Join us for the best summer yet!

Découvrez une compréhension plus profonde de Dieu qui guérit.

Idées d’applications métaphysiques pour la leçon biblique trimestrielle de la Science Chrétienne sur :

«La Science Chrétienne »

pour le 27 juin 2021

par Lindsey et John Biggs, CS de Maryland Heights, MO

.541 460 3515 biggs.lindsey@gmail.com

541 418 1176 JohnBiggsCS@gmail.com

Introduction

La leçon biblique de cette semaine contient des idées merveilleuses sur la façon dont nous percevons la Parole de Dieu – une compréhension déjà écrite dans le cœur de chaque homme, femme et enfant. Il existe de nombreuses façons de plonger plus profondément dans cette compréhension – la compréhension que Dieu nous a tous créés parfaitement à son image et à sa ressemblance. La compréhension de Dieu est comme une lumière qui éclaire l’ignorance ou la peur avec une véritable communion avec Dieu qui éclaire et guérit. Chaque section contient des manières dont cette compréhension de notre relation avec Dieu est mise en évidence par la révélation de la Science Chrétienne. Amusez-vous à creuser et à en savoir plus!

 

Texte d’or

Quel réconfort de savoir que nous avons notre pasteur avec nous tout le temps ! Nous pouvons emballer notre pasteur dans notre sac, l’emmener avec nous dans un avion ou une randonnée, et savoir que nous avons un accès instantané pour acquérir la perspicacité et la compréhension dont nous avons besoin.

En 1894, Mary Baker Eddy a désigné la Bible et Science et Santé avec la Clef des Écritures comme Pasteur de l’Église de la Science Chrétienne, remplaçant la prédication personnelle et par des individus, par des Leçon-Sermons lus à partir de ces deux livres.

Dans sa raison, elle déclare : « Mes étudiants prêchaient et m’envoyaient des copies de leurs sermons. Ils sont devenus de pire en pire. Enfin il en vint un qui était un si grand mélange que si je n’avais pas su le fait, je n’aurais pas pu dire si l’écrivain était un scientiste chrétien, un spiritualiste, un théosophe. Je me suis dite : « Il faut faire quelque chose et tout de suite. » Je me suis retirée de tout autre travail, et dans la solitude et la prière presque incessante, j’ai cherché et trouvé la volonté de Dieu. A la fin des trois semaines, j’ai reçu la réponse, et elle m’est venue aussi naturellement qu’à l’aurore la lumière du matin : bien sûr, c’est la Bible et Science et Santé.’ » (A World More Bright, p. 151- 152, traduction française pas autorisée)

C’est pourquoi elle a désigné la Bible et Science et Santé avec la Clef des Écritures comme notre Pasteur ! C’est merveilleux d’entendre la Parole de Dieu nous être prêchée directement par notre Pasteur chaque dimanche et mercredi à travers les merveilleux Lecteurs qui sont élus par les églises. Ces Leçons-Sermons nous nourrissent « de l’intelligence et de la sagesse » (Jérémie 3:15) dont nous avons besoin, comme le dit le thème de notre Texte d’Or. Quel cadeau de savoir que la Parole de Dieu prêche, guérit, élève, bénit et transforme. «La Parole de Dieu est un prédicateur puissant, et elle n’est pas trop spirituelle pour être pratique, ni trop transcendantale pour être entendue et comprise.» (Message de 1901 à l’Église Mère, p. 11)

 

Lecture Alternée

Ces passages de Jérémie (31:33-34) sont un rappel si réconfortant que la loi de Dieu est universelle – est déjà écrite dans chaque cœur. Chaque enfant de Dieu connaît intrinsèquement la Parole de Dieu – connaît intrinsèquement son identité en tant que spirituelle, entière, complète. C’est pourquoi la guérison par la Science Chrétienne est comme se réveiller – se réveiller à la réalité que nous avons toujours connue de façon innée. Notre sens spirituel nous dit qu’il y a tellement plus pour chacun de nous – une substance belle et divine – qu’il n’y paraît. C’est la foi qui nous dit qu’il doit y en avoir plus, et par la prière et l’étude, cette foi s’étend à la compréhension spirituelle et à la démonstration de qui nous sommes en tant que fils et filles bien-aimés de Dieu.

