité les affranchiraient. (B15) Dans sa lettre aux Galates, Paul a réitéré que le Christ (la lumière divine illuminant la conscience humaine) nous rend libres. (B16) Et Mary Baker Eddy en dit un peu plus sur ce que révèle cette lumière de la vérité…. «Le Christ présente l'homme indestructible, que l'Esprit crée, constitue et gouverne.» (S21) L'homme spirituel et «indestructible» est tout ce qui est vrai. La vision matérielle fausse et déformée n'existe que dans la conscience mortelle. «C'est pourquoi, à mesure nous nous approchons de l'Esprit et de la Vérité, nous perdons conscience de la matière.» (S22)

Lorsque nous percevons cette vérité de la réalité spirituelle et discernons la fausseté de tout rapport matériel de discorde et de souffrance (ou de plaisir matériel, d'ailleurs), la guérison se produit. La croyance que nous pouvons souffrir «du froid, de la chaleur, de la fatigue», des blessures, de la contagion, etc. . «est une croyance humaine, non pas la vérité de l'être». (S23) La guérison de M. Clark – qui était mourant – montre que le pouvoir de guérir ne se limite pas au jour de Jésus. Reconnaître le fait que nous sommes spirituels – le résultat ou l'image réfléchie de l'Esprit -, et non soumis à des «lois» physiques, révèle la totalité! Et nous appelons cela la guérison. (S24 & 25)

Section 6: Célébrez la totalité de Dieu et le néant de la matière!

J'ai trouvé la guérison en me réjouissant simplement de la toute-puissance et de la présence de Dieu. «Alléluia: car le Seigneur notre Dieu tout puissant est entré dans son règne» est une merveilleuse prière de célébration qui soulage la peur et le désespoir, permettant de voir la perfection actuelle. (B18)

Nous lisons: «Dieu, l'Esprit, étant tout, rien n'est matière.» (S27) D'une certaine manière, cette phraséologie semble plus facile à envelopper que de dire «la matière n'est rien». Pour moi, plutôt que de sentir que je dois me débarrasser de quelque chose (matière), je dois juste me rappeler que tout est Entendement – idée. Les pensées de bien permanent (santé, bien-être, harmonie, approvisionnement, joie qui ne peuvent être enlevée) sont réelles – de Dieu, de l'Esprit. Les pensées de plaisirs éphémères ou de douleur et d'inharmonie de toute sorte – quelle que soit leur apparence tangible – ne sont pas réelles. Ce sont les idées fausses d'un entendement mortel supposé, une matière mal nommée, et il n'y a rien pour eux parce que Dieu, l'Esprit est tout et «il ne peut rien y avoir au-delà de la divinité illimitable». (S26)

La leçon se termine par une partie du thème métaphysique adopté par CedarS cette année. Il est plein de promesses et mérite d'être considéré! Voici la version étendue de p. 265 Science et Santé : «L'homme comprend l'existence spirituelle dans la mesure où il augmente ses trésors de Vérité et d'Amour. Il faut que les mortels gravitent vers Dieu, que leurs affections et leurs desseins se spiritualusent — il faut qu'ils abordent les interprétations plus larges de l'être, et qu'ils gagnent un sens plus juste de l'infini — afin de se dépouiller du péché et de la mortalité. Ce sens scientifique de l'être, qui abandonne la matière pour l'Esprit, ne suggère aucunement l'absorption de l'homme en la Divinité ni la perte de son identité, mais confère à l'homme une individualité plus développée, une sphère de pensée et d'action plus étendue, un amour plus expansif, une paix plus haute et plus permanente.»

Profitez de la gravitation vers Dieu. Laissez tout mensonge limitant (appelé matière) derrière!

American Camp Association

MAIN OFFICE
(November - May)
410 Sovereign Court #8
Ballwin, MO 63011
(636) 394-6162

CAMP OFFICE
(Memorial Day Weekend - October)
19772 Sugar Dr.
Lebanon, MO 65536
(417) 532-6699

Support our mission!

CedarS Camps

Back
to top