Avec chaque personne que nous voyons autour de nous dans la communauté, nous pouvons affirmer mentalement que la loi de Dieu est déjà écrite dans leur cœur – ils sont l’image et la ressemblance spirituelles de Dieu, déjà entières, complètes et libres. Ils ont une alliance avec Dieu, tout comme nous. Nous pouvons témoigner de l’esprit du Christ en eux – leur vraie nature et identité – qui exprime constamment le bien, la Vérité, dans chaque cœur et conscience humains. Ainsi, même si nous aidons quelqu’un à « connaître l’Eternel », nous nous réjouissons et affirmons sa relation déjà établie avec Dieu, et Dieu lui parlera exactement de la manière qu’il peut comprendre.

Les passages de la Lecture Alternée de Néhémie (Néhémie 8:1-10) continuent de souligner la compréhension spirituelle que Dieu donne à Ses enfants. Dieu ne veut pas et ne pourrait jamais permettre qu’une partie de sa création rayonnante soit cachée à quelqu’un. Dieu veut être compris parce que la compréhension de Dieu entraîne la destruction de l’erreur et le salut du monde entier. Ainsi, Dieu nous aide à la comprendre de manière pratique, tangible qui nous bénit. Esdras a aidé les gens à comprendre la Parole de Dieu de telles manières .

«Ils lisaient distinctement dans le livre de la loi de Dieu, et ils en donnaient le sens pour faire comprendre ce qu’ils avaient lu» (Néhémie 8:8) La recherche « L’objectif de la Bible » de la Christian Science Sentinel nous dit ceci : Même si certaines personnes étaient probablement alphabétisées à un niveau de base, la plupart avaient peu accès aux documents écrits. Maintenant, après la reconstruction triomphale de la muraille de Jérusalem, ils ont demandé à Esdras, leur scribe et prêtre, de lire à haute voix la loi mosaïque. Le récit rapporte que la lecture a été faite « distinctement » – communiquée aux gens d’une manière qui « leur a donné le sens et leur a fait comprendre la lecture » (Néhémie 8 :8). Discerner la loi les rend heureux : « Et tout le peuple s’en alla … pour se livrer à de grandes réjouissances. Car ils avaient compris les paroles qu’on leur avait expliquées. » (v. 12). (traduction française pas autorisée)

 

Section 1 – Laissez le Consolateur révéler qui vous êtes vraiment !

Jésus parle du Consolateur, ou paraclet en grec, venant après son départ. Il nous parle un peu du rôle de ce Consolateur. Ce sera:

  • Révéler « l’esprit de vérité »
  • Dire tout
  • Rappeler tout ce que Jésus a dit :

«Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur, afin qu’il demeure éternellement avec vous, l’Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu’il ne le voit point et ne le connaît point; mais vous, vous le connaissez, car il demeure avec vous, et il sera en vous.»(Jean 14:16, 17/citation B4)

Ainsi, l’Esprit de vérité habite déjà en chacun de nous ! Cela renvoie à Jérémie dans la lecture alternée où nous lisons que Dieu a « mis [sa] loi au dedans d’eux, [Il] l’écrira dans leur cœur; Et [Il] sera leur Dieu, Et ils seront [son] peuple. Celui-ci n’enseignera plus son prochain, Ni celui-là son frère, en disant: Connaissez l’Éternel! Car tous [Le] connaîtront, Depuis le plus petit jusqu’au plus grand,… » (Jérémie 31 :33, 34)

Mary Baker Eddy savait que la Science Divine qu’elle avait découverte faisait tout cela. Elle a expérimenté l’effet transformateur de reconnaître que Dieu était la seule Vie lorsqu’elle s’est rapidement rétablie après une chute presque fatale. Mais elle n’était pas satisfaite de cette seule guérison – elle avait faim et soif de savoir comment elle avait été guérie. Alors, elle a sondé les Écritures, prié et mis en pratique ce qu’elle découvrait. D’autres ont été guéries aussi par l’application de ce qu’elle glanait. Dès lors, elle réalisa que la guérison qu’elle expérimentait, et que d’autres expérimentaient, pouvait être enseignée et pratiquée par tout chercheur sincère de Vérité car elle était basée sur un Amour universel et un Principe divin appelé Dieu. Elle a enseigné à son premier élève en 1866. Ses élèves ont découvert qu’à travers ses enseignements sur Dieu comme étant tout bon, la Vie et l’Amour, ils pouvaient également être témoins de la guérison des autres en appliquant ce qu’ils apprenaient de ses cours. Un nouveau mouvement est né, basé sur cette compréhension de la nature et des lois de Dieu.

Une autre traduction de Consolateur est Avocat. Selon le Thésaurus, un avocat (le contraire d’un adversaire) est un bailleur de fonds, un défenseur, un promoteur, un partisan, un plaideur, un exposant, un porte-parole, un défenseur. Nous pouvons savoir qu’à chaque prière que nous prions, c’est l’Avocat, notre Avocat de la Défense ou notre Consolateur défendant nos droits en tant qu’enfants spirituels de Dieu ! C’est le Saint Consolateur révélant une connaissance et une compréhension de qui nous sommes en tant qu’image et ressemblance de Dieu. Notre Consolateur, ou Avocat, est ici avec nous pour nous aider à nous défendre, nous soutenir et nous restaurer, et demeure avec nous pour toujours !

 

Section 2 – Vivez l’éveil spirituel qui vient de la lecture de Science et Santé

Dans Science et Santé, l’un des chapitres de la « Clef des Écritures », intitulé Apocalypse, donne une interprétation spirituelle d’Apocalypse 10, 12 et 21. Mary Baker Eddy a estimé que le « petit livre » mentionné dans Apocalypse 10 :9 signifiait Science et Santé avec la Clef des Écritures.

Après une révision majeure en 1891 qui a abouti à la 50e édition de Science et Santé, elle a écrit :

« Cela me procure une joie indicible de penser au bien que je sais que cette révision va accomplir. Les anciennes éditions faisaient leur travail et le faisaient bien. Mais la nouvelle a une nouvelle tâche, elle prend dans son office celui d’enseignant aussi bien que de guérisseur ; elle devient une force vivante pour élever toute la race humaine. » (A World More Bright, p. 128, traduction française pas autorisée)

Il joue certainement le rôle de guérisseur, comme beaucoup l’attestent dans le chapitre de Science et Santé intitulé « Les fruits de la Science Chrétienne ». Voici un exemple : « J’avais entièrement perdu ma foi en un Dieu miséricordieux et je ne savais pas de quel côté me tourner pour avoir de l’aide. C’est alors que mon attention fut attirée sur la Science Chrétienne, et je n’oublierai jamais le moment merveilleux où je perçus le fait qu’un Père tout aimant est toujours avec moi. Tous les chagrins et les soucis furent oubliés et après avoir lu Science et Santé pendant quatre semaines je fus libérée de tous mes maux. Je suis aujourd’hui une femme satisfaite et en bonne santé. » (Science et santé, p. 658-559)

Un des premiers travailleurs a écrit : « le nouveau volume semble nous ramener au Collège, pour rassembler ses nouvelles méthodes et ses dictons inspirés, de sorte qu’un peu d’imagination est nécessaire pour nous convaincre que l’enseignante elle-même est à nouveau devant nous bien que cette fois sous une forme impersonnelle.» (A World More Bright, p. 128)

Est-ce simplement la lecture du livre qui apporte la guérison ? Non. C’est l’éveil spirituel qui se produit lorsque nous lisons la Vérité. Pendant que nous lisons, nous nous sentons nous souvenir de ce que nous avons déjà connu – la belle Vérité sur Dieu et l’homme et la nature spirituelle des choses ; elle résonne en nous à un niveau plus profond – comme la loi qui est déjà écrite dans nos cœurs ; et on sent le Christ en nous – notre nature spirituelle – répondre au message ; toute notre conscience cède au message et, par conséquent, la guérison se produit !

Dans Science et Santé, nous lisons : «Pour l’entendement humain, la voix inaudible de la Vérité est pareille « au rugissement d’un lion »» (p. 559). J’ai souvent apprécié cet article : « The inaudible voice of Truth », https://journal.christianscience.com/shared/view/16edvzimg54?s=t (malheureusement pas traduit pour Le héraut de la Science Chrétienne) qui décrit le rôle du rugissement d’un lion et pourquoi Mary Baker Eddy a peut-être utilisé cela comme métaphore de la voix de la Vérité. Il dit, en partie : « Son but est (1) de faire savoir aux autres lions où il se trouve, (2) de montrer à quel point il est grand et (3) d’avertir les lions d’autres troupes de rester à l’écart de son territoire. La « douce petite voix » de Dieu – Son « rugissement » silencieux – ne nous dit-elle pas qu’Il est juste ici avec nous ? Et cela ne nous assure-t-il pas à quel point sa toute-puissance est immense ? Et cela ne nous avertit-il pas d’interdire aux pensées impies de pénétrer dans notre conscience ? » (traduction française pas autorisée)

 

Section 3 – Le levain de Vérité est toujours à l’œuvre et nous pouvons en être témoins !

Certaines sources disent que Jésus a raconté environ 40 paraboles dans les évangiles. De toute évidence, c’était une méthode de communication des idées qu’il appréciait ! Il existe aujourd’hui de nombreuses ressources qui nous aident à approfondir le sens de ces précieuses paraboles. Vous pouvez avoir des favoris. J’ai apprécié la récente plongée dans les « paraboles liées à l’économie » sur BibleRoads.com.

 

Remarquez comment Jésus a donné la parabole à tout le monde, mais seuls ceux qui étaient réceptifs au message en ont saisi le sens. Cela me rappelle la parabole du bon semeur, qui a semé sa semence sur toute la terre, et elle a grandi dans les cœurs et les entendements qui y étaient prêts. Le semeur ne se soucie pas de savoir qui recevra le message ou non, il continua simplement à semer les graines et a confiance que cela portera du fruit au bon moment et de la bonne manière. C’est peut-être ainsi lorsque nous partageons la Science Chrétienne avec des amis ! Peut-être ne sont-ils pas tout de suite réceptifs, mais à un moment donné, ils peuvent se rendre compte que c’est exactement ce qu’ils recherchent. Nous ne devons jamais être découragés lorsque les gens ne comprennent pas tout de suite – Jésus ne l’était certainement pas ! Il a continué à vaquer aux affaires de son Père, partageant la bonne nouvelle et confiant qu’elle parlerait aux cœurs justes et porterait du fruit.

 

Nous avons aussi le privilège de témoigner du levain à l’œuvre. Bien sûr, le levain est présent partout dans le monde ! Nous pouvons être témoins de ce levain au travail tout le temps, que ce soit dans la compassion que les gens expriment, une amélioration d’un système scolaire, une société plus juste et plus égalitaire. Chacun de ces exemples, et bien d’autres, sont des exemples du levain à l’œuvre ! Une fois que le levain est placé dans la farine, il fait simplement son travail. Nous ne sommes peut-être même pas conscients qu’il se passe quelque chose avec la pâte ! Mais le levain fait lever le pain, tout comme il fait que la conscience humaine se spiritualise – s’élève de plus en plus haut pour comprendre des vues plus spirituelles et harmonieuses de Dieu et de l’homme.

 

Dans cette parabole particulière du « levain, qu’une femme a pris et a mis dans trois mesures de farine, jusqu’à ce que le tout ait été levé » (cit. B8/Matthieu 13:33), Mary Baker Eddy décrit le levain comme étant caché dans « Science, théologie et médecine ». Une science spirituelle, une théologie spirituelle et une médecine spirituelle. « Dans leur signification spirituelle, la Science, la Théologie et la Médecine sont des modes de la pensée divine, qui embrassent des lois spirituelles émanant du pouvoir et de la grâce invisibles et infinis. » (cit. s12/117:31-25) C’est ce que Mary Baker Eddy nous a révélé, et ce levain spirituel provoque l’éveil de toutes les pensées mortelles pour percevoir ces trois domaines – largement perçus comme physiques – dans leur valeur et leur importance spirituelles inhérentes.

 

Section 4 – Aller à Dieu

À partir de la page 192 des Écrits divers, Mary Baker Eddy consacre cinq pages à la réflexion sur le passage biblique inclus dans la citation B11 de l’Évangile de Jean. Ce paragraphe en particulier m’a aidé à mieux comprendre que :

«Le contexte du passage biblique précité explique les paroles de Jésus : « parce que je m’en vais au Père ». « Parce que », en suivant Jésus, vous comprenez Dieu et comment vous détourner de la matière et vous tourner vers l’Esprit pour guérir; comment abandonner le moi, le sens matériel, pour le sens spirituel; comment accepter le pouvoir et les directives de Dieu et se pénétrer de l’Amour divin qui bannit toute crainte. Alors vous êtes baptisés dans la Vérité qui détruit toute erreur, et vous recevez le sens de la Vie qui ne connaît pas la mort, et vous savez que Dieu est la seule Vie.»(Ecrits divers 1883-1896, Mary Baker Eddy, p. 194:19)

En allant vers notre Dieu, notre Père-Mère, nous constatons naturellement que cet Amour impersonnel, tout à fait bon et omnipotent est ici même ! Il n’y a pas d’intermédiaire, pas de « niveau » que nous devons atteindre avant de trouver et d’expérimenter la totalité de Dieu et de Son Christ. Parfois nous pouvons nous sentir perdus dans le désert – criant pour une sorte de soulagement, ou « du baume en Galaad » (cit. B9/Jer. 8:22) et ne ressentant aucune réponse.

Si nous sommes avec quelqu’un qui a besoin d’aide, qui pleure pour cette paix, ne vous inquiétez pas d’essayer de trouver les mots parfaits. Allez à Dieu – admettez que notre Amour Père-Mère est ici, et dans cet aveu, vous admettez également que Dieu est ici pour votre ami aussi. Si c’est nous qui avons besoin d’aide, comme c’est réconfortant de savoir que Dieu nous adore, et qu’il n’y a aucun pouvoir légitime qui puisse nous empêcher de suivre Jésus en allant à Dieu.

 

Comme les passages de Science et Santé l’élaborent, l’effet curatif d’aller à Dieu n’est pas simplement « … une phase de l’action de l’entendement humain… » (cit. S19/xi:1). C’est l’action de Dieu qui est observée et surveillée ! Comme c’est merveilleux qu’il ne s’agisse pas d’un ensemble compliqué d’actions humaines, mais d’une soumission à la présence de Dieu – une soumission que nous pouvons pratiquer !

 

Section 5 – Différence entre Croyance personnelle et Compréhension basée sur Dieu.

La différence entre croyance et compréhension est importante. L’entendement humain n’est pas chargé de comprendre tout ce qui concerne l’éternité – cela n’est pas possible à partir d’un sens limité des choses. Mais face à une discorde de quelque sorte que ce soit, nous pouvons laisser nos actions et nos pensées se fonder sur la compréhension – fermeté, cohérence, substance – que nous avons, par notre pratique d’ «aller à notre Père», comme Jésus l’a enseigné et comme il nous est pris en considération dans la dernière section. Pour aider davantage avec cette question de la croyance contre la compréhension, Mary Baker Eddy a donné une question et une réponse dans Récapitulation, dans Science et Santé, à partir de la page 487. Vérifiez-la quand vous aurez le temps !

C’est « l’opération du Principe divin » (cit. S23/xi:9-21) qui fait la guérison. Chaque fois que nous nous demandons comment notre travail de guérison peut être efficace, nous aimons aller au Principe divin – aller directement à notre cher Père-Mère au lieu d’insister sur les raisons pour lesquelles nous sommes personnellement si inefficaces. Laissez l’Amour vous montrer ce que fait l’Amour. C’est un autre cadeau merveilleux que nous présente notre Pasteur – toujours disponible en pensée, ou directement sur notre table de chevet ou même sur nos appareils électroniques – le don de l’immédiateté de la Parole de Dieu.

Les « faits de la Science Chrétienne » (cit. S26/417 :10-16) ne changeront jamais, nous n’avons donc pas besoin de légitimer le sentiment effrayé que la Science Chrétienne est moins efficace avec certains types de discorde. La Parole de Dieu est la Parole de Dieu, et elle n’est pas maintenue par les humains qui se conforment aux règles établies, mais plutôt par la nature et la puissance du Principe. Ainsi, encore une fois, nous pouvons simplement apprendre à aimer aller à Dieu sans insister sur ce que nous pensons être le problème – et voir, aujourd’hui, ce que Dieu fait.

 

Section 6 – Acceptez et vivez votre vraie nature aujourd’hui !

On peut vivre ça ! Nous avons été faits pour aller à Dieu. Nous avons été faits pour entendre la Parole de l’Amour, pour ressentir les joies de l’Esprit, pour être l’expression du but de l’Ame. L’une des révolutions théologiques majeures que la Science Chrétienne apporte à la table, est le fait que Dieu ne nous aime pas seulement malgré nos défauts. Dieu nous aime… et puisque Dieu ne connaît pas ou n’inclut pas le mal, puisqu’Il nous aime, nous devons être sans défaut. Cet homme et cette femme sans défaut créés par Dieu est celui qui « [franchit] les portes… le peuple saint, les rachetés de l’Eternel … recherchés, … non délaissés. » (cit. B14/Esaïe 62:10) Quelque chose en vous n’est pas parfait ? Un problème, une peur, une hantise du passé ? Quel soulagement de savoir, par conséquent, que ce « point sensible » ne doit pas être vraiment le vôtre.

Nous n’avons pas besoin d’avoir peur si la vérité de l’amour de Dieu semble trop belle pour être vraie. Cela ne nous rend certainement pas égoïstes ou insupportables ; bien que la suprématie de la Parole de Dieu va à l’encontre de la pensée du monde sur l’action et la réaction, l’inévitabilité, et ainsi de suite, cela ne veut pas dire que nous devons croire le monde.

Heureusement, puisque la Parole de Dieu est une Science divine et n’est pas seulement l’opinion de quelqu’un, nous pouvons la vivre et la voir. La seule exigence – comme ce serait la même chose pour tout ce que vous vouliez vraiment explorer – est de la tester honnêtement. Allez à Dieu et restez avec Lui.

 

Quelle que soit la question ou le doute que nous ayons sur le témoignage de la Science Chrétienne, eh bien, essayez au moins d’étendre ce même doute au témoignage des sens matériels. Comment savons-nous que la discorde est une réalité tenace ? Comment savez-vous que le problème auquel vous êtes confronté est réel ? Essayez de travailler à partir de la fermeté de la compréhension fondée sur la Science, au lieu de rester au niveau de la croyance humaine. Dieu est ici. Il vous aime et vous a créé  et vous tient, et envoie des anges à vos côtés, pour vous «réconforter, vous garder et vous guider». (Cantique N° 9 de l’hymnaire de la Science Chrétienne )

 

Section 7 – Le paradis est là !

La Parole de Dieu, la lumière du monde, est ici. Le Christ est ressuscité, le Consolateur est venu, la Science du Christianisme – applicable et accessible à tous et pour tous – est là. Dieu merci ! Quel réconfort, de savoir que Dieu est ici dans toute sa puissance et son amour.

Ne nous inquiétons pas d’essayer de tout comprendre en une journée. Ne soyons pas obsédés par la recherche de réponses aux questions « et si ». Aimons aller à Dieu, honorer le pasteur de notre église, prendre Christ Jésus au mot quand il a dit « les champs qui déjà blanchissent pour la moisson ». (cit. B15/Jean 4:35)

 

Aujourd’hui, comment pouvons-nous en apprendre davantage sur notre besoin de Dieu et prendre des mesures concrètes pour démontrer notre amour pour le Christ et la Science Chrétienne ? Pour montrer notre amour pour nos sœurs et nos frères ? Notre Pasteur est pour nous et pour tous. Aimez partager – en acte, en parole et en livre – cependant, l’Amour vous émeut. Merci pour votre amour pour Dieu et le bien !

American Camp Association

MAIN OFFICE
(November - May)
410 Sovereign Court #8
Ballwin, MO 63011
(636) 394-6162

CAMP OFFICE
(Memorial Day Weekend - October)
19772 Sugar Dr.
Lebanon, MO 65536
(417) 532-6699

Support our mission!

CedarS Camps

Back
to